Suzuki compte entamer bientôt les discussions avec Mir et Rins

Respectivement dans leur quatrième et leur sixième année avec Suzuki, Joan Mir et Álex Rins ont la confiance de l'équipe japonaise, qui souhaite les conserver tous les deux au-delà de 2022.

Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Joan Mir, Team Suzuki MotoGP

Suzuki fait partie des équipes dont les deux pilotes arrivent en fin de contrat cette année. Néanmoins, après Shinichi Sahara ces derniers mois, c'est désormais Livio Suppo, nommé team manager en mars, qui assure que l'équipe a l'intention de prolonger le contrat de Joan Mir comme celui d'Álex Rins.

"Cette saison fait partie de celles où beaucoup de pilotes arrivent en fin de contrat, y compris les nôtres. Nous savons que certains pilotes ont déjà signé, mais le marché est encore assez ouvert", explique Livio Suppo au site officiel du MotoGP, avant de préciser cependant qu'il est heureux de son binôme actuel.

"Avant même le début de la saison, nous étions satisfaits de nos pilotes, et maintenant que nous pouvons voir les résultats des premières manches, nous restons très contents d'eux", indique le responsable italien, alors que ses deux représentants se trouvent parmi les quatre premiers au classement général.

"Notre intention est de les renouveler tous les deux, et nous allons bientôt commencer à parler avec leur management. Par le passé, les pilotes signaient tous plus tard dans la saison, mais aujourd'hui la 'fenêtre de transfert' ou le 'marché des pilotes' arrive beaucoup plus tôt dans l'année − et, franchement, je ne pense pas que ce soit bon, ni pour les pilotes ni pour les équipes."

Mir évasif, Rins serein

Cette déclaration d'intention intervient à une période où les discussions s'intensifient, avec l'arrivée du MotoGP en Europe cette semaine. De nombreuses places restent à attribuer et les deux derniers Champions du monde font partie des pilotes qui sont toujours officiellement sur le marché. C'est notamment le cas d'un Fabio Quartararo notoirement insatisfait de ce que Yamaha a pu lui offrir jusqu'à présent cette année. Alors que le manager du Français a admis des contacts avec des marques concurrentes, des spéculations sont nées au sujet d'un éventuel lien avec Honda. Au mois de février, c'est le nom de Joan Mir qui était cité chez Repsol Honda, ce qu'Alberto Puig avait dû fermement démentir.

Aujourd'hui, le Champion du monde 2020 reste discret sur le sujet, après avoir soufflé le chaud et le froid en début d'année, tantôt mystérieux, tantôt convaincu par les efforts fournis par Suzuki pendant l'hiver au point de faire de sa prolongation une priorité. À Portimão, il reste évasif : "C'est quelque chose dont je ne peux pas beaucoup parler pour l'instant. On est toujours dans la même position que ce que j'ai dit il y a environ deux mois. J'espère avoir bientôt des nouvelles au sujet d'une chose ou de l'autre. On verra bien."

Son coéquipier, Álex Rins, monté deux fois sur le podium lors des quatre premières courses de la saison et actuellement deuxième du championnat, affiche pour sa part une sérénité nouvelle après avoir pu se sentir sur la sellette l'an dernier, ses nombreuses chutes ne plaidant pas en sa faveur.

"On n'a pas encore commencé à parler des prochaines saisons, mais ce qui est bien et ce qui me permet de rester calme, c'est que Livio et les Japonais m'ont dit qu'ils veulent continuer", explique le Catalan, lié à Suzuki depuis six ans. "Je suis donc plus calme et je peux mieux piloter que si je n'avais rien pour l'an prochain. On verra. Mon manager va commencer à discuter des prochaines saisons dans les prochaines courses."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Bagnaia part en guerre contre les graviers de Portimão
Article suivant Ducati estime qu'il est "trop tôt" pour prolonger Zarco

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France