Course sprint : Brawn ouvert à octroyer la pole position en qualifs

Ross Brawn se félicite du succès qu'a été selon lui la première édition des Qualifications Sprint, tout en restant ouvert sur de possibles ajustements.

Course sprint : Brawn ouvert à octroyer la pole position en qualifs

Ce samedi ont eu lieu les premières Qualifs Sprint de l'Histoire de la Formule 1, à savoir une course qualificative de 100 kilomètres définissant la grille de départ du Grand Prix de Grande-Bretagne. Ce format inédit représentait une véritable inconnue, mais l'épreuve s'est avérée plutôt animée avec le premier tour fulgurant de Fernando Alonso, la remontée de Carlos Sainz et la sortie de piste de Sergio Pérez.

Lire aussi :

"Je pense que l'une des choses que nous avons tous vues aujourd'hui est qu'un pilote de course est un pilote de course", a déclaré Brawn. "Ils ne vont jamais y aller mollo. Beaucoup d'action partout dans le peloton. Ce premier tour et quelque était complètement haletant, sensationnel. Puis il y a eu les petits duels dans le reste de la course. La performance de Fernando Alonso aujourd'hui a été un autre aspect sensationnel de la course. Il a reçu mon vote comme star de la course. J'achèterais un billet pour ça tous les jours."

"Je pense donc que nous sommes très satisfaits. Nous allons laisser le week-end se terminer, puis passer du temps avec la FIA et les écuries pour essayer de comprendre s'il y a des évolutions que nous voulons. Nous n'allons pas changer le format fondamental cette année. Et je pense qu'après les trois courses, nous pourrons nous réunir et décider vers où nous diriger à partir de là. Mais jusqu'à présent, c'est très positif." Des Qualifs Sprint auront effectivement lieu lors de deux autres Grands Prix cette année, l'Italie et le Brésil étant évoqués.

Brawn s'est par ailleurs empressé de souligner l'accueil positif réservé par la majorité des fans à ce nouveau format. Sur le compte Twitter de Motorsport.com France, à l'heure où nous écrivons ces lignes, 65% des 430 votants ont indiqué avoir passé un bon moment devant les Qualifs Sprint, contre 18% qui ont voté non. 17% ne se sont pas prononcés.

"Nous recevons déjà un feedback énorme et positif de nos fans sur les réseaux sociaux, ils adorent", a affirmé Brawn. "Mais il y aura des fans qui font des commentaires, et peut-être des éléments qu'ils n'ont pas compris ou n'ont pas appréciés. Nous prendrons ça en compte également."

"Pour moi, ce format a des aspects très attirants : tout le monde utilise le même pneu en qualifications. Il y a quand même de la variété en course, puisqu'heureusement il y avait deux pneus que l'on pouvait utiliser. Les pilotes ne sont pas handicapés par les pneus choisis. C'est probablement quelque chose que l'on peut conserver."

Un aspect toutefois très critiqué est que la pole position, qui revient logiquement au pilote situé à la première place de la grille de départ pour le Grand Prix, ne soit plus officiellement attribuée lors des qualifications et ne soit donc plus un marqueur de rapidité ultime sur un tour comme elle l'a été pendant la majeure partie de l'Histoire de la F1.

"C'est peut-être quelque chose à quoi nous devons réfléchir. Y a-t-il un changement dans la nomenclature de ce que nous faisons ? Le vendredi [avec les qualifications] devrait-il être la pole position ? C'est des choses comme ça que nous discuterons avec la FIA et les équipes, mais je pense que nous ne devons pas être entravés par l'Histoire. Enfin, nous devons respecter l'Histoire, mais nous ne devons jamais être entravés par l'Histoire", a conclu Brawn.

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Russell pénalisé sur la grille de départ à Silverstone

Article précédent

Russell pénalisé sur la grille de départ à Silverstone

Article suivant

Retour à la normale pour Esteban Ocon chez Alpine

Retour à la normale pour Esteban Ocon chez Alpine
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021