Réactions
Formule 1 GP d'Autriche

Verstappen se défend : "Ce n'était pas un mouvement sur le freinage"

Max Verstappen a été jugé responsable de l'accrochage avec Lando Norris en fin de course en Autriche. Le Néerlandais regrette l'issue de cette bataille mais explique qu'il n'y avait rien d'agressif, selon lui.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38, George Russell, Mercedes F1 W15, Carlos Sainz, Ferrari SF-24, le reste du peloton parti au départ.
Patrick Friesacher conduit une Red Bull RB8 Renault de 2012 dans une parade des légendes, devant Gerhard Berger, ex-Michael Schumacher Ferrari F2002 de 2002 et David Coulthard, Red Bull RB1 de 2005.
Yuki Tsunoda, Visa Cash App RB F1 Team, signe des autographes pour les fans
Emerson Fittipaldi, champion du monde de Formule 1 en 1972 et 1974, conduit une Lotus 72 Ford Cosworth DFV de 1972 lors d'une parade des légendes.
Max Verstappen, Red Bull Racing, lors de la parade des pilotes
Gerhard Berger conduit la Ferrari F2002 de Michael Schumacher de 2002 lors d'une parade des légendes.
Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team
David Coulthard conduit la Red Bull RB1 de 2005 lors d'une parade des légendes.
Flavio Briatore, conseiller exécutif, Alpine F1, avec Christian Horner, directeur d'équipe, Red Bull Racing
L'équipe McLaren sur la grille avec la voiture de Lando Norris, McLaren MCL38
Valtteri Bottas, Stake F1 Team Kick Sauber, sur la grille de départ
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38, George Russell, Mercedes F1 W15, Carlos Sainz, Ferrari SF-24, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15, le reste du peloton lors du premier tour.
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38, George Russell, Mercedes F1 W15
Logan Sargeant, Williams FW46, fait un arrêt au stand
Nico Hulkenberg, Haas VF-24, Kevin Magnussen, Haas VF-24, Pierre Gasly, Alpine A524, Daniel Ricciardo, RB F1 Team VCARB 01
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15, Sergio Perez, Red Bull Racing RB20, Oscar Piastri, McLaren MCL38
Carlos Sainz, Ferrari SF-24, fait un arrêt au stand
Fernando Alonso, Aston Martin AMR24, Alex Albon, Williams FW46, Lance Stroll, Aston Martin AMR24
Esteban Ocon, Alpine A524, Kevin Magnussen, Haas VF-24
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38
Nico Hulkenberg, Haas VF-24, Esteban Ocon, Alpine A524, Kevin Magnussen, Haas VF-24
George Russell, Mercedes F1 W15
Alex Albon, Williams FW46, Yuki Tsunoda, RB F1 Team VCARB 01
Nico Hulkenberg, Haas VF-24, Kevin Magnussen, Haas VF-24, Pierre Gasly, Alpine A524, Daniel Ricciardo, RB F1 Team VCARB 01
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38, George Russell, Mercedes F1 W15, Carlos Sainz, Ferrari SF-24, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15, le reste du peloton lors du premier tour.
George Russell, Mercedes F1 W15, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15, Carlos Sainz, Ferrari SF-24
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38, entrent en contact alors qu'ils se battent pour la tête de la course.
Lando Norris, McLaren MCL38, Max Verstappen, Red Bull Racing RB20
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38, se battent pour la tête.
Oscar Piastri, McLaren F1 Team, 2ème position, George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, le délégué du trophée Mercedes et Carlos Sainz, Scuderia Ferrari, 3ème position, sur le podium.
George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, pulvérise le champagne de la victoire
George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, avec son trophée de vainqueur
George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, fête son arrivée au Parc Ferme
George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, fête son arrivée au Parc Ferme
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, devance Lando Norris, McLaren MCL38, après que les deux pilotes soient entrés en contact. Verstappen roule avec une roue endommagée et une crevaison.
