Plus dure est la chute pour les pilotes Renault e.dams

partages
Plus dure est la chute pour les pilotes Renault e.dams
Par : Jean-Philippe Vennin
9 nov. 2015 à 16:25

Une nouvelle fois les plus performants du plateau, Nicolas Prost et Sébastien Buemi ont pourtant mordu la poussière en Malaisie.

Sébastien Buemi, Renault e.Dams et Nicolas Prost, Renault e.Dams
Les pilotes de la Superpole : Loic Duval, Dragon Racing, Stéphane Sarrazin, Venturi, le poleman Sébastien Buemi, Renault e.Dams Antonio Felix da Costa, Team Aguri, et Nicolas Prost, Renault e.Dams
Nicolas Prost, Renault e.Dams
Alain Prost, Renault e.Dams

Alors qu'il semblait bien parti pour signer une deuxième victoire après celle de Pékin, Sébastien Buemi a rencontré le même problème de logiciel que son équipier Nicolas Prost juste avant lui.

Il semble que Nico et moi ayons connu le même problème : nous avons tous les deux dû effectuer un reset après nous être immobilisés en piste,” a confirmé le vice-Champion 2014/2015.

S'il n'a finalement pu faire mieux qu'une 12e place ne rapportant aucun point à l'arrivée, après que le problème s'est une nouvelle fois présenté en fin de course, le Suisse a inscrit tous les points bonus possibles avec les trois de la pole position et les deux récompensant le meilleur tour en course. Ce qui ne lui a pas suffi pour conserver la tête du championnat face à Lucas di Grassi, mais lui a permis de bien limiter les dégâts.

La seconde moitié de course fut très difficile,” a-t-il ajouté. “J’ai absolument tout donné pour remonter, ce qui m’a d’ailleurs permis de signer le meilleur tour en course après le changement de voiture. Je suis revenu dans les points mais la monoplace s’est de nouveau arrêtée. Il est maintenant important d’identifier les soucis rencontrés et de les résoudre le plus rapidement possible.”

Causes différentes, même punition

Même son de cloche du côté de Nicolas Prost, qui avait déjà été privé d'un bon résultat – au pire une 3e place – en Chine par la faute d'un aileron se détachant et ne compte qu'un petit point au championnat après les deux premières manches.

Ce week-end a été extrêmement frustrant,” a-t-il réagi. “J’étais pourtant en bonne position en début de course et luttais pour le podium. Mais, en raison de températures trop élevées, mes ingénieurs m’ont demandé de rentrer plus tôt que prévu pour changer de monoplace.”

Après deux soucis techniques en autant d’épreuves cette saison, il va falloir que nous trouvions les bonnes solutions d’ici la prochaine manche, où nous viserons un meilleur résultat.”

Du pain sur la planche

Alain Prost et Jean-Paul Driot, Directeurs de l'écurie, on souligné le fait que les deux voitures étaient restées très compétitives, notamment lors des qualifications.

Nous allons analyser en profondeur les soucis de software survenus, car pour le moment il est impossible de savoir exactement ce qu’il s’est passé,” ont-ils toutefois ajouté. “Nous les étudierons en détail avec l’équipe technique et espérons que tout sera résolu avant la prochaine manche à Punta del Este.”

Il vaudrait mieux, car comme on a pu le voir à Putrajaya, plusieurs des équipes rivales semblent être en mesure de s'imposer au moindre faux-pas de l'équipe favorite de ce début de saison.

Prochain article Formule E
Bird est revenu de nulle part, Vergne n'est allé nulle part

Article précédent

Bird est revenu de nulle part, Vergne n'est allé nulle part

Article suivant

Agag - Les critiques du FanBoost sont ceux qui ne le remportent pas

Agag - Les critiques du FanBoost sont ceux qui ne le remportent pas

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement ePrix de Putrajaya
Lieu Streets of Putrajaya
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Actualités