Alonso - C'est dur en qualifications...

partages
commentaires
Alonso - C'est dur en qualifications...
7 juin 2014 à 20:43

Plutôt à la fête hier lors des essais libres, Fernando Alonso n’aura pas pu confirmer le regain de forme attendu chez Ferrari

Plutôt à la fête hier lors des essais libres, Fernando Alonso n’aura pas pu confirmer le regain de forme attendu chez Ferrari. Lors des qualifications, le couperet est tombé avec la cruauté du chronomètre. A Montréal, la F14 T n’est pas dans le coup en performance pure.

Septième, le pilote espagnol a été devancé à la fois par les Red Bull et les Williams à la régulière. Comme trop souvent depuis le début de la saison, la vérité du vendredi n’est donc pas celle du samedi dans les rangs de la Scuderia.

« Nous espérons toujours le meilleur, nous essayons de nous améliorer course après course, mais lors de ces sept courses, nous avons toujours été dans le top 3 le vendredi mais jamais en qualifs », rappelle le double Champion du Monde. « Notre approche du weekend est différente le vendredi mais c'est dur en qualifications. Nous n'étions pas assez rapides. »

Il va désormais falloir faire des choix concernant la stratégie pour demain. Alors que la priorité aux pneus tendres semble évidente pour la course, Alonso semble hésiter à donner un peu plus de crédit pour son relais en supertendres. « Nous devons étudier les températures et les pneus à utiliser dans ces températures. Hier, il était clair que les tendres étaient les pneus à utiliser en course, mais aujourd'hui, les supertendres marchent plutôt bien. »

De l’autre côté du garage Ferrari, Kimi Räikkönen a dû se contenter de la dixième place, avec une seule tentative en Q3 durant laquelle il a eu affaire au trafic. Un envoi en piste décalé et étonnant de la part de l’équipe italienne, pour un Finlandais qui estime avoir limité la casse.

« C'est très difficile de faire un tour parfait parce qu'on glisse, on heurte le vibreur et on perd du temps », résume-t-il. « Je n'ai pas fait un très bon tour, mais je pense que ça aurait pu être bien pire. »

Prochain article Ferrari
Red Bull est l'exemple à suivre pour Alonso

Article précédent

Red Bull est l'exemple à suivre pour Alonso

Article suivant

Räikkönen n'est pas au Canada pour faire de la figuration

Räikkönen n'est pas au Canada pour faire de la figuration

À propos de cet article

Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique , Fernando Alonso Boutique
Équipes Ferrari Boutique , Williams
Type d'article Actualités