Résumé de course
Formule 1 GP d'Espagne

Course - Verstappen résiste à Norris, Hamilton retrouve le podium

Max Verstappen a remporté le Grand Prix d'Espagne 2024 de F1 devant Lando Norris et Lewis Hamilton. Les deux Alpine ont terminé dans le top 10 d'une course sans aucun abandon.

Max Verstappen, Red Bull Racing, vainqueur

La pluie annoncée n'est pas au rendez-vous pour le départ de la course du Grand Prix d'Espagne 2024 de F1. Le ciel reste ensoleillé et nuageux, avec un risque de pluie pendant l'épreuve tout de même évalué à 20%, mais c'est bien sur une piste sèche et chauffée à plus de 40°C que les pilotes doivent s'élancer.

Pour la seconde fois de sa carrière, Lando Norris démarre depuis la première place sur la grille, après avoir battu sur le fil Max Verstappen. Derrière eux se trouvent, rangées par paire, les Mercedes de Lewis Hamilton et George Russell, les Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz et les Alpine de Pierre Gasly et Esteban Ocon. Au moment de démarrer le tour de formation, les pneus de départ des 20 partants sont dévoilés : tous les pilotes choisissent de démarrer en pneus tendres (rouges) sauf Alexander Albon, qui s'élance depuis les stands. 

Lire aussi :

Russell fait l'extérieur au départ

VIDÉO - George Russell réalise un excellent départ lors du GP d'Espagne

Au départ, alors que Norris tente de contenir Verstappen qui veut lui faire l'intérieur, Russell profite de la lutte pour se positionner sur l'extérieur et prendre les commandes devant le Néerlandais et la McLaren qui se sont légèrement touchés dans le premier virage. Auteur d'un moins bon départ que son équipier, Hamilton a tout de même conservé la quatrième position face aux Ferrari, en faisant notamment l'extérieur à Leclerc dans le virage 2. 

Dès le début du troisième tour, Verstappen saisit l'opportunité offerte par le DRS et dépasse Russell par l'extérieur dans le premier virage pour s'emparer de la tête. Et vite, le triple Champion du monde en titre s'emploie à creuser une seconde d'écart. Sainz, pour sa part, dépasse Leclerc pour se hisser en cinquième position, au prix d'un contact entre les deux pilotes, sans dommages, et d'un passage de l'Espagnol hors piste.

Après 6 des 66 tours, Verstappen creuse progressivement l'écart et compte 1,4 seconde d'avance sur Russell, 2,5 sur Norris et 3,5 sur Hamilton. Sainz, Leclerc, Gasly, Piastri, Ocon et Hülkenberg complètent le top 10. Une lutte s'engage entre Gasly et Piastri, même si le pilote Alpine résiste, alors que Sainz revient dans la zone DRS de Hamilton et se montre au premier virage du 11e tour, sans succès. Pérez, de son côté, fait son entrée dans le top 10 en dépassant Hülkenberg au virage 1 au début du 12e tour.

La valse des arrêts commence

Neuvième, Ocon est le premier pilote du top 10 à passer par les stands au 14e tour, pour chausser des mediums, suivi dans cette démarche par Pérez, qui repart en tendres. Pendant ce temps, Verstappen porte son avance à quatre secondes sur Russell, cinq sur Norris et six sur Hamilton/Sainz. Chez Alpine, Gasly s'arrête au 15e tour mais son arrêt se passe mal : il perd quatre secondes dans l'affaire et voit Ocon lui passer devant à la sortie.

Russell et Sainz choisissent de s'arrêter au 16e tour pour monter des mediums. L'arrêt du Britannique se passe lui aussi mal, il perd trois secondes et voit Sainz repartir à ses côtés dans la pitlane mais conserve l'avantage. Hamilton passe par les stands au tour suivant, son arrêt se passe bien mais il ressort derrière les deux hommes, lui aussi en mediums. Au 18e tour, c'est le leader qui passe par les stands, avec un arrêt très bien exécuté ; il repart quatrième, en mediums, et laisse les commandes provisoires à Norris.

Au début du 19e tour, Hamilton dépasse Sainz par l'intérieur au premier virage, avec un léger contact entre les deux voitures. En tête, le top 3 ne s'est toujours pas arrêté : Norris compte 4,8 secondes d'avance sur Leclerc, 13,4 sur Piastri et 14,6 sur Verstappen. Le Néerlandais efface vite l'Australien au 21e tour, ce dernier s'arrêtant à la fin de ce tour.

La bataille pour le podium

Au 24e tour, Norris plonge dans la voie des stands pour échanger ses gommes très usées pour des mediums. Logiquement, il ressort cinquième, derrière Russell, Hamilton et Sainz, mais avec un net avantage pneumatique. Leclerc fait de même au tour suivant, en ressortant septième, derrière Norris et Gasly.

VIDÉO - Bataille entre Norris et Russell au GP d'Espagne

Au début du 27e tour, Verstappen compte six secondes d'avance sur les Mercedes. Norris, pour sa part, dépasse aisément Sainz, alors que Leclerc prend de son côté l'avantage sur l'Alpine de Gasly, qui avait quelques boucles auparavant doublé sur Ocon. Au passage suivant, Piastri prend la neuvième place à Pérez au DRS dans la ligne droite principale.

Norris ne tarde pas à devenir une menace pour Hamilton et se trouve dans les échappements de la Mercedes au début du 30e tour. Il ne lui faut qu'un tour, ensuite, pour dépasser son compatriote, au DRS dans la ligne droite. Pérez, pour sa part, dépasse Ocon pour la neuvième place avant de s'arrêter. 

