Après les tests, Pirelli toujours convaincu par les pneus 2020

Au terme des deux journées d'essais pneumatiques à Abu Dhabi, Pirelli espère toujours que les pneus 2020 seront validés par les écuries pour la saison prochaine.

Après les tests, Pirelli toujours convaincu par les pneus 2020

Les deux journées d'essais réalisées cette semaine à Abu Dhabi étaient cruciales pour l'ensemble du plateau en vue de la saison prochaine. Comme prévu, toutes les équipes ont pu tester les pneus 2020 de Pirelli, tout en disposant de gommes 2019 afin d'établir des comparaisons directes et fiables. Chaque écurie a bien entendu joué le jeu, alors que le premier galop d'essais à Austin avec les futures enveloppes n'avait pas convaincu. Mais cette fois-ci, les conditions étaient réunies pour des essais pertinents.

"Nous avons bouclé deux journées d'essais avec les pneus 2020 par des températures qui étaient davantage représentatives d'une saison de Formule 1", confirme Mario Isola, directeur de Pirelli F1. "La partie la plus importante était de donner aux équipes l'opportunité de rouler simultanément avec les pneus 2019 et 2020, de manière à les comparer. Le programme d'essais de chaque équipe était comme d'habitude individuel, mais les pilotes ont désormais une impression subjective et la prochaine mission est de corréler cela avec les données objectives récoltées."

Lire aussi :

Le manufacturier unique a constaté une progression favorable dans l'exploitation de certaines gommes, mais pas avec tous les composés. Le fait d'avoir du temps pour réaliser ces essais ainsi que des monoplaces réglées en conséquence était primordial, mais n'a pas levé tous les doutes.

"Lors de la première journée, nous avons eu tendance à voir des relais courts, les équipes se concentrant sur les longs relais le lendemain", explique Mario Isola. "Nous avons remarqué certaines améliorations, surtout avec le pneu C5, le plus tendre, mais ça n'a pas toujours été le cas avec les pneus du milieu de gamme. Pour avoir la vision globale, nous analyserons évidemment toutes les données dans le détail au cours des prochains jours, notamment celles des longs relais, qui sont particulièrement pertinentes."

Rapidement, les dix écuries de la grille vont devoir se prononcer et choisir entre les pneus 2019 et 2020 pour la saison prochaine. Si sept d'entre elles rejettent les nouvelles gommes, la balance penchera en faveur d'une mise au rebut d'un travail d'une année. Pirelli respectera ce vote, mais conserve la même conviction aujourd'hui : "Compte tenu de l'évolution attendue des monoplaces pour la saison prochaine, nous pensons toujours que la construction du pneu 2020 demeure la meilleure solution, mais nous sommes bien entendu ouverts pour continuer à travailler avec les pneus 2019 si c'est ce que veulent la majorité des équipes."

Les pneus Pirelli

partages
commentaires
Kubica retrouve BMW pour un test en DTM
Article précédent

Kubica retrouve BMW pour un test en DTM

Article suivant

Leclerc serait heureux d'accueillir Hamilton chez Ferrari

Leclerc serait heureux d'accueillir Hamilton chez Ferrari
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021