Trop d'eau hier pour les pneus pluie extrême

partages
commentaires
Trop d'eau hier pour les pneus pluie extrême
1 sept. 2012 à 11:41

En dépit des 60 litres par seconde que peuvent évacuer les Cinturato Bleu mis à disposition par Pirelli (six fois plus que sur un pneu automobile classique), les pilotes furent contraints de rester majoritairement dans les garages lors des deux premières séances d'essais libres

En dépit des 60 litres par seconde que peuvent évacuer les Cinturato Bleu mis à disposition par Pirelli (six fois plus que sur un pneu automobile classique), les pilotes furent contraints de rester majoritairement dans les garages lors des deux premières séances d'essais libres.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, a détaillé ce vendredi : “Nous avons eu beaucoup de pluie cette saison, particulièrement en Grande-Bretagne et en Allemagne, mais les précipitations d’aujourd’hui, à Spa, étaient parmi les plus lourdes vues en une journée”.

Avec des circonstances pareilles, il a été très difficile pour Pirelli et pour les équipes d’apprendre quoi que ce soit.

De nombreuses équipes amènent des évolutions importantes sur ce circuit, et il est compréhensible qu’elles ne souhaitaient pas sortir, particulièrement avec des prédictions météo plus sèches pour la suite du weekend. Mais avec un temps connu pour être imprévisible à Spa, l’expérience du roulage sur le mouillé sera toujours utile, d’autant plus que les pilotes sont restés hors des baquets pendant cinq semaines lors de la pause estivale. Cela en dit long sur les compétences des pilotes et sur l’efficacité de nos pneus, qui, en dépit de conditions cataclysmiques, ont permis d’éviter les problèmes”, se félicite le Britannique.

"Nous avons fait évoluer les pneus pluie de l’an dernier afin d’améliorer leur résistance à l’aquaplaning et il s’agit d’un grand pas en avant, mais certaines conditions seront toujours ingérables pour le pilotage. C’est juste frustrant car tout le monde souhaitait collecter des données, mais nous ne pouvions réellement pas en apprendre beaucoup aujourd’hui. La charge de travail s’en trouve d’autant plus augmentée pour demain pour les équipes, avec une heure d’essais libres prévue sur le sec avant les qualifications".

Prochain article Formule 1
Mika Hakkinen: "Impossible de désigner un vainqueur"

Article précédent

Mika Hakkinen: "Impossible de désigner un vainqueur"

Article suivant

Charles Pic a savouré son meilleur temps d'hier

Charles Pic a savouré son meilleur temps d'hier

À propos de cet article

Séries Formule 1
Type d'article Actualités