Toprak Razgatlioglu déterminé à rejoindre le MotoGP dès 2025

Après plusieurs années à hésiter, Toprak Razgatlioglu souhaite "partir en MotoGP" dès 2025 selon Kenan Sofuoglu, son agent. La star du WorldSBK serait en contact avec plusieurs équipes, mais reste pour le moment sous contrat avec BMW.

Toprak Razgatlioglu, BMW Motorrad WorldSBK Team

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Cette fois, il veut faire le grand saut. Une arrivée de Toprak Razgatlioglu en MotoGP est évoquée depuis de nombreuses années, en particulier depuis le moment où il a intégré l'équipe Yamaha officielle en WorldSBK, en 2020. Ses liens avec le constructeur japonais avaient mené à des rumeurs de transfert en MotoGP chez SRT, alors équipe satellite de Yamaha, mais le Turc avait finalement préféré rester en WorldSBK, où il a été titré en 2021.

L'an passé, des tests avec Yamaha en MotoGP avaient relancé les rumeurs... auxquelles Razgatlioglu avait mis fin en s'engageant avec BMW, avec qui il mène le WorldSBK actuellement. Celui qui est souvent décrit comme un grand talent semblait alors s'éloigner durablement du MotoGP en s'associant à un constructeur actuellement absent de la catégorie reine. Ces dernières semaines, son entourage a pourtant commencé à évoquer de plus en plus explicitement un changement d'univers.

L'ancien pilote Kenan Sofuoglu, aujourd'hui agent de Razgatlioglu, a récemment rappelé à Motorsport.tv que son pilote était lié à BMW jusqu'en 2025 et que la coopération était "très bonne", "si bonne que Toprak a commencé à rêver sérieusement du MotoGP". Se félicitant de voir "beaucoup d'intérêt de la part des équipes de MotoGP", il confirmait l'intérêt de Razgatlioglu pour cette catégorie, à l'époque sans chercher à mettre la pression sur BMW.

"Toprak a commencé à dire 'Je veux être en MotoGP', les équipes veulent aussi Toprak", soulignait Sofuoglu. "Tout se passe bien pour le moment mais nous devons respecter notre accord avec BMW. Dans les réunions avec BMW, je leur ai dit que Toprak voulait rejoindre le MotoGP après le travail qu'il a fait. BMW ne nous a pas encore clairement répondu. Si BMW vient vers nous et nous dit 'Nous voulons conserver Toprak, nous allons respecter l'accord', nous respecterons l'accord."

Pole position pour Toprak Razgatlioglu, BMW Motorrad WorldSBK Team

Toprak Razgatlioglu mène le championnat avec BMW en WorldSBK

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Sofuoglu évoquait néanmoins une "possibilité de partir" figurant dans les termes du contrat, sans donner plus de détails. L'accord actuel pourrait prévoir des clauses libérant le pilote de ses engagements en cas d'offre émanant du MotoGP ou prévoir les conditions d'un divorce dans ce contexte. Depuis quelques jours, Sofuoglu commence en tout cas à mettre une pression plus forte sur BMW.

"J'ai déjà informé BMW que nous voulons quitter le Championnat du monde de Superbike à la fin de cette année et partir en MotoGP", a-t-il affirmé à Speedweek. "Je leur ai expliqué que c'était le désir de Toprak. Mais nous ne savons pas encore exactement comment cela va fonctionner, nous devons trouver un accord avec BMW. Cela concerne aussi l'avenir, nous savons tous que BMW veut rejoindre le Championnat du monde MotoGP."

Qui pourrait accueillir Razgatlioglu ?

Si Razgatlioglu change de catégorie, il faudra en effet voir avec quelle équipe il le fera. BMW a confirmé son intérêt pour le MotoGP mais le constructeur allemand n'a pas encore annoncé de programme, qui ne pourra de toute façon se concrétiser que pour la saison 2027, marquant l'introduction d'un nouveau règlement technique. En Italie, l'hebdomadaire Motosprint fait déjà sa Une sur une "suggestion" : réunir Razgatlioglu, BMW et VR46, grâce aux liens déjà existants entre Valentino Rossi et le constructeur, dont il est pilote officiel en Endurance.

Cette possibilité reste très hypothétique, d'autant plus que Razgatlioglu semble déterminé à intégrer le MotoGP dès l'an prochain. Par le passé, Sofuoglu a affirmé que seule une équipe d'usine serait susceptible de l'intéresser et après l'annonce de l'arrivée de Marco Bezzecchi chez Aprilia, Honda et Yamaha sont les seules marques comptant des places encore libres.

Toprak Razgatlioglu, BMW Motorrad WorldSBK Team

Toprak Razgatlioglu

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Des rumeurs ont évoqué une offre de la part de Honda il y a quelques semaines mais cette possibilité paraît s'éloigner puisque Luca Marini a déjà un contrat pour 2025 et que Joan Mir est sur le point de prolonger, seul un guidon restant à attribuer chez LCR aux côtés de Johann Zarco. Par contre, Yamaha conserve une place libre aux côtés de Fabio Quartararo, actuellement occupée par Álex Rins, et Razgatlioglu a confirmé à Motorsport.com que des discussions ont eu lieu avec son ancien constructeur en WorldSBK.

Des guidons restent également libres dans de nombreuses équipes satellites, à commencer par Pramac, dans le flou tant que la moto qui sera utilisée par la structure de Paolo Campinoti ne sera pas officiellement connue, les dernières tendances allant vers un abandon de la Ducati pour la Yamaha... ce qui pourrait peut-être permettre à Razgatlioglu de trouver une place. À ce jour, toutes les autres équipes satellites ont au moins une place à attribuer pour 2025, à l'exception de Tech3.

Avec Lewis Duncan et Kemal Sengül

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Changer ses deux pilotes officiels, "pas idéal" pour Aprilia
Article suivant Iannone rêve d'une moto officielle et d'un hypothétique retour en MotoGP

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France