Extreme E : des SUV électriques au bout du monde

partages
commentaires
Extreme E : des SUV électriques au bout du monde
Par :
31 janv. 2019 à 12:07

Mise sur pied avec l'aide de la Formule E, cette nouvelle discipline va envoyer aux quatre coins du monde des SUV électriques pour participer à des épreuves dans un format et un environnement jamais vus jusqu'à maintenant.

Les cofondateurs de la discipline électrique Extreme E, Gil de Ferran et Alejandro Agag, ont dévoilé les contours de cette nouvelle série qui mettra aux prises des SUV à partir de janvier 2021. Géré en association avec la Formule E, le nouveau championnat a été officiellement présenté ce jeudi à Londres, et se veut plus novateur que jamais.

Le concept est inédit ne serait-ce que par les lieux visités. Extreme E va organiser cinq épreuves dans des régions reculées du monde : l'Arctique, l'Himalaya, le désert du Sahara, la forêt amazonienne et des îles de l'océan Indien. "Extreme E propose un concept unique de sport, d'aventure et de divertissement, qui n'a jamais été vu ou réalisé auparavant", se réjouit Gil de Ferran, président du championnat.

Lire aussi :

Tous les concurrents utiliseront une même base de châssis pour un véhicule dont la silhouette sera celle d'un SUV, tandis que les possibilités de développement au niveau du groupe propulseur seront restreintes. Pour sa première édition, le championnat Extreme E vise un plateau de 12 équipes alignant chacune une voiture, et réparties dans deux poules de six. L'engagement de constructeurs majeurs qui produisent des SUV électriques de série est attendu.

Le format des épreuves consistera en des face-à-face organisés sur des spéciales d'environ huit kilomètres. La compétition s'articulera autour de phases de groupes puis d'affrontements à élimination directe pour désigner le vainqueur. Chaque vainqueur d'un duel durant la phase de groupes marquera des points afin d'établir un classement, et les meilleurs chronos permettront de départager les concurrents en cas d'égalité. Les quatre premiers de chaque poule seront qualifiés pour la phase à élimination directe.

Un épisode documentaire par épreuve

L'objectif de cette nouvelle discipline est d'éveiller les consciences autour de la problématique du changement climatique, particulièrement dans les lieux qui seront visités, tout en faisant la promotion de la technologie électrique pour les SUV. "Je crois fermement que EE peut contribuer à rendre le monde plus durable plus rapidement, et nous avons une équipe de rêve pour faire de cette ambition une réalité", estime Alejandro Agag, PDG de la Formule E.

Les épreuves ne seront pas diffusées en direct, mais feront l'objet d'un documentaire tourné sur place et diffusé ensuite avec un épisode par lieu visité. "Les téléspectateurs peuvent s'attendre à une manière totalement nouvelle de voir du sport, puisque chaque épisode racontera non seulement la course, mais également une histoire plus large autour du besoin de protéger ces lieux reculés et ces environnements difficiles explorés par EE."

Avec Alex Kalinauckas  

Une vue de Londres

Article suivant

Article suivant

Neuf constructeurs étaient présents au lancement d'Extreme E

Neuf constructeurs étaient présents au lancement d'Extreme E
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Auto , Formule E , Extreme E
Auteur Basile Davoine