Quartararo demande à Yamaha "d'investir" dans son équipe d'essais

Fabio Quartararo estime que Yamaha "comprend que le test team doit être amélioré" pour disposer de plus de données et accélérer son développement. Il aimerait voir un second pilote d'essais rejoindre la marque, et les séances se multiplier.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Yamaha avait fixé le Mugello comme échéance pour trouver une équipe satellite en 2025, le constructeur japonais ne pouvant compter que sur sa structure officielle depuis l'an passé. La visite en Italie est passée et les projets de Yamaha n'ont pas encore été communiqués, même si tout porte à croire que Pramac délaissera ses Ducati pour des M1 la saison prochaine.

Fabio Quartararo avait fait part de sa volonté de voir arriver un team satellite qui soit une "extension de l'équipe d'usine" pour tirer profit de ses données au maximum, ce que Ducati fait avec merveille depuis plusieurs saisons. Mais pour le Champion du monde 2021, la priorité est surtout que Yamaha arrive à accumuler plus de tours.

Lire aussi :

Interrogé sur un potentiel désastre si la marque n'arrivait pas à séduire une équipe partenaire en 2025, il a donc envisagé un plan B. "Un désastre, non, mais je pense que ce serait le moment d'investir encore plus dans le test team pour avoir un autre pilote, plus de motos, plus de personnes qui y travaillent", a déclaré Quartararo, qui espère que les dirigeants de Yamaha iront dans cette direction même si le nombre de M1 devait augmenter sur la grille, en profitant des concessions qui permettent un roulage plus conséquent.

"Évidemment, c'est toujours mieux d'avoir une équipe satellite mais si ça devait ne pas se faire, j'espère – et je sais – que Yamaha comprend que le test team doit être amélioré. Compte tenu de la façon dont on travaille, les progrès qui ont été faits depuis l'année dernière dans notre équipe sont déjà incroyables, mais il faut faire ce step aussi dans le test team."

Un nouveau test sous la pluie

Ce test team était à Valence cette semaine mais comme à pratiquement chaque occasion depuis le début de la saison, Yamaha a dû faire face à la pluie. "La météo était assez mauvaise mais au moins on a un peu pu rouler [mercredi]", a précisé Quartararo sur Instagram.

Déjà confrontée à des conditions défavorables lors de tests à Portimão et Barcelone, puis lors de la séance collective après la course du Mugello, la marque n'a véritablement pu profiter que du test qui s'est tenu au lendemain du GP d'Espagne et d'un premier passage au Mugello après le GP de France.

Yamaha est en tout cas déterminé à profiter de ses concessions. Peu sollicité ces dernières années, le pilote d'essais Cal Crutchlow est associé au programme et alors qu'il n'a participé qu'à une course en wild-card en 2023, Yamaha en avait prévu trois sur les six permises cette année. La première, au Mugello, a néanmoins été annulée en raison d'une opération de la main droite du pilote anglais.

Là encore, le manque d'effectifs a peut-être des conséquences puisque chez la concurrence, KTM peut s'appuyer sur quatre pilotes, avec un travail réparti entre Dani Pedrosa, Pol EspargaróJonas Folger et Mika Kallio, et que les deux premiers cités doivent se partager les apparitions en tant que wild-card.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent KTM veut être à la hauteur de ses pilotes et viser le titre
Article suivant Acosta, rookie impressionnant cette année, déjà redouté pour 2025

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France