Formule 1 GP de Monaco

Les pilotes veulent que les drapeaux rouges volontaires soient punis

Carlos Sainz et plusieurs autres pilotes souhaiteraient que la FIA reconsidère l'idée de supprimer le meilleur temps de ceux qui provoquent des drapeaux rouges lors des qualifications à Monaco.

Un commissaire agite le drapeau rouge

Pendant les qualifications, les drapeaux rouges comme jaunes peuvent être une véritable source de problème, au point de faire partie de certaines stratégies d'équipes, surtout sur un circuit étroit comme le tracé de Monaco où la position sur la grille peut déterminer la finalité du Grand Prix.

Ces drapeaux peuvent même être utilisés à l'avantage de certains pilotes : en 2006, Michael Schumacher s'était volontairement mis dans le mur dans le virage 16 à la Rascasse pour empêcher Fernando Alonso de terminer son tour de qualification, ce qui a donc permis à l'Allemand de conserver sa pole position. Les commissaires ont finalement jugé son action délibérée, et Schumacher a du partir du fond de grille le lendemain.

Cependant, même les incidents non volontaires, ou dont on ne peut prouver qu'ils le sont, peuvent se révéler problématiques. Ce fut le cas de Nico Rosberg, qui s'est assuré la pole en 2014 avec une sortie de piste à Mirabeau déclenchant les drapeaux jaunes qui ont privé Lewis Hamilton d'une chance de s'emparer du meilleur temps. L'accident de Sergio Pérez en Q3 en 2022 au Portier a également empêché Max Verstappen de prendre la première place sur la grille.

En IndyCar, il existe une règle selon laquelle les pilotes qui provoquent un drapeau jaune perdent leur meilleur temps dans le secteur où le drapeau a été déclenché, et ceux qui provoquent un drapeau rouge perdent leurs deux derniers meilleurs tours. Ce système permet non seulement d'éliminer tout acte répréhensible, mais aussi d'éviter que le résultat final ne découle d'un comportement antisportif.

Le pilote Ferrari, Carlos Sainz, estime que la FIA devrait réexaminer l'idée d'effacer les temps au tour des pilotes provoquant des drapeaux rouges ou jaunes : "Il y a eu des cas très clairs sur des circuits urbains où, entre nous pilotes, nous avons repéré des personnes qui généraient volontairement des drapeaux rouges. La FIA n'est peut-être pas convaincue qu'il s'agisse d'actes délibérés, mais en tant que pilotes, nous savons ce qui est volontaire et ce qui ne l'est pas. Il sera donc intéressant de voir quelle approche [la FIA] adoptera ce week-end."

"C'est toujours un sujet autour de Monaco. J'espère simplement que, pour le bien du spectacle, du fair-play et de l'équité des courses, nous nous présenterons tous en Q1 et Q3 en donnant tout ce que nous avons sans prendre de risques inutiles."

Nico Rosberg pendant les qualifications du Grand Prix de Monaco 2014.

Nico Rosberg pendant les qualifications du Grand Prix de Monaco 2014.

Photo de: Rainer W. Schlegelmilch / Motorsport Images

George Russell, directeur de l'Association des Pilotes de Grand Prix (GPDA), ainsi que le pilote Alpine Esteban Ocon, font également partie des pilotes qui partagent l'opinion de Sainz. "Des mesures adéquates devraient être prises, car nous avons vu par le passé des pilotes causer des problèmes et les autres ne pas pouvoir faire un tour", a déclaré Ocon. "Je pense que la FIA devrait surveiller cela."

Pérez, dont l'accident en 2022 a déclenché le débat, s'est également exprimé : "Oui, je pense que c'est ce qu'il faut faire [sanctionner les drapeaux rouges volontaires]. Nous avons essayé de faire ce genre d'efforts ces dernières années, mais cela ne semble pas se produire."

L'idée a été brièvement évoquée à la suite des qualifications du Grand Prix de Monaco 2022, mais la FIA a estimé qu'il n'était pas nécessaire de prendre d'autres mesures. Cependant, les commentaires des pilotes ce jeudi suggèrent que l'idée sera probablement évoquée à nouveau lors du briefing des pilotes de vendredi soir.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Comment Magnussen aborde ses courses à deux doigts de la suspension
Article suivant EL1 - Les Mercedes au top, Red Bull toujours en difficulté

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France