Max Verstappen, Red Bull Racing
Oscar Piastri, McLaren F1 Team, 2ème position, George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, le délégué du trophée Mercedes et Carlos Sainz, Scuderia Ferrari, 3ème position, sur le podium.
George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, Toto Wolff, Team Principal and CEO, Mercedes-AMG F1 Team, célèbrent au Parc Ferme
L'équipe Mercedes au Parc Ferme pour la cérémonie du podium
George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, fête son arrivée au Parc Ferme
Oscar Piastri, McLaren MCL38, 2ème position, arrive au Parc Ferme
L'équipe Mercedes monte sur le muret des stands pour encourager George Russell, Mercedes F1 W15, 1ère position, à franchir la ligne d'arrivée.
L'équipe Mercedes se réjouit de la cérémonie du podium
Oscar Piastri, McLaren F1 Team, 2ème position, fête au Parc Ferme
Oscar Piastri, McLaren F1 Team, 2ème position, célèbre avec un coéquipier au Parc Ferme
George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, pulvérise le champagne de la victoire
Carlos Sainz, Scuderia Ferrari, 3ème position, George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, discussion au Parc Ferme
Les fans envahissent le circuit après la course
Oscar Piastri, McLaren F1 Team, 2ème position, George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, Carlos Sainz, Scuderia Ferrari, 3ème position, sur le podium
Lando Norris, McLaren MCL38, fait un arrêt au stand
Lando Norris, McLaren MCL38, abandonne dans la voie des stands après un contact avec Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, alors qu'il se battait pour la tête.
L'équipe Mercedes monte sur le muret des stands pour encourager George Russell, Mercedes F1 W15, 1ère position, à franchir la ligne d'arrivée.
George Russell, Mercedes F1 W15, 1ère position, passe devant son équipe en liesse sur le muret des stands après avoir pris le drapeau à damier.
Oscar Piastri, McLaren F1 Team, 2ème position, George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, Carlos Sainz, Scuderia Ferrari, 3ème position, spray Champagne sur le podium
Lance Stroll, Aston Martin AMR24, Alex Albon, Williams FW46
Le pneu endommagé est retiré de la voiture de Lando Norris, McLaren MCL38
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, se bat avec Lando Norris, McLaren MCL38
Yuki Tsunoda, RB F1 Team VCARB 01, aux prises avec Alex Albon, Williams FW46
Esteban Ocon, Alpine A524, se bat avec Pierre Gasly, Alpine A524
Max Verstappen, Red Bull Racing, au Parc Ferme
Les fans envahissent le circuit après la course
Pascal Siakam, joueur NBA des Indiana Pacers, Hans Zimmer, compositeur et producteur de musique, accueillent George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, sur le podium.
Toto Wolff, Team Principal et CEO, Mercedes-AMG F1 Team, George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team, l'équipe Mercedes célèbre la victoire après la course.
Lando Norris, McLaren F1 Team, Oscar Piastri, McLaren F1 Team, 2ème position, Andrea Stella, Team Principal, McLaren F1 Team, l'équipe McLaren célèbre après la course.
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38, George Russell, Mercedes F1 W15, Carlos Sainz, Ferrari SF-24, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15, le reste du peloton au départ.
Nico Hulkenberg, Haas VF-24, Esteban Ocon, Alpine A524, Kevin Magnussen, Haas VF-24
Logan Sargeant, Williams FW46, dans les stands
Oscar Piastri, McLaren F1 Team, 2ème position, George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, Carlos Sainz, Scuderia Ferrari, 3ème position, lors de la conférence de presse d'après course.
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team, se joint à son équipe pour célébrer la victoire
Toto Wolff, Team Principal et CEO, Mercedes-AMG F1 Team, George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 1ère position, les invités et l'équipe Mercedes célèbrent la victoire après la course.
71

