Qualifs - Di Grassi s'offre la pole, Buemi en grande difficulté

partages
commentaires
Qualifs - Di Grassi s'offre la pole, Buemi en grande difficulté
Par : Basile Davoine
10 juin 2017 à 11:05

Lucas Di Grassi a décroché la pole position de la première course à Berlin, profitant dans le même temps d'un manque de performance étonnant de son rival Sébastien Buemi.

Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Robin Frijns, Amlin Andretti Formula E Team
Daniel Abt, ABT Schaeffler Audi Sport
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Tom Dillmann, Venturi
L'action en piste
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing
Loic Duval, Dragon Racing
Nick Heidfeld, Mahindra Racing
Nick Heidfeld, Mahindra Racing
Mitch Evans, Jaguar Racing, Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing, Felix Rosenqvist, Mahindra Racing, Nick Heidfeld, Mahindra Racing et Sam Bird, DS Virgin Racing
Tom Dillmann, Venturi
Le casque de Jean-Eric Vergne, Techeetah, sur sa voiture
Nicolas Prost, Renault e.Dams and Sébastien Buemi, Renault e.Dams.
Sébastien Buemi, Renault e.Dams, inspecte la voiture de Jean-Eric Vergne, Techeetah.
James Rossiter pilote la Formule E de démonstration
Robin Frijns, Amlin Andretti Formula E Team
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Maro Engel, Venturi
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing

La météo reste idéale à Berlin pour la première séance de qualifications du week-end. Dans le premier groupe, la logique attendue est respectée, puisque Sam Bird est le seul "gros bras" qui y figure. Le Britannique signe ainsi la première référence en 1'08"321, devançant Daniel Abt de trois dixièmes. Suivent à plus d'une seconde Robin Frijns, Adam Carroll et António Félix da Costa.  

Le chrono fixé par le pilote DS Virgin résiste au passage du deuxième groupe, au sein duquel Jean-Éric Vergne est le plus rapide. Le Français s'approche à un peu plus d'un dixième de son ancien coéquipier. Un peu plus loin, Nicolas Prost ne prend que le quatrième temps provisoire, derrière Abt. Jérôme d'Ambrosio, Maro Engel et Loïc Duval s'intercalent dans le top 10.

Condamné à attendre, Bird rappelle à quel point passer dans le premier groupe est toujours compliqué en Formule E, compte tenu des incertitudes concernant l'adhérence. Mais la piste berlinoise serpente dans un ancien aéroport, à l'inverse des habituels circuits urbains, ce qui peut changer la donne. "Dans ce groupe, il y a un aspect psychologique, on sait que la piste ne va pas être assez bonne, et on ne sent pas l'adhérence", explique-t-il. "C'est peut-être différent ici parce que c'est du béton et pas de l'asphalte, ce n'est pas aussi mauvais qu'à Monaco et à Paris."

Buemi très loin de la superpole !

Le troisième groupe comprend le premier prétendant au titre en la personne de Lucas Di Grassi, accompagné notamment de l'ancien Champion Nelson Piquet Jr et de Felix Rosenqvist, très rapide plus tôt dans la journée avec une Mahindra à l'aise sur ce circuit. Et le pilote suédois confirme en s'emparant du meilleur temps en 1'08"171 ! "La clé, aujourd'hui, c'était la constance", souligne-t-il. "J'ai fait le tour quand c'était nécessaire, et il n'était même pas parfait." Di Grassi prend le quatrième temps provisoire, devancé par un José María López qui se glisse juste derrière son coéquipier Bird.

Très attendu, le dernier groupe débute pas une surprise : Buemi échoue à intégrer le top 5. Accusant un retard de huit dixièmes sur Rosenqvist, le pilote Renault e.dams devra même partir d'une lointaine 14e place sur la grille. "C'est très mauvais", déplore le Suisse. "J'avais beaucoup de survirage et je n'ai pas vraiment pu faire un bon tour. Je suis en difficulté depuis ce matin. Espérons marquer quelques points en course, mais là, c'est dur. Cela va être bien plus dur, car la vitesse n'est pas là. Remonter, c'est plus facile quand on commet une erreur en qualifications que quand on n'a pas la vitesse."

Nick Heidfeld est finalement le seul de ce quatrième groupe à se qualifier pour la superpole, confirmant à son tour l'excellente forme de Mahindra. Troisième, il rejoint Rosenqvist, Bird, López et Di Grassi pour l'explication finale.

Di Grassi ne laisse pas passer l'occasion

Premier de cordée pour disputer la Superpole, Lucas Di Grassi sait qu'il a un gros coup à jouer compte tenu des difficultés de Buemi. Le Brésilien parvient à signer un tour lancé tout juste plus rapide que celui réalisé durant la phase de groupes, fixant la référence