Un circuit en partie sur ovale pour la Formule E à Puebla

La Formule E sera au Mexique le week-end prochain et découvrira un tracé atypique sur l'Autódromo Miguel E. Abed.

Un circuit en partie sur ovale pour la Formule E à Puebla

La Formule E a dévoilé le circuit qui sera utilisé pour le double E-Prix de Puebla en fin de semaine, avec deux particularités majeures : un tracé empruntant partiellement un ovale et une zone de piste exclusivement réservée à l'activation du mode attaque.

Depuis 2016, la Formule E se rend au Mexique mais avait pour habitude de s'installer sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez, où se dispute également le Grand Prix de Formule 1. Il a toutefois fallu trouver une alternative cette année puisque les infrastructures du circuit de la capitale ont été transformées en hôpital dans le contexte de pandémie de COVID-19. Cette année, c'est donc sur l'Autódromo Miguel E. Abed que se rendent les monoplaces électriques.

Lire aussi :

À quelques jours de ce rendez-vous, les organisateurs ont présenté une piste permanente de 2,98 km située près de Puebla. Tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, ce circuit a notamment accueilli le WTCC entre 2005 et 2009 (photo ci-dessus) avant d'être abandonné pour des raisons de sécurité. Il permet d'adopter plusieurs configurations : celle choisie pour la Formule E comporte 15 virages, dont le dernier passe par l'ovale avant de rejoindre la ligne droite principale.

Le mode attaque a été ajouté au virage 8 mais, contrairement aux habitudes jusqu'à présent, il ne fera pas partie intégrante de la piste de course. Pour procéder à l'activation, les pilotes devront donc emprunter un virage rallongé à l'extérieur. Le premier virage devrait être le plus propice aux dépassements.

 

Ancien pensionnaire du WTCC et aujourd'hui notamment manager d'António Félix da Costa, Champion en titre de Formule E, Tiago Monteiro décrit un circuit où "l'altitude est très élevée", au-delà des 2000 mètres. "Mexico est déjà à une altitude élevée, mais nous allons encore plus haut, sur un très, très grand plateau volcanique", précise le Portugais. "Chaque jour on peut ressentir le manque d'air et la fatigue. Le circuit est intéressant et l'asphalte a peu d'adhérence. Lorsque j'y pilotais, j'avais presque l'impression d'être sur la glace, c'était vraiment difficile. Je pense que le plus grand défi touchera les pilotes, au niveau de la respiration et de la fatigue. Il faudra garder la tête froide."

Ce double E-Prix de Puebla, disputé samedi et dimanche prochain, accueillera par ailleurs du public avec une jauge limitée à 10 000 spectateurs par jour.

partages
commentaires
La Formule E planche sur des championnats juniors électriques

Article précédent

La Formule E planche sur des championnats juniors électriques

Article suivant

Wehrlein signe la pole, les favoris au tapis

Wehrlein signe la pole, les favoris au tapis
Charger les commentaires