Réactions
MotoGP GP d'Allemagne

Viñales encore déçu par l'inconstance de son Aprilia

Maverick Viñales était dans l'incompréhension après le Grand Prix d'Allemagne, ayant une nouvelle fois vu son Aprilia dans l'incapacité d'exprimer en course tout le potentiel affiché pendant les essais.

Maverick Vinales, Aprilia Racing Team

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Vendredi, après les premiers essais du GP d'Allemagne, Maverick Viñales croyait très fortement en ses chances de victoire. Il faut dire qu'il venait de battre le record de la piste du Sachsenring et affichait trois dixièmes et demi d'avance sur son plus proche poursuivant, un gouffre sur le circuit allemand ! Deux jours plus tard, le pilote Aprilia constatait qu'une nouvelle fois, il avait vu sa performance plafonner au fil du week-end et avait donc été dépassé par les Ducati.

"Ça fait plusieurs courses que l'on n'est pas au niveau que l'on voudrait. Le vendredi, on arrive à atteindre la limite, mais ensuite c’est difficile de la repousser, très difficile. Il faut comprendre pourquoi. Le vendredi, on pense pouvoir se battre pour [gagner] la course, puis on se retrouve à dix secondes", regrettait-il à l'issue de la course.

Après les six premiers tours, Viñales occupait la sixième position, juste derrière Miguel Oliveira. Une sortie de piste l'a alors repoussé vers le fond du peloton, l'obligeant par la suite à une remontée au fil des tours jusqu'à atteindre les quatre petits points de la 12e place. Cet épisode ne constitue pas une excuse pour l'Espagnol et n'a pas masqué une vitesse inférieure à celle qu'il espérait afficher, sachant qu'il n'a pas pu rivaliser avec les chronos des hommes de tête.

"J'ai perdu plus ou moins 12 secondes avec tous les problèmes, mais j'aurais de toute façon été à six secondes, sans pouvoir me battre avec eux. C'est intéressant à comprendre. Je vois aussi la course qu'a faite Miguel. Depuis le début du week-end, et même ce matin, je pensais qu'il pourrait se battre pour gagner la course, mais après on voit [qu'il est] à dix secondes. C'est difficile à comprendre", s'interrogeait-il à chaud.

VIDÉO - Le résumé du GP d'Allemagne MotoGP

Entre son entame de week-end tonitruante et cette course en dedans, Viñales a subi une grosse chute en qualifications, le laissant dans la douleur samedi et seulement septième sur la grille. Cependant, ce n'est pas à ses yeux l'explication de cette prestation moyenne en course : "Non, pas du tout. Franchement, je suis content de m'être bien remis. J'ai pu rouler au maximum en course, je n'avais aucun problème. C'est juste que, parfois, le comportement de la moto est complètement différent quand on est en groupe et quand on est seul. Je ne sais pas s'il faut aborder le week-end différemment, pour essayer de mieux comprendre la moto quand je roule dans un groupe."

Écartant également tout problème lié à ses pneus, y compris avec les effets parfois gênants d'une course en paquet, Viñales a essentiellement pointé l'électronique de son Aprilia comme étant l'explication à ses difficultés : "Les pneus ont été très constants, ils fonctionnaient bien. J'ai eu un peu plus de problèmes hier, mais aujourd’hui c’était l’électronique qui changeait un peu. On ne comprend pas pourquoi.”

Dans des conditions similaires à celles de vendredi, avec des températures plus fraîches que samedi et une meilleure adhérence, l'Aprilia avait, sur le papier, tout pour performer. "Quand je roulais seul, je pouvais faire des petits 1'21 en rythme, ce qui était assez compétitif, je crois. Mais soudainement, l’avant se bloquait et j’avais énormément de wheelie", regrettait pourtant Viñales.

"Il faut que l'on comprenne pourquoi la moto a ce comportement sur un tour, puis pas dans un autre. Cela rend les choses très imprévisibles. Il faut juste que l'on comprenne ça," insistait-il avant de quitter l'Allemagne. "Il faut comprendre pourquoi ça fonctionne d'une certaine façon sur un tour, et d'une autre sur un autre tour. Quand j'essaye d'attaquer sur les freins, ça fonctionne autrement. Il faut vraiment comprendre ça."

Avec Nina Prognon

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Martín vindicatif : Sans chutes, "ce sera difficile de me battre"
Article suivant Un double podium historique auquel les frères Márquez ne croyaient pas

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France