Agag - Associer course excitante et développement durable

partages
commentaires
Agag - Associer course excitante et développement durable
13 févr. 2014 à 16:30

Alejandro Agag est à la tête de la nouvelle série qui va faire parler d'elle ces prochaines années

Alejandro Agag est à la tête de la nouvelle série qui va faire parler d'elle ces prochaines années. L'homme tenant les ficelles de Formula E Holdings, qui met en place le championnat du monde FIA Formule E, multiplie les annonces ambitieuses concernant le package technique, les villes fréquentées par le championnat, ainsi que les équipes et pilotes faisant partie du projet.

L'Espagnol revient sur ce qui l'a séduit immédiatement lorsque la FIA a lancé un appel d'offres pour assurer la mise en place et la promotion de son nouveau fer de lance placé sous les couleurs du développement durable.

Il s’agit d’une initiative de la FIA qui souhaitait créer un nouveau type de courses ; de la course « durable », compatible avec toutes les autres sortes de championnats FIA, complémentaire, et jouant vraiment un rôle en termes de développement de nouvelles technologies de mobilité propre”, explique Agag.

Si la Formule E est pour le moment totalement électrique, Agag n’exclut pas d’autres types de propulsion au cours de la vie de la série.

D’autres technologies seront également possibles dans le futur”, assure-t-il ainsi.

C'est cet aspect technologique "éthique" qui séduit si facilement les investisseurs et les partenaires du monde entier autour du projet Formule E. Dans l'air du temps, il offre tous les côtés positifs des sports mécaniques, tout en ajoutant une plateforme de communication et de développement technique en phase avec notre période marquée par les problématiques environnementales.

Nous avons immédiatement réalisé le potentiel qu’a une série verte pour les partenaires et les sponsors. Beaucoup de compagnies dans le monde aiment le sport automobile et ses valeurs. Mais elles sont parfois hésitantes en raison du fait que cela ne remplit pas la case du développement durable. Cette façon de faire la course le fait. Nous avons une longue expérience, en GP2 et GP3. Nous sommes clairement des fans de mécanique. Mais nous avons également beaucoup d’expérience avec les sponsors. Et certains d’entre eux nous disaient cela. Alors, lorsqu’une opportunité d’associer de la course excitante en sports mécaniques à du développement durable s’est présentée, nous avons sauté dessus”...

Prochain article Formule E
La Formule E, une grosse ressource pour la FIA

Article précédent

La Formule E, une grosse ressource pour la FIA

Article suivant

Formule E : Un bruit artificiel sur les monoplaces ?

Formule E : Un bruit artificiel sur les monoplaces ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Type d'article Actualités