MotoGP GP des Pays-Bas

Fabio Quartararo : "Le nouveau moteur aide, mais pas ici"

Fabio Quartararo a confirmé les progrès effectués sur le nouveau moteur Yamaha vendredi au GP des Pays-Bas, toutefois les courbes rapides de la piste d'Assen ne les mettent pas véritablement en valeur.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Une semaine après avoir découvert un nouveau moteur jugé efficace lors d'un test à Valence, Yamaha l'a utilisé pour la première fois dans le cadre d'un Grand Prix ce vendredi à Assen. Fabio Quartararo affirmait la veille qu'il ne l'utiliserait pas, pourtant chacun des deux pilotes en avait finalement un exemplaire, monté sur l'une de leurs machines, et le Français a passé la journée sur celle équipée de ce nouveau moteur.

Avant les premiers essais, il s'était félicité d'une certaine agilité retrouvée grâce à cette version mais le circuit d'Assen ne lui a pas véritablement permis d'en profiter. "Le nouveau moteur aide, mais pas ici", a résumé Quartararo. "Il aide dans quelques virages. C'est plus quand il faut vraiment vraiment arrêter [la moto]. On sent plus de performance au freinage mais au secteur 2, on ne doit pas s'arrêter, on doit tourner et avoir de l'agilité avec la moto, dans le dernier secteur aussi."

"On perd beaucoup dans ce domaine mais si vous regardez le premier secteur, je suis assez rapide. C'est plus là qu'on a amélioré la moto. Quand il faut plus s'arrêter, on arrive à garder un peu plus de vitesse mais malheureusement, dans les virages vraiment rapides, on est toujours aussi mauvais qu'avant."

La gestion du frein moteur a été améliorée, cependant cela se ressent moins avant d'aborder les courbes rapides du tracé néerlandais : "On a plus de turning, pas plus d'agilité mais juste un peu plus de performance au freinage dans les virages lents. Ça nous aide un peu à tourner mais ici, on sait que c'est une piste vraiment rapide et ça n'aide pas vraiment."

"Ce n'est pas plus mauvais en turning et en agilité, c'est juste la même chose, mais c'est juste qu'on a un peu amélioré les performances au freinage", a précisé Quartararo. "Dans les virages lents, la moto tourne mieux donc ça ne sert à rien d'utiliser la [version précédente]. Du Qatar au Mugello, on a utilisé le même moteur mais on a dû changer parce qu'on sent [que le nouveau] est meilleur."

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Fabio Quartararo

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Quartararo devrait donc conserver ce moteur tout le week-end mais la chute sera presque interdite, puisqu'un changement de moto impliquerait de repasser à l'ancienne version. La situation devrait être la même dans une semaine au GP d'Allemagne, avant de bénéficier de plus d'exemplaires après la pause estivale.

"J'espère en avoir plus à Silverstone. Au Sachsenring, ce ne sera pas non plus la meilleure des pistes pour notre moto mais je pense que l'Autriche et Misano sont des pistes où on peut voir de petits progrès avec ce moteur."

Je pense qu'il faut que l'on soit patients. On sent que le travail est fait d'une meilleure façon, on travaille mieux.

Les effets de ce moteur étant assez faibles à Assen, Quartararo a été confronté à son habituel défi du vendredi : accrocher un top 10 qui lui aurait assuré sa place en Q2. Il a finalement dû se contenter de la 11e place, passant à 0"041 de son objectif, après avoir signé le quatrième temps en EL1, une performance facilitée par l'utilisation du pneu tendre à l'arrière.

Quartararo devra donc viser l'une des deux premières places en Q1 ce samedi matin pour espérer se qualifier sur les quatre premières lignes. Il garde l'espoir : "Je pense que j'ai été deux ou trois fois 11e pendant les essais, donc c'est un peu frustrant mais on se rapproche. Je pense qu'il faut que l'on soit patients. On sent que le travail est fait d'une meilleure façon, on travaille mieux. C'est assez bon."

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Fabio Quartararo

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Au rayon des bonnes nouvelles, Yamaha a surtout pu profiter de l'annonce de son association avec Pramac ce vendredi, qui verra la marque doubler son nombre de motos sur la grille, ce que Quartararo appelait de ses vœux depuis plusieurs mois : "C'est l'une des raisons qui a fait que l'on a signé avec Yamaha. C'est vraiment, vraiment important pour nous."

"Au final, ça fait quelques mois que je pousse pour l'équipe Pramac, pour qu'ils viennent avec nous, et c'est enfin officiel, donc je suis très heureux. Cela va beaucoup nous aider à l'avenir. L'an dernier, ils ont remporté le titre des équipes. C'est vraiment important d'avoir l'une des équipes les plus expérimentées du paddock."

Quels pilotes Quartararo aimerait-il voir mener le nouveau projet de l'équipe Pramac ? "Je ne répondrai pas !" s'est-il amusé. "Je ne veux pas avoir de problèmes !"

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Le programme du GP des Pays-Bas MotoGP 2024
Article suivant Zarco sent "quelque chose qui n'est pas logique" sur la Honda

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France