Porsche : "Lotterer veut un peu trop cette première victoire"

Porsche ne s'inquiète pas de ses résultats en dents de scie et de l'attente qui dure encore avant de décrocher sa première victoire en Formule E. Un succès qui passe peut-être par un peu plus de sagesse en piste.

Porsche : "Lotterer veut un peu trop cette première victoire"

Septième du championnat à mi-saison, avec deux fois moins de points que les leaders Mercedes et Jaguar Racing, Porsche ne verse pas pour autant dans la panique. Son patron Amiel Lindesay affirme ne pas être inquiet alors que son équipe, qui a fait son entrée en Formule E la saison dernière, est toujours en quête d'une première victoire dans la discipline. Pascal Wehrlein et André Lotterer ont chacun ramené un podium au constructeur allemand mais l'irrégularité des résultats se fait ressentir au classement. 

"Nous avons montré que nous pouvions être aux avant-postes", rassure Lindesay, directeur des opérations Formule E pour Porsche. "Il y a certaines choses que nous devons mieux faire lors de la deuxième partie de saison, et nous travaillons d'arrache-pied pour que ce soit le cas. Nous avons commencé la saison bien préparés et très confiants. Nos attentes n'ont pas encore été totalement comblées."

"Les deux voitures sont rapides, les procédures au sein de l'équipe sont bonnes et pourtant, en raison de quelques incidents malheureux en piste, nous n'avons pas obtenu les résultats que nous espérions. En gros, tout est là pour réussir mais nous n'avons pas été capables de tout mettre en place lors des sept premières courses."

Lire aussi :

Ces incidents auxquels Lindesay fait allusion ont plusieurs fois impliqué Lotterer, que le boss de Porsche juge visiblement un peu trop impatient alors que le pilote allemand court lui aussi après une première victoire en Formule E. Le triple vainqueur des 24 Heures du Mans s'est par exemple accroché avec Stoffel Vandoorne à Rome alors que se jouait la tête de la course, et avec Sébastien Buemi à Valence. 

"Au niveau de l'équipe, nous travaillons constamment avec les pilotes pour leur donner une voiture parfaite", souligne Lindesay. "En course cependant, ils prennent leurs propres décisions, par exemple sur la manière d'utiliser l'énergie disponible de manière optimale. Nous ne pouvons pas simuler des choses comme ça, donc nous nous appuyons sur l'expérience et les qualités de nos pilotes. André est très rapide et possède une grande expérience, néanmoins j'ai l'impression qu'il veut parfois un peu trop ardemment cette première victoire."

Ainsi, c'est avant tout d'un week-end sans accroc dont a besoin Porsche pour se remettre d'aplomb avant d'envisager le succès, que Lindesay est convaincu de décrocher tôt ou tard. 

"Nous sommes partis en première ligne, nous avons réalisé des performances solides en qualifications et nous avons aussi montré que nous pouvions être devant en course", énumère-t-il. "Ce qu'il nous faut, c'est un week-end propre où tout se déroule parfaitement, du shakedown à la course. Ensuite, les super résultats attendus viendront, je ne suis pas inquiet pour ça."

Propos recueillis par Matt Kew

partages
commentaires
Mercedes entrouvre la porte de son maintien en Formule E

Article précédent

Mercedes entrouvre la porte de son maintien en Formule E

Charger les commentaires