Les spéculations amusent Márquez et suscitent l'intérêt chez Ducati

C'est LE sujet qui a envahi toutes les discussions dans le paddock MotoGP depuis quelques jours et qui continuera d'occuper les esprits tant qu'il n'aura pas annoncé clairement son choix : Marc Márquez pourrait-il quitter Honda pour Ducati à la fin de la saison ? Si personne ne connaît réellement le fond de vérité de cette rumeur, certains chez Ducati y voient du bon.

Marc Marquez, Repsol Honda Team

Début 2020, Marc Márquez et Honda avaient fait sensation en annonçant avoir signé une prolongation de contrat de quatre ans. Doublement plus long que la plupart des accords habituels des pilotes officiels, ce contrat arrivait aussi très en avance, puisque l'actuel couvrait encore une saison complète.

À l'époque, cela avait été un signe évident de confiance et de solidité dans le binôme Márquez-Honda, qu'aucun nuage ne troublait depuis 2013 et l'arrivée de l'Espagnol en MotoGP. En sept ans, ils avaient remporté six fois le titre, et la dernière campagne avait même été synonyme de record absolu.

Tout a déraillé quelques mois plus tard, lorsque la saison 2020, retardée par le COVID-19, a enfin été lancée. Nous étions à Jerez, dans la canicule du mois de juillet, et Márquez s'est cassé le bras après avoir fait le show pendant la course, la menant puis sortant de piste une première fois et livrant ensuite une superbe remontée jusqu'à la chute de trop.

Depuis, le #93 a souvent été absent et sa moto s'est éloignée des avant-postes, au point que ce contrat qui le lie à la marque jusque fin 2024 paraisse aujourd'hui bien long à honorer. Depuis l'été dernier, il hausse le ton, parle ouvertement de ses attentes envers son constructeur et, peu à peu, il a fini par faire planer la menace de s'en aller. D'abord, cette hypothèse a concerné 2025, et puis au mois de juin dernier, la pression s'est faite plus intense et Honda est allé jusqu'à annoncer qu'il ne serait pas retenu contre son gré si jamais il souhaitait rompre son contrat.

Sans engagement ferme de la part du pilote, qui a beaucoup joué avec les mots dernièrement pour rappeler inlassablement qu'il avait un contrat pour 2024, s'en tenant au très factuel, les rumeurs se sont multipliées. La semaine dernière, en marge du Grand Prix de Saint-Marin, il était impossible d'échapper aux spéculations disant Márquez désormais proche d'un départ pour rejoindre l'équipe satellite Ducati, Gresini Racing.

Face à l'ampleur prise par le sujet, chacun y va de son avis, y compris dans le clan Ducati où l'on réagit comme on peut, sachant que les contrats du team Gresini ne sont pas gérés par le constructeur. "Quand il y a des discussions dans le paddock, c'est parce qu'il y a un minimum de vérité là-dedans", a observé Paolo Ciabatti en début de week-end, estimant qu'on "ne peut jamais dire jamais".

Claudio Domenicali, administrateur délégué de la marque, n'a pas caché trouver l'histoire intéressante, semblant toutefois plus y voir le gain d'image pour Ducati que de telles rumeurs pouvaient apporter.

"Nous aussi avons été d'une certaine manière intéressés par toute cette discussion, et nous l'observons donc avec sympathie", a-t-il déclaré à Sky Sport en Italie, samedi. "D'une certaine manière, le fait que nos motos soient aussi performantes en ce moment génère de l'intérêt. Pour notre part, nous sommes assurément concentrés sur nos motos officielles et les teams privés font toute une série de raisonnements dont nous n'avons pas tous les détails. Nous suivons donc avec intérêt tous vos reportages", a-t-il ajouté à l'adresse des journalistes, insistant sur son manque d'informations sur le sujet. "On dirait que ça n'est pas vrai, mais c'est pourtant le cas ! [rires]"

"Disons que nous ne connaissons pas les détails, en partant du principe que tout ce que l'on lit peut avoir un fondement", a ajouté Claudio Domenicali. "Le fait qu'une moto de l'année précédente puisse être intéressante en dit long sur le niveau de compétitivité que nous avons eu d'une manière générale. Mais cela se voit aussi avec Bezzecchi et ce qu'il parvient à faire."

