Réactions
Formule 1 GP d'Émilie-Romagne

Pérez ne pouvait pas faire "mieux" que huitième à Imola

Sergio Pérez estime que la huitième place était la meilleure chose qu'il puisse obtenir lors du Grand Prix d'Emilie-Romagne, une course remportée par son coéquipier chez Red Bull, Max Verstappen.

Sergio Perez, Red Bull Racing RB20, Daniel Ricciardo, RB F1 Team VCARB 01, Esteban Ocon, Alpine A524

Sergio Pérez n'a pas réussi à entrer dans le top 10 lors des qualifications, éliminé en Q2 avec un temps au tour supérieur de 15 millièmes à celui de Daniel Ricciardo sur sa Visa Cash App RB. Le Mexicain a commencé la course en pneus durs dans le but de tirer le meilleur parti d'une intervention éventuelle de la voiture de sécurité, virtuelle ou non, qui ne s'est pas matérialisée puisque la course s'est déroulée sans interruption.

Pérez a réussi à faire l'overcut sur les deux VCARB de Yuki Tsunoda et Daniel Ricciardo, ainsi que la Haas de Nico Hülkenberg, mais il n'a terminé que huitième, à 55 secondes de son coéquipier Max Verstappen, dans ce qu'il a qualifié de "course juste très difficile".

"Nous savions en quelque sorte que c'était le mieux que nous pouvions obtenir. Nous savions évidemment que ça allait être difficile avec les pneus durs au début, mais nous espérions une voiture de sécurité au bon moment, qui pouvait potentiellement nous remettre dans la lutte", a expliqué le pilote Red Bull.

Le meilleur moment pour une voiture de sécurité aurait été à partir du 28e tour pour Pérez, après que tous les pilotes devant lui ont ravitaillé, mais même à ce moment-là, il n'était que cinquième, à environ 15 secondes du leader Verstappen. Le pilote Red Bull n'a pas été aidé par un blocage de roue menant à une excursion dans le bac à gravier de Rivazza au 17e tour, qui lui a coûté environ cinq secondes. "J'ai aussi subi quelques dégâts", a-t-il ajouté.

Sortie de piste de Sergio Perez, Red Bull Racing RB20

Sortie de piste de Sergio Perez, Red Bull Racing RB20

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

De plus, le Mexicain a souffert d'être dépassé par Lando Norris, Oscar Piastri, Carlos Sainz et George Russell sur leurs pneus les plus frais, alors qu'il allongeait son premier relais sur les gommes dures. Son rythme ne s'est jamais rétabli. "Je voulais perdre le moins de temps possible [lors des dépassements]", a-t-il expliqué. "Malheureusement, en même temps, vous êtes à la fin de votre relais, les températures chutent et l'adhérence est très mauvaise à ce moment-là."

Red Bull a connu un week-end délicat à Imola malgré la pole position et la victoire de Verstappen, l'équipe ayant eu du mal à trouver les bons réglages lors des essais libres. Pérez a déclaré que le manque de performance sur le circuit italien était "un peu spécifique au circuit", mais a averti que McLaren et Ferrari "avaient fait un pas en avant" avant le Grand Prix de Monaco de ce week-end.

"Nous nous attendons à ce que McLaren et Ferrari soient très forts, ce sera donc un défi de taille", a-t-il conclu.

Avec Sam Hall

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Au milieu des rumeurs de Chicago, la F1 envisage plus de courses en Asie
Article suivant McLaren révèle une livrée hommage à Senna pour Monaco

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France