Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours

La F1 pourrait abandonner les pneus Pirelli prévus pour 2020

partages
commentaires
La F1 pourrait abandonner les pneus Pirelli prévus pour 2020
Par :
5 nov. 2019 à 09:20

Les nouveaux pneus Pirelli prévus pour la saison 2020 de Formule 1 pourraient être abandonnés après des critiques de la part des pilotes lors des essais menés au cours du GP des États-Unis.

Lors de la première journée de l'épreuve d'Austin, tous les pilotes ont reçu deux trains de pneus 2020 à des fins de tests et ont rapporté un manque d'adhérence, même si ce roulage se déroulait en conditions froides et sur une piste verte. Les inquiétudes sur le comportement de ces gommes ont donc été au centre de l'habituelle réunion entre les directeurs d'équipes et le président de la F1, Chase Carey, samedi matin.

Les participants se sont mis d'accord sur le fait que les données récoltées devraient être étudiées plus en détail et que, si les résultats ne sont pas positifs, le choix pourrait être fait de maintenir les pneus 2019. Cette décision pourrait être prise avant même le prochain roulage prévu avec les gommes 2020 dans la semaine suivant le GP d'Abu Dhabi.

Lire aussi :

"Je pense que le comportement de vendredi était assez différent de celui que nous avions eu à Barcelone quand nous les avons testés", a expliqué Mattia Binotto, team principal de Ferrari, à Motorsport.com. "Les nouveaux pneus que nous avons testés ne devaient pas aller plus vite, ni avoir une meilleure dégradation, mais mieux se comporter en termes de fenêtre de fonctionnement et de surchauffe. Nous devons donc examiner la question. Ce à quoi nous ne sommes pas favorables, c'est qu'ils ne correspondent pas à ce que devaient être les objectifs, assurément. Le ressenti et le feedback des pilotes jusqu'à présent n'a pas été positif."

Christian Horner, patron de Red Bull, a ajouté : "Nous nous sommes mis d'accord pour prendre le temps d'analyser ce qui s'est passé [à Austin]. Les pneus n'étaient pas une avancée positive ce week-end, et je pense que c'était unanime dans le paddock, mais nous nous sommes accordés pour prendre quelques jours afin d'étudier les données et d'essayer de comprendre pourquoi. Je pense que nous maintiendrons ce que l'on a [actuellement] si ce qui est proposé n'est pas meilleur."

Otmar Szafnauer, directeur de Racing Point, a de son côté jugé inéluctable l'abandon des pneus 2020. "Je pense que c'est l'issue la plus probable", a-t-il déclaré à Motorsport.com. "La construction 2020 n'a pas vraiment apporté ce qu'ils disaient qu'elle apporterait, et il y a plus de risque que la valeur qu'elle pourrait apporter, donc je pense que nous n'avons pas d'autre choix que de revenir en arrière. Demandez aux pilotes : elle n'a pas fait ce qu'ils ont dit qu'elle devait faire."

Des conditions pas représentatives ?

Du côté de Pirelli, on préfère penser que les conditions du test effectué à Austin n'étaient pas représentatives et que plus de choses seront apprises à Abu Dhabi en décembre. "La piste était très froide, les voitures sont conçues pour correspondre aux pneus actuels, nous n'avons pas eu de longs relais, et le nouveau pneu a été principalement conçu pour réduire la surchauffe, et cela veut dire être plus constant sur un long relais, et c'est quelque chose que vous ne pouvez pas vérifier en cinq tours", a pour sa part déclaré Mario Isola à Motorsport.com"Je suis sûr que les deux journées que nous aurons à Abu Dhabi [les 3 et 4 décembre, ndlr] seront bien plus représentatives. Nous aurons le temps de régler la voiture, de vérifier le nouveau profil, s'ils perdent de l'appui, tout ça."

Lire aussi :

Concernant la possibilité de maintenir les pneus 2019 en 2020, Isola explique : "Rien n'est impossible. C'est un peu étrange, parce que les pneus 2019 ont été critiqués au début de la saison et nous avons fait beaucoup d'efforts pour développer quelque chose de nouveau. Et pendant le développement, nous avons eu des résultats positifs. Si nous revenons aux 2019, et si le nouveau pneu est évalué de façon négative, nous devrons comprendre pourquoi. On ne peut pas faire des test pour une année, avec un certain résultat qui est corrélé d'un test à l'autre, et ensuite soudainement avoir un résultat totalement différent. Sinon c'est une histoire sans fin, et nous ne progressons jamais."

Article suivant
Les dégâts subis par Verstappen étaient plus importants que prévu

Article précédent

Les dégâts subis par Verstappen étaient plus importants que prévu

Article suivant

Vettel a félicité un Hamilton qui "mérite tous ses titres"

Vettel a félicité un Hamilton qui "mérite tous ses titres"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard