WEC - Audi : 38 tonnes de matériel autour du monde

partages
commentaires
WEC - Audi : 38 tonnes de matériel autour du monde
18 févr. 2014 à 19:46

Cette saison, Audi alignera deux Audi R18 e-tron quattro en Championnat du Monde d'Endurance (WEC), et mêmes trois à Spa-Francorchamps et au 24 Heures du Mans

Cette saison, Audi alignera deux Audi R18 e-tron quattro en Championnat du Monde d'Endurance (WEC), et mêmes trois à Spa-Francorchamps et au 24 Heures du Mans. Pour le constructeur, il s'agit d'un défi logistique avec des épreuves qui se déroulent en Europe mais aussi en Asie et en Amérique du Nord et du Sud.

"Un championnat comme le WEC n'est pas seulement un formidable défi sportif et technologique pour une équipe comme Audi, qui doit aussi être préparée avec une précision élevée en matière de logistique", souligne le Docteur Ullrich, patron de Audi Motorsport. "Nous comptons sur une équipe qui est allée sur les circuits du monde entier pendant des années et qui sait ce qui compte jusqu'au moindre détail."

Avec les essais privés de janvier pour développer la nouvelle voiture, le département logistique d'Audi a sans doute vécu ses semaines les plus tranquilles de l'année. Après le début de la saison d'Endurance à Silverstone le 20 avril, ce sera une autre histoire puisque les 6 Heures de Spa-Francorchamps auront lieu tout juste deux semaines plus tard. Quatre semaines après Spa, pour le premier week-end de juin, l'équipe devra tenir son matériel prêt pour Le Mans à l'occasion de la journée test, qui précédera la plus célèbre des courses d'Endurance de quinze jours. En Europe, tout le matériel de l'équipe allemande est acheminé par la route.

Audi prépare actuellement trois prototypes LMP1 Hybrides pour les courses à Spa et au Mans. En WEC, la firme aux anneaux n'alignera "que" deux R18. Quatorze semaines après le grand défi du Mans, la première des cinq courses en-dehors du continent européen se tiendra à Austin, aux États-Unis. Depuis l'Europe, ce sont pas moins de 49 000 kilomètres qui seront couverts pour acheminer tout le matériel à Austin, puis vers l'Asie à Fuji, Shanghai et Bahreïn, avec un retour vers l'Amérique du Sud au Brésil pour terminer l'année.

"Le matériel ne retourne pas en Allemagne entre ces escales", précise Chris Reinke, chef du projet LMP1 d'Audi. "Cela veut dire que nous devons prendre en compte le kilométrage que peut couvrir chaque composant, ainsi que les risques d'accidents. Il y a plusieurs particularités qui concernent les composants, qui sont sujet à des cycles de remplacement, tandis que d'autres sont utilisés plusieurs fois."

En plus des voitures de course et des pièces détachées, beaucoup de matériel est acheminé, notamment pour les infrastructures à mettre en place sur chaque circuit. Au total, Audi transporte avec elle 38 tonnes de matériel réparties en 176 caisses qui sont expédiées par avion.

Bien sûr, le volet logistique concerne également le personnel de l'équipe, qui doit s'occuper de tout ce matériel et arriver avant les courses sur les circuit pour tout mettre en place, et tout démonter dans les jours qui suivent les épreuves. Pour chaque membre de l'équipe, une course peut représenter au final 10 à 12 journées de travail.

Prochain article Endurance
Le Mans - Dempsey de nouveau au départ en 2014

Article précédent

Le Mans - Dempsey de nouveau au départ en 2014

Article suivant

WEC - Porsche : 4 cylindres en V et des batteries au Lithium

WEC - Porsche : 4 cylindres en V et des batteries au Lithium
Load comments

À propos de cet article

Séries Endurance
Type d'article Actualités