Johann Zarco échange très peu avec les autres pilotes Honda

Johann Zarco n'a pas véritablement de discussions techniques avec les autres représentants de Honda, les informations étant partagées par les ingénieurs. Le Français juge cette situation "naturelle" mais n'est pas contre des échanges plus réguliers.

Johann Zarco, LCR Honda

Photo de: Marc Fleury

En 2023, Álex Rins a très mal vécu son passage sur la Honda du team LCR. Si l'on retiendra surtout son succès inattendu à Austin et la blessure qui a gâché sa saison, le pilote espagnol s'est également senti tenu à l'écart des décisions techniques en roulant pour une équipe satellite et a déploré une communication "très mauvaise" au sein du constructeur.

Honda a cherché à faire évoluer la situation cette année : Johann Zarco, qui a succédé à Rins sur la RC213V satellite, est impliqué dans le développement et a même participé à un test organisé dans le cadre des concessions. Pour autant, chaque pilote continue à travailler avec son propre environnement et les échanges directs restent rares.

"On ne se voit pas beaucoup", a confirmé Zarco, ne voyant pas cette situation comme un problème. Le partage des données, souvent considéré comme l'une des principales forces de Ducati, se fait par le biais des ingénieurs, en charge de rassembler les différentes opinions pour guider le développement de la moto : "Quand on fait une réunion avec les techniciens, on sait qu'ils vont partager les informations. Ils travaillent comme ça."

"Entre pilotes, on ne passe pas trop de temps ensemble. On ne veut pas qu'il y ait trop de confusion ou se plonger trop dans le côté technique. On se concentre vraiment pour être performants. Je pense que c'est assez naturel de ne pas trop discuter, pour ne pas avoir de confusion."

Les commentaires des pilotes Honda ont tendance à converger puisqu'ils décrivent tous un manque d'adhérence et la nécessité d'un pilotage très physique, mais les avis sont parfois légèrement dissonants, comme quand Luca Marini s'est surtout plaint des performances en courbe en début de saison. Zarco confirme que les occasions de partager les opinions sont très rares entre les différents représentants de Honda.

"On l'a fait en début d'année, on n'a pas eu le temps de le refaire, mais on a toujours un meeting le dimanche après la course, pas entre pilotes, mais entre les pilotes et l'équipe technique, les ingénieurs de Honda. Ce qu'on a fait pendant les tests hivernaux était bon. Ce n'était juste pas simple de tout assembler." 

"Ça peut être bien [d'avoir une réunion avec tous les pilotes], ça peut être utile, pas en le faisant tout le temps", a néanmoins souligné Zarco. "Pourquoi ne pas avoir ce genre de discussion avant la pause estivale ? Ça pourrait être une idée."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Bagnaia, pilote du dimanche ? La réponse par les chiffres
Article suivant Aprilia fait confiance au talent de Bezzecchi malgré sa saison difficile

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France