Joan Mir et Álex Márquez confirment leur priorité : rester en place

Aucune officialisation n'a encore été faite par leurs équipes respectives, mais Joan Mir et Álex Márquez ont tous deux confirmé être proches d'une prolongation de contrat, l'un avec l'équipe officielle Honda et l'autre avec le team Gresini.

Joan Mir, Repsol Honda Team

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Comme Motorsport.com l'a révélé ces derniers jours, Joan Mir et Honda sont parvenus à un accord afin de poursuivre leur collaboration pour les deux prochaines saisons. Si celui-ci ne peut pour le moment être officialisé, le pilote espagnol a confirmé son intention de rester dans son équipe actuelle lorsqu'il a retrouvé les médias, ce jeudi, à son arrivée à Assen.

"La priorité est celle-ci depuis un an ou presque", a déclaré Mir, cherchant quelque peu à noyer le poisson lorsqu'il a été interrogé sur le fait de renouveler son contrat avec le constructeur japonais. Il n'a en tout cas plus laissé aucune place aux grands doutes qu'il exprimait il y a encore quelques semaines, et ce malgré les performances faibles du moment.

"J'ai eu la malchance de faire partie de ce qui est probablement le pire moment de l'Histoire de Honda", a-t-il rappelé, lui qui s'est engagé avec la marque après l'annonce du départ de Suzuki, survenue à la surprise générale en mai 2022. Malgré les difficultés vécues depuis son arrivée, il estime avoir encore des choses à réaliser avec la marque : "J'ai le sentiment que si je pars, j'aurai échoué dans ce projet. Quand un autre pilote est parti auparavant, il avait obtenu de bons résultats par le passé, mais ça n'est pas mon cas : je n'ai pas obtenu de bons résultats avec cette équipe."

Lire aussi :

"La priorité est donc celle-ci. La décision n'est pas encore prise, car on a différentes options à activer, mais c'est en tout cas la priorité", a ajouté le pilote espagnol. Bien qu'il existe quelques options encore intéressantes sur le marché, Mir sait qu'il n'a que peu de temps et laisse donc entendre sa volonté de s'engager sans tarder malgré le risque : "Évidemment, c'est clair que j'aimerais voir si les améliorations fonctionnent avant de renouveler, mais c'est le MotoGP : si vous attendez, vous vous retrouvez dehors."

En plus des conditions financières que Honda lui maintiendra et avec lesquelles aucune équipe MotoGP ayant encore des guidons à pourvoir ne peut rivaliser, Mir a perçu des signes positifs dans les essais menés à Jerez, quand Honda a opté pour la voie de développement qu'il considérait comme étant la bonne. Il n'y a pas eu de nouveaux développements depuis, ce qui, en comparaison avec la vitesse à laquelle Yamaha travaille, apparaît inquiétant, néanmoins les pilotes continuent de mentionner une grosse évolution d'ici la fin de l'été.

Interrogé pour savoir si ce qui arrivera dans les prochains mois le convainc déjà que la moto progressera de façon positive pour lui, le pilote a ajouté : "Je pense que ce qui va venir sera meilleur. Je ne sais pas si c'est un step qui va nous permettre de rivaliser avec les autres, parce qu'à chaque fois qu'on progresse, les autres le font aussi, on n'atteint jamais ce potentiel. Mais on va se rapprocher, j'en suis sûr. Et la direction qu'ils veulent prendre est très intéressante. Cette saison, on a un peu joué de malchance parce qu'un caractère de moteur qui semblait bon au test de Sepang nous a ensuite causé des problèmes inattendus. On a donc dû revenir en arrière, les ingénieurs ont dû travailler là-dessus au lieu du développement, et on a perdu un peu de temps."

"Une question de jours" pour Álex Márquez

Dans l'équipe Gresini, Álex Márquez aussi est sur le point d'être confirmé pour la saison prochaine. Face aux médias cet après-midi, l'Espagnol a fait savoir que sa signature n'était pas encore apposée sur le document, mais que ça n'allait désormais plus tarder. Son intention est en tout cas très claire : il ne compte pas partir.

"Mon feeling et ce que je veux, c'est de continuer avec Gresini", a-t-il déclaré. "À ce jour, je n'ai pas encore de contrat signé mais mon objectif est de continuer. Le team me l'a aussi communiqué, alors je crois qu'il n'y aura aucun problème au fait de continuer ensemble. [...] Après une période difficile par le passé, je veux prendre du plaisir, c'est ma priorité, donc le meilleur endroit pour le faire est le team Gresini."

Álex Márquez n'a pas l'intention de quitter la Ducati du team Gresini.

Álex Márquez n'a pas l'intention de quitter la Ducati du team Gresini.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

"Dans un contrat MotoGP, il y a beaucoup de détails et il faut se mettre d'accord sur beaucoup de choses. La volonté des deux parties est de continuer et c'est une question de jours", a encore ajouté le pilote espagnol, le sourire jusqu'aux oreilles. "C'est juste une question de détails, et un contrat en contient beaucoup. Il n'y aura pas de problème pour le renouveler."

Le Catalan a également révélé qu'il devrait conserver une Ducati de la saison précédente, ce qui confirmerait l'hypothèse de voir VR46 récupérer l'accord dont profite aujourd'hui Pramac et qui garantit, au contraire, deux motos de même spécification que celles du team d'usine.

"Je piloterai la Ducati de 2024, c'est l'impression que j'ai", a indiqué Álex Márquez, qui voit plutôt d'un bon œil le départ attendu de Pramac vers Yamaha. "C'est peut-être mieux pour moi si Ducati perd deux motos sur la piste. Avec deux motos de moins, les mêmes ingénieurs peuvent analyser plus de données. En ayant deux motos de moins, ils peuvent être plus présents pour moi."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Álex Rins règle des "détails" pour prolonger avec Yamaha
Article suivant Martín sera "beaucoup plus heureux" avec Aprilia que sur la Ducati

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France