Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
50 jours
09 mai
Prochain événement dans
68 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
99 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
107 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
124 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
141 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
155 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
183 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
190 jours
12 sept.
Course dans
197 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
211 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
215 jours
10 oct.
Course dans
225 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
240 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
247 jours
07 nov.
Course dans
254 jours

Qualifs - Et à la fin, c'est Hamilton en pole

Valtteri Bottas y a cru jusqu'au bout à Portimão, mais Lewis Hamilton a remis les pendules à l'heure à la fin de la Q3. Le sextuple Champion du monde a montré que le Nürburgring n'était qu'un petit accident de parcours et a signé sa sixième pole position en sept Grands Prix, la 97e de sa carrière.

partages
commentaires
Qualifs - Et à la fin, c'est Hamilton en pole

Q1 - Russell se sauve avec brio

Reportée d'une demi-heure à cause d'une bouche d'égout arrachée, la Q1 s'est avérée très studieuse, les pilotes se familiarisant assidûment avec l'évolution des conditions de piste. Les Mercedes ont attendu plusieurs minutes pour prendre la piste, mais c'est Lewis Hamilton qui a signé le meilleur temps de la première salve de chronos en 1'16"828, devant Max Verstappen en 1'16"879 et Valtteri Bottas en 1'17"064.

Lire aussi :

Suivaient, quelques dixièmes plus loin, Sergio Pérez, Charles Leclerc, Pierre Gasly et Lando Norris, très impressionnant septième malgré des pneus tendres ayant déjà parcouru une quinzaine de tours. Alexander Albon, lui, n'était que dixième, à huit dixièmes de Verstappen. Sebastian Vettel, pour sa part, occupait la 14e position avec sept dixièmes de déficit sur Leclerc.

On retrouvait dans la zone rouge Romain Grosjean, Kimi Räikkönen, George Russell, Kevin Magnussen et Nicholas Latifi, mais Antonio Giovinazzi était clairement en danger avec seulement un dixième d'avance sur la première Haas. D'autant que Grosjean a amélioré, avant d'être surpassé par les deux Alfa Romeo, Räikkönen en tête. Aucun d'eux n'a finalement résisté à l'assaut de Russell, qui a fait trois dixièmes de mieux que ses rivaux, alors qu'il tente de convaincre pour conserver son baquet en F1.

Éliminés en Q1 : Räikkönen, Giovinazzi, Grosjean, Magnussen, Latifi

Q2 - Ferrari tente les mediums, Vettel bon dernier

Bottas a rapidement pris les devants lors de la deuxième phase des qualifications, où les Mercedes et les Ferrari se sont élancées en pneus mediums. Le Finlandais a signé un 1'16"466, trois dixièmes et demi devant Hamilton, qui a avorté sa première tentative après avoir été surpris par Vettel, qui s'était pourtant bien écarté de la trajectoire. Verstappen était trois dixièmes plus loin, se plaignant d'un manque d'adhérence et se tenant en un dixième avec Pérez et Carlos Sainz. Leclerc occupait la huitième place avec les mediums, mais Vettel n'était que 14e avec six dixièmes de retard. Esteban Ocon, Lance Stroll, Daniil Kvyat et Russell étaient également en danger.

Malgré ces performances mitigées, les Ferrari ont conservé les enveloppes à bandes jaunes pour leur deuxième tentative, dans l'espoir de prendre le départ avec. C'était un succès pour Leclerc, qui a amélioré pour s'assurer la huitième place, tandis que Vettel a pour sa part chuté au 15e rang, derrière Russell. Autrement, la zone rouge n'a pas évolué, en partie car Daniel Ricciardo, dixième, est parti en tête-à-queue au virage 11 et a provoqué l'intervention des drapeaux jaunes (heurtant légèrement le mur par l'arrière au passage) mais surtout car la piste proposait moins d'adhérence.

Éliminés en Q2 : Ocon, Stroll, Kvyat, Russell, Vettel

Q3 - Hamilton l'emporte sur le fil

Étonnamment, les deux pilotes Mercedes sont allés moins vite qu'en Q2 pour leur premier chrono dans l'ultime phase des qualifications, Bottas prenant les devants en 1'16"986 tandis que Hamilton n'a pu faire mieux que 1'17"033. Verstappen n'était pas loin : 1'17"107. Alexander Albon était septième à quatre dixièmes et demi de son coéquipier, mais cette fois, l'écart était (théoriquement ?) justifié : il était en pneus mediums. Leclerc, Pérez et Sainz se sont intercalés juste devant l'Anglo-Thaïlandais. Norris n'a pas fait de tour compétitif dans la première moitié de séance, Gasly et Ricciardo n'ont pas fait du tour du tout – Renault remplaçait l'aileron arrière de l'Australien après son petit accident de Q2, mais le temps allait leur manquer.

L'ultime run a vu les Mercedes chausser les mediums en quête de performance, étonnamment, mais c'était un succès pour Hamilton, qui a amélioré en 1'16"934. Bottas a toutefois fait bien mieux en 1'16"754, mais c'était sans compter sur l'ultime sursaut de Hamilton, qui a triomphé en 1'16"652. Verstappen a pris la troisième place à un dixième et demi de Bottas, tandis que Leclerc était le meilleur des autres, auteur d'une convaincante quatrième place. Suivaient Pérez, Albon (qui a fait sa deuxième tentative en tendres), Sainz, Norris, Gasly et, forcément, Ricciardo.

Portugal Grand Prix du Portugal

Q1

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'16.828  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'16.879 0.051
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'16.945 0.117
4 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'17.209 0.381
5 Mexico Sergio Pérez Racing Point 1'17.370 0.542
6 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'17.421 0.593
7 Thailand Alexander Albon Red Bull 1'17.435 0.607
8 Germany Sebastian Vettel Ferrari 1'17.446 0.618
9 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'17.547 0.719
10 Australia Daniel Ricciardo Renault 1'17.621 0.793

Q2

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'16.466  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'16.824 0.358
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'17.038 0.572
4 Mexico Sergio Pérez Racing Point 1'17.129 0.663
5 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 1'17.183 0.717
6 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'17.321 0.855
7 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'17.367 0.901
8 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'17.367 0.901
9 Thailand Alexander Albon Red Bull 1'17.411 0.945
10 Australia Daniel Ricciardo Renault 1'17.481 1.015

Q3

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'16.652  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'16.754 0.102
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'16.904 0.252
4 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'17.090 0.438
5 Mexico Sergio Pérez Racing Point 1'17.223 0.571
6 Thailand Alexander Albon Red Bull 1'17.437 0.785
7 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 1'17.520 0.868
8 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'17.525 0.873
9 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'17.803 1.151
10 Australia Daniel Ricciardo Renault    

Le début des qualifications reporté à Portimão

Article précédent

Le début des qualifications reporté à Portimão

Article suivant

Dernier de la Q2, Vettel assume le choix des pneus mediums

Dernier de la Q2, Vettel assume le choix des pneus mediums
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Portugal
Catégorie Qualifs
Lieu Portimão
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021