Marc Marquez, Repsol Honda Team

Marc Márquez serait-il en train de jouer avec Honda ?

Les pilotes se sentent concernés eux aussi, et ils se sont montrés ouverts sur la question, à commencer par Pecco Bagnaia. Le champion en titre, pilote de l'équipe officielle, pourrait pourtant se retrouver en situation délicate si la star espagnole devait lui tenir tête la saison prochaine au guidon d'une Ducati. "Ça me réjouit", a-t-il cependant affirmé, "parce qu'on pourrait avoir une bonne bagarre. Si Marc arrive chez Ducati, c'est sûr qu'il sera rapide dès le début. C'est toujours bien d'avoir un rival comme lui. Je suis content de ça."

"Si seulement ! Ce serait fantastique", a réagi quant à lui Luca Marini. "Avoir un pilote de son niveau sur la même moto, ce serait bien. On peut comparer les données, on est huit aujourd'hui [à le faire], et on se mesure à conditions égales."

Mais Márquez ne serait-il pas en train de jouer avec Honda, afin de pousser le constructeur à réagir par tous les moyens ? "Je n'ai pas idée, je ne sais pas. Sincèrement, moi, je ne renoncerais pas aux 12 millions d'euros qu'il gagne par saison, et puis la Honda me semble être compétitive à présent", a ajouté Marini, qui estime que l'Espagnol a encore "certainement" beaucoup à donner. "Il m'est arrivé de me retrouver derrière lui, à Barcelone comme ici, et je ne sais pas quelle moto il a mais ça n'est plus celle du début de saison. Ils ont beaucoup progressé. Sincèrement, je serais surpris qu'il quitte maintenant le projet, qui me semble fonctionner."

Márquez ne se laisse pas déconcentrer

Interrogé samedi pour savoir si ces spéculations pouvaient le déconcentrer, Márquez a répondu : "Non, ce n'est jamais une distraction, cela fait partie de notre job." Et il assume d'en jouer lui-même, comme lorsqu'il a posté sur ses réseaux sociaux une vidéo, jeudi dernier, dans laquelle il se filmait en train d'éclater de rire. "J'ai créé encore plus de [spéculations]. Je m'amuse mais, vous savez, j'ai déjà 30 ans, et je me concentre sur la piste, je me concentre sur mon équipe, j'essaie de trouver ce qu'il y a de mieux."

De toute évidence, Márquez est bien resté concentré sur sa feuille de route pendant le Grand Prix, livrant même dimanche ce qui est sans doute sa meilleure course de la saison, avant de mener les évaluations très attendues du nouveau matériel lundi. Il a néanmoins conclu cette journée en affirmant qu'il prendrait une décision autour des deux prochains Grands Prix, soit d'ici la fin du mois. Était-ce une affirmation franche ou une autre manière de faire pression sur Honda ? Bien malin celui qui peut le savoir aujourd'hui...

Álex Rins, lui, n'imagine pas qu'une rupture soit possible. "Je crois que Marc va rester chez Honda parce qu'il a un contrat avec eux pour une année supplémentaire. Mais je m'attends à tout", a-t-il observé pendant le week-end.

Le pilote catalan se trouve actuellement dans le même groupe que Márquez, puisqu'il a rejoint le team LCR cette saison. Seulement, il n'a disputé que quelques courses avant de décider de faire jouer une clause de sortie et quittera donc la marque à la fin de cette année. Comme Jorge Lorenzo avant lui, il ne sera resté qu'un an, mais concernant le #93 il estime que ce serait "un gros choc" si un tel divorce devait survenir.

"J'ai entendu beaucoup de rumeurs à ce sujet, surtout dans les dernières heures", expliquait-il samedi. "Ça serait un gros choc pour tout le monde, Honda aussi. Je pense et je crois que Marc va rester chez Honda. Il est là depuis des années, il a été blessé plusieurs années. Il a eu sa grosse chute à Jerez [en 2020], l'équipe l'a beaucoup respecté. Je peux comprendre la situation actuelle de Marc, la moto ne marche pas, les Japonais ne lui ont pas donné des choses pour être rapide et progresser."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud, Matteo Nugnes et Megan White

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Binder a du mal à se prononcer sur les différents châssis KTM
Article suivant Fernández enfin performant sur une MotoGP : "Raúl arrive !"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France