FE : Les futures règles apporteront "un changement radical"

Alors que certains pilotes et écuries semblent mitigés à l'annonce de plusieurs règles de la Gen3, prévue à partir de 2022, Alberto Longo, co-fondateur de la FE, apporte son soutien au projet.

FE : Les futures règles apporteront "un changement radical"

Les nouvelles voitures Gen3 de Formule E feront leurs débuts lors de la saison 2022-2023, avec le retour des arrêts au stand et l'introduction des rechargements rapides en milieu de course, pouvant atteindre 600 kW. Cela compensera une diminution de 5% de la capacité globale de la batterie, prévue pour contribuer à une réduction de 120 kg du poids de la voiture.

Lire aussi :

Le directeur et co-fondateur de la Formule E, Alberto Longo, a déclaré que cette réduction, combinée à des voitures plus petites et à une puissance équivalente à 470 ch, constituera un "changement radical" pour le spectacle et la course.

S'exprimant lors du premier Autosport International Connect, un événement de réseautage numérique sur l'industrie du sport automobile organisé par Motorsport Network sur le panel Futur Power, Longo ajoute : "la recharge rapide et davantage de contrôle pour diriger des investissements dans des zones clés de la course urbaine, seront absolument essentiels [pour la Gen3]."

"Nous voulons nous assurer que la Formule E soit une offre attractive pour les marques et les équipes. J'espère que ces réglementations iront dans ce sens. La Gen3 constituera un changement radical, à la fois en tant que produit sportif et pour le transfert de la technologie dans la mobilité."

Alberto Longo ajoute que l'objectif est de créer "l'unité de puissance le plus efficace" afin de renforcer la capacité de la Formule E, et des entreprises dans l'automobile, à développer une technologie susceptible d'être introduite sur le marché de la voiture sur route. Selon lui, c'est la raison première du pourquoi ces écuries participent au championnat. Les avantages liés au marketing seraient secondaires.

Il précise : "la Formule E doit s'adapter à la route. Elle doit aussi, en même temps, être compétitive et abordable. Nous nous en assurons en introduisant des plafonds budgétaires avec l'évolution des voitures de la Gen3, ainsi que des règlements financiers. Le domaine de développement principal pour moi serait de créer l'unité de puissance la plus efficace. C'est précisément ce qui sera transféré dans les voitures de demain."

Lire aussi :

"Je peux probablement dire aujourd'hui que les constructeurs sont d'abord en Formule E pour bénéficier d'un banc d'essai pour tester les nouvelles technologies. Ensuite, comme plateforme marketing pour se promouvoir en tant que leaders de l'e-mobilité et de l'innovation." Longo, estime que la Formule E a mis en place "une norme à suivre", en vertu d'être la seule série à n'avoir produit aucune émission de carbone depuis sa création.

partages
commentaires
Les pilotes FE contrariés par "la loterie" du réglement pneumatique

Article précédent

Les pilotes FE contrariés par "la loterie" du réglement pneumatique

Article suivant

Nissan s'engage pour l'ère Gen3 de la Formule E

Nissan s'engage pour l'ère Gen3 de la Formule E
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Auteur Alexandre Hodicq