La Formule E planche sur des championnats juniors électriques

En dépit de la pandémie de COVID-19, les dirigeants de la Formule E n'ont pas abandonné leurs plans "très agressifs" visant à introduire une pyramide de la monoplace électrique lors des prochaines années.

La Formule E planche sur des championnats juniors électriques

Depuis l'annulation du Jaguar I-Pace eTrophy, en raison des conséquences économiques du COVID-19, la Formule E n'a plus de championnat de support. Des solutions sont à l'étude pour y remédier dès la saison prochaine afin d'augmenter le contenu des week-ends d'E-Prix. Citons par exemple la proposition de Vancouver, cherchant à intégrer le calendrier 2021-22, avec l'organisation d'une course réunissant des célébrités.

Mais la Formule E travaille également sur un projet de plus grande envergure. Comme l'a révélé Alberto Longo, la discipline souhaite ériger une véritable pyramide de la monoplace entièrement électrique, semblable au parcours emmenant les pilotes de la Formule 4 à la Formule 1. "Nous prévoyons d'avoir une échelle complète menant à la Formule E", a indiqué le cofondateur et directeur du championnat à Motorsport.com.

"Nous devons électrifier toute l'échelle, en commençant même par le karting. Nos objectifs sont très agressifs et très clairs à ce sujet. Évidemment, le COVID-19 a représenté une sorte de coup d'arrêt dans nos plans pour des raisons évidentes. Mais nous continuons à y travailler et nous espérons que, dans un avenir très proche, nous commencerons à avoir différents championnats sous la Formule E."

Lire aussi :

Un chemin que ne privilégie pas la Formule E pour le moment est l'utilisation des monoplaces de première génération (Gen1) comme base d'une future catégorie junior. Les ventes de nombreux châssis conçus par Spark Racing Technology et le coût important de leur entretien constituent des obstacles conséquents.

"Certaines monoplaces de Gen1 appartiennent plus ou moins à des collectionneurs aujourd'hui", a expliqué Longo. "Ils voulaient vraiment avoir un morceau d'Histoire avec la Gen1. Elles sont aussi très chères à entretenir. Nous devons vraiment suivre une voie plus efficace."

"Mais pourquoi pas ? Nous ne disons non à rien. Elles existent et nous en avons assez pour lancer un autre championnat. Cela ne fait pas partie de nos plans, mais les utiliser ou pas est une chose différente."

La dernière apparition d'une monoplace de Gen1 remonte au mois d'avril. En marge de l'E-Prix de Valence, Adrián Campos Jr avait effectué quelques tours de démonstration pour rendre hommage à son défunt père, ayant engagé la voiture du premier champion de l'Histoire de la Formule E, Nelson Piquet Jr. La monoplace aux couleurs de China Racing avait été entièrement réassemblée pour cette occasion.

partages
commentaires
Porsche : "Lotterer veut un peu trop cette première victoire"

Article précédent

Porsche : "Lotterer veut un peu trop cette première victoire"

Article suivant

Un circuit en partie sur ovale pour la Formule E à Puebla

Un circuit en partie sur ovale pour la Formule E à Puebla
Charger les commentaires