Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
11 oct.
Course dans
17 jours
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
31 oct.
Prochain événement dans
37 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
04 déc.
Prochain événement dans
71 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
78 jours

La FIA explique l'incident avec la plaque d'égout

partages
commentaires
La FIA explique l'incident avec la plaque d'égout
Par :

La FIA a dévoilé les raisons expliquant l'incident de George Russell (Williams) qui a conduit à écourter les Essais Libres 1 du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2019 de F1.

Peu avant le virage 3, dans la seconde ligne droite du tracé de Bakou, Russell a percuté une plaque d'égout qui a semble-t-il d'abord été soulevée par le passage de la Ferrari de Charles Leclerc. Cela a entraîné la destruction d'une partie du fond plat de la Williams et obligé l'écurie à un changement de châssis (et à manquer les EL2 en conséquence).

Lire aussi :

Après une enquête, la FIA a déterminé qu'une "fissure sur une fixation inférieure" avait entraîné le défaut de fixation de la plaque. La séance a par la suite été interrompue définitivement pour permettre aux équipes et aux officiels de vérifier l'ensemble des 360 plaques d'égout qui se trouvent sur la piste. Aucun autre problème n'a été découvert et aucun renforcement n'a dû être effectué. Un nouveau contrôle est opéré en ce moment même.

"De ce qu'on a vu de nos premières investigations, on dirait qu'une attache sous une bouche d'égout n'a pas fonctionné", avait ainsi déclaré Michael Masi, directeur de course de la FIA, à Sky Sports. "Nous avons annulé les EL1, bougé les qualifications F2 et dit au circuit de prendre leur temps pour être certain que tout soit fait correctement. Ils ont fait quelques vérifications de plus, et tout semble en ordre. Nous avons déjà vu ce genre d'incidents, ce n'est pas quelque chose que l'on veut voir mais ça arrive, c'est comme une pièce qui ne fonctionne pas sur une voiture."

Il est à noter que c'est au circuit de s'assurer d'être en état de recevoir des Formule 1, la FIA – responsable de la sécurité globale – n'est donc pas en faute sur la question. Cela est particulièrement important dans le cas d'une demande de compensation, Williams ayant subi des dégâts importants et coûteux. En 2017, Haas avait connu un incident similaire et obtenu compensation de la part du circuit de Sepang.

Verstappen "pas trop inquiet" pour réduire l'écart

Article précédent

Verstappen "pas trop inquiet" pour réduire l'écart

Article suivant

Räikkönen : "Nous sommes passés pour des amateurs"

Räikkönen : "Nous sommes passés pour des amateurs"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Auteur Fabien Gaillard