Turvey sera finalement présent à Berlin

Le Britannique de l'équipe NextEv TCR devait à l'origine laisser son volant à Ben Hanley pour la manche allemande de la saison.

Turvey sera finalement présent à Berlin
Oliver Turvey, NEXTEV TCR Formula E Team
Oliver Turvey, NEXTEV TCR Formula E Team
Oliver Turvey, NEXTEV TCR
Oliver Turvey, NEXTEV TCR Formula E Team
Nelson Piquet Jr., Oliver Turvey, NEXTEV TCR Formula E Team
Oliver Turvey, NEXTEV TCR Formula E Team

Oliver Turvey était en théorie retenu par une manche du championnat japonais Super GT prévue à la même date que le rendez-vous berlinois de la Formule E, le 21 mai. Mais la série de tremblements de terre qui a frappé récemment la région du Kyushu ont entraîné le report de la course prévue à Autopolis, libérant ainsi le pilote britannique pour courir en Allemagne aux côtés de Nelson Piquet Jr.

De ce fait, son compatriote Ben Hanley, qui avait été désigné pour le remplacer et devait faire ses débuts dans le championnat électrique à Berlin, devra désormais attendre une autre opportunité. 

"Avant tout, mes pensées vont vers toutes les personnes affectées par les tremblements de terre qui ont heurté le Kyushu”, déclare Turvey. "Il est compréhensible que les organisateurs aient dû reporter la course de Super GT à Autopolis, mais j'espère pour tous les fans de la région que nous pourrons y courir plus tard dans l'année."

"Cela signifie maintenant que je suis disponible pour disputer la prochaine manche du championnat de Formule E. Je suis impatient de courir sur ce nouveau circuit et je vais attaquer pour marquer de bons points à l'arrivée."

Le patron de NextEv TCR, Martin Linch, tenait lui aussi à exprimer ses pensées pour les habitants de l'île située au sud-ouest de l'Archipel.

"Nous sommes satisfaits qu'Oliver soit en mesure de courir à Berlin pour NextEv TCR, nous aurions juste voulu que ce ne soit pas dans de telles circonstances", explique-t-il. "Tout le monde dans l'équipe a été choqué par les tremblements de terre et nous pensons aux gens du Kyushu."

"J'aimerais aussi remercier Ben Hanley pour sa compréhension et lui souhaite bonne chance en European Le Mans Series cette saison."

Rappelons que si Oliver Turvey parle d'un "nouveau circuit", c'est parce que la Formule E courra cette année dans le centre de la capitale allemande et non sur l'aéroport de Tempelhof comme cela avait été le cas l'année dernière.

partages
commentaires
L'ePrix de Moscou en passe d'être annulé

Article précédent

L'ePrix de Moscou en passe d'être annulé

Article suivant

Pourquoi Di Grassi détient la clé des transferts en Formule E

Pourquoi Di Grassi détient la clé des transferts en Formule E
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020