Quatre nouvelles courses au calendrier 2021-22 de Formule E ?

La Formule E devrait annoncer l'ajout de quatre nouvelles courses à son calendrier 2021-22, dont le retour de deux destinations ayant été annulées en raison de la pandémie de COVID-19.

Quatre nouvelles courses au calendrier 2021-22 de Formule E ?

En raison des nombreuses annulations d'E-Prix provoquées par les restrictions sanitaires, le Championnat du monde de Formule E bouclera sa saison 2020-21 par quatre doubles confrontations dans les villes de Puebla, New York, Londres et Berlin. Mais selon les informations de Motorsport.com, la calendrier de la discipline 100% électrique devrait grossir l'an prochain avec l'ajout de plusieurs nouvelles destinations.

Le calendrier provisoire de la saison 2021-22 sera annoncé en juin. Au total, ce sont quatre villes qui sont en lice pour faire leurs débuts lors de la dernière campagne de la Gen2. Après avoir été rayés des calendriers 2020 et 2021, les E-Prix de Jakarta et de Séoul devraient faire leur retour l'an prochain. Les deux autres sites pourraient être Vancouver, au Canada, et Eindhoven, aux Pays-Bas, dont les candidatures ont reçu le soutien de leurs gouvernements respectifs.

"Laissez-moi vous dire que le calendrier de l'année prochaine va être fantastique", confie Alberto Longo, cofondateur et directeur du Championnat du monde de Formule E, à Motorsport.com. "Les villes, les partenaires et les constructeurs s'intéressent beaucoup à la Formule E. À propos du calendrier, nous aurons au moins deux nouvelles destinations."

Lire aussi :

Longo a ajouté que ces deux villes devraient rejoindre les éditions inaugurales des E-Prix de Séoul et de Jakarta. "Nous avons également deux villes qui ont été annoncées précédemment, mais malheureusement, en raison du COVID-19, nous n'avons jamais été en mesure de faire la course à Séoul et à Jakarta", déplore-t-il.

"Nous espérons qu'elles seront de retour dans le calendrier de la huitième saison. Ce sera un calendrier rempli de nouveautés et vraiment exaltant. Pour moi, ce sera de loin le meilleur calendrier que nous ayons jamais mis en place. Et pouvoir le faire pendant cette pandémie veut dire beaucoup pour nous."

Vancouver vise l'obtention d'un accord de trois ans avec la Formule E et prévoit l'organisation de son tout premier E-Prix en juillet 2022. La ville canadienne a un grand passé avec le sport automobile puisqu'elle a accueilli des épreuves de CART, ancêtre de l'IndyCar, entre 1990 et 2004. Et en mars, la ville d'Eindhoven a envoyé une lettre au directeur général de la Formule E, Jamie Reigle, dans laquelle elle a exprimé son "soutien total" à la tenue d'un E-Prix en son sein.

"Ce projet, nous l'avons suivi de près", explique Reigle à Motorsport.com au sujet de l'E-Prix d'Eindhoven. "Ce site a beaucoup de sens pour nous, il est très attractif. Je ne veux pas diminuer l'importance de cette lettre de quelque manière que ce soit mais jusqu'à ce qu'un accord soit signé, le soutien politique et gouvernemental sont des conditions indispensables. Il doit y avoir une volonté du public, de la ville ou de l'environnement dans lequel la course se déroulera. Dans le cas contraire, cela ne se fera pas."

Dans le cadre des nombreuses révisions apportées au calendrier 2020-21, dont les modifications des E-Prix de Rome et de Valence pour en faire des doubles confrontations, la Formule E s'est engagée à reprogrammer les épreuves annulées. Ainsi, des discussions sont en cours pour intégrer les villes de Santiago, Sanya et Paris à temps pour la saison 2021-22.

partages
commentaires
Vergne : "Vettel m'a ri au nez quand je suis parti en Formule E"

Article précédent

Vergne : "Vettel m'a ri au nez quand je suis parti en Formule E"

Article suivant

La Formule E compte bien recevoir des fans sur chaque course restante

La Formule E compte bien recevoir des fans sur chaque course restante
Charger les commentaires