Après 33 des 66 tours, Verstappen compte huit secondes d'avance sur Russell et Norris. Le pilote McLaren ne tarde pas à s'attaquer à l'autre Mercedes. Russell défend chèrement sa peau pendant tout le premier secteur du 35e tour mais finit par céder, permettant à Hamilton de revenir sur ses talons. Le pilote au numéro 63 décide de passer par les stands au 37e tour, pour monter des gommes dures ; derrière lui, Sainz fait de même. Dans la même séquence, seules les Alpine suivent le mouvement dans le top 10.

Stratégies diverses pour terminer

Au 40e tour, Verstappen voit Norris revenir à moins de six secondes. Hamilton est de son côté à 11 secondes et Leclerc à 14. Au 43e tour, Hamilton passe par les stands et ressort en gommes tendres. Lors de la boucle suivante, c'est le leader Verstappen qui plonge, lui aussi pour chausser des tendres. Hamilton ne tarde pas à revenir et à dépasser Sainz au DRS, au 46e tour, au moment où Russell prend la quatrième place à Piastri, qui s'arrête en fin de tour.

Norris tient les commandes pendant quelques tours avant de s'arrêter au 48e tour, tout comme Leclerc. La McLaren ressort en tendres et juste devant Russell, malgré un arrêt un peu lent, mais profite de ses gommes pour conserver sa position et tenter de se rapprocher de la Red Bull de tête. Dans le même temps, Hamilton se rapproche de Russell mais semble temporiser.

Après 51 tours, Verstappen compte six secondes d'avance sur Norris alors que Hamilton prend l'avantage sur Russell pour la troisième position par l'extérieur au premier virage. L'écart entre les deux leaders diminue et l'on passe donc la consigne au triple Champion du monde de ne plus temporiser face à la menace papaye. Au début du 55e tour, la consigne est passée à Sainz de laisser passer Leclerc en cinquième place, qui termine lui aussi en pneus tendres.

À dix tours de l'arrivée, Verstappen dispose d'une marge de cinq secondes sur Norris, 14 sur Hamilton et 16 sur Russell. L'écart en tête continue de diminuer mais le Néerlandais contient le retour de son rival. La lutte la plus serrée dans le top 5 est celle entre Russell et Leclerc, le Monégasque étant à moins de trois secondes à cinq tours du but.

En dépit d'un retour de Lando Norris à deux secondes, c'est bien Max Verstappen qui remporte la 61e victoire de sa carrière en F1, devant le pilote McLaren et Lewis Hamilton. Derrière, George Russell est lui aussi parvenu à résister à Charles Leclerc. Carlos Sainz, Oscar Piastri, Sergio Pérez, Pierre Gasly et Esteban Ocon complètent le top 10 d'une course sans abandon.

Lire aussi :

Spain Grand Prix d'Espagne 2024 de F1

   
1
 - 
2
   
P. Pilote # Tours Heure Intervalle km/h Stands Points Abandon Constructeur Moteur
1 Netherlands M. Verstappen Red Bull 1 66

-

    2 25   Red Bull Red Bull
2 United Kingdom L. Norris McLaren 4 66

+2.219

2.219

2.219   2 19   McLaren Mercedes
3 United Kingdom L. Hamilton Mercedes 44 66

+17.790

17.790

15.571   2 15   Mercedes Mercedes
4 United Kingdom G. Russell Mercedes 63 66

+22.320

22.320

4.530   2 12   Mercedes Mercedes
5 Monaco C. Leclerc Ferrari 16 66

+22.709

22.709

0.389   2 10   Ferrari Ferrari
6 Spain C. Sainz Jr Ferrari 55 66

+31.028

31.028

8.319   2 8   Ferrari Ferrari
7 Australia O. Piastri McLaren 81 66

+33.760

33.760

2.732   2 6   McLaren Mercedes
8 Mexico S. Pérez Red Bull 11 66

+59.524

59.524

25.764   3 4   Red Bull Red Bull
9 France P. Gasly Alpine 10 66

+1'02.025

1'02.025

2.501   2 2   Alpine Renault
10 France E. Ocon Alpine 31 66

+1'11.889

1'11.889

9.864   2 1   Alpine Renault
11 Germany N. Hülkenberg Haas 27 66

+1'19.215

1'19.215

7.326   2     Haas Ferrari
12 Spain F. Alonso Aston Martin 14 65

1 lap

    2     Aston Martin Mercedes
13 China Z. Guanyu Stake F1 24 65

1 lap

    2     Sauber Ferrari
14 Canada L. Stroll Aston Martin 18 65

1 lap

    2     Aston Martin Mercedes
15 Australia D. Ricciardo Visa Cash App RB 3 65

1 lap

    2     RB Red Bull
16 Finland V. Bottas Stake F1 77 65

1 lap

    2     Sauber Ferrari
17 Denmark K. Magnussen Haas 20 65

1 lap

    2     Haas Ferrari
18 Thailand A. Albon Williams 23 65

1 lap

    2     Williams Mercedes
19 Japan Y. Tsunoda Visa Cash App RB 22 65

1 lap

    3     RB Red Bull
20 United States L. Sargeant Williams 2 64

2 laps

    2     Williams Mercedes

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent LIVE F1 - Suivez le GP d'Espagne en direct
Article suivant GP d'Espagne : les meilleurs tours en course

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France