Ce n'est pas la fin de course que Max Verstappen espérait. Pourtant, le pilote Red Bull avait réalisé une bonne partie de l'épreuve à un autre niveau du reste du plateau. Au départ, le Néerlandais a conservé les commandes du Grand Prix avant de se mettre à l'abri de Norris, au-delà de la seconde. Max Verstappen a continué à augmenter son avance jusqu'à huit secondes. Pourtant, après le premier relais, les choses ont commencé à se compliquer pour le pilote Red Bull.

"Le premier relais était plutôt bon. Puis, bien sûr, à la fin de ce premier relais, j'ai été pris dans un trafic assez dense, où nous aurions dû nous arrêter selon moi, parce que j'ai perdu du temps au tour. Nous avons donc fait beaucoup de choses de travers aujourd'hui."

"Je pense que pour moi, cela a commencé par la stratégie, puis les arrêts au stand qui ont été un désastre. Le premier était déjà mauvais, mais le second a été encore plus désastreux. Ce sont des secondes que vous donnez, six secondes sur ces deux arrêts au stand. C'est pourquoi je pense que nous nous sommes mis en position de fortune."

Lors du dernier arrêt, le triple Champion du monde a dû laisser passer Lando Norris, afin de ressortir proprement des stands. À la sortie, le Britannique a pointé à moins de deux secondes, jusqu'à revenir dans la zone DRS de Verstappen. Se plaignant d'un manque de grip sur sa monoplace, le pilote Red Bull, en difficulté, glissait à certains endroits du tracé. Il a ensuite dû défendre à plusieurs reprises sur les attaques de Lando Norris, notamment aux virages 3 et 4.

Mais c'est au 64e tour que la course a basculé. Lando Norris est venu se placer à la hauteur de Verstappen au virage trois, à l'extérieur. Le Néerlandais a alors tassé le pilote McLaren, qui n'a pu éviter le contact, amenant les deux pilotes à sortir au large. La roue arrière gauche du pilote Red Bull a crevé, le forçant à passer par les stands. Quelques virages plus tard, c'est Norris qui a été victime d'une crevaison sur sa roue arrière droite, l'obligeant à abandonner.

 

"Pour moi, ce n'était pas un mouvement sur le freinage", déclare Verstappen. "Parce qu'à chaque fois que j'ai bougé, je n'étais pas encore en train de freiner. Bien sûr, vu de l'extérieur, c'est toujours comme ça, mais je pense que je sais assez bien ce qu'il faut faire dans ce genre de scénario. De plus, certaines de ces voitures sont capables de freiner très tardivement."

"Ce n'est pas toujours comme ça qu'on fait la course, mais je pense que le virage ici s'y prête. J'ai aussi été dans l'autre position, où l'on se lance. Je pense que le mouvement que nous avons fait ensemble était quelque chose à quoi je ne m'attendais pas. Je l'ai vu arriver bien sûr, alors j'ai défendu un peu l'intérieur. Et puis au freinage, nous nous sommes touchés avec les pneus arrière et nous avons tous les deux crevé, ce qui est évidemment quelque chose que l'on ne veut pas voir se produire."

"Nous en parlerons, mais pas maintenant. Ce n'est pas le bon moment. Mais vous savez, nous sommes des pilotes de course, bien sûr Lando et moi, nous avons un petit écart d'âge, c'est pourquoi nous n'avons jamais vraiment couru l'un contre l'autre dans des catégories inférieures par rapport à d'autres pilotes ici. Mais oui, nous allons passer à autre chose."

Après son passage par les stands, Verstappen est ressorti à la cinquième place avec les pneus tendres et dix secondes de pénalité, jugé responsable de l'incident avec Lando Norris. Cependant, avec une avance conséquente sur Nico Hülkenberg, le Néerlandais a pu conserver sa cinquième position sous le drapeau à damier. Au championnat, il continue d'ailleurs de creuser l'écart en raison de l'abandon de Norris.

"Les 10 secondes m'ont semblé un peu sévères quand je les ai reçu, parce que je n'ai pas eu l'impression qu'il y avait quelque chose de très agressif dans ce mouvement.  On peut dire qu'on limite les dégâts, bien sûr, ce n'est pas ce que l'on souhaite, je pense, pour nous deux. Nous sommes tous les deux agacés. Lando n'est pas le seul à être agacé, je le suis aussi."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Pourquoi les commissaires ont jugé Verstappen responsable face à Norris
Article suivant Stella : Verstappen n'a pas été puni assez sévèrement pour changer en 2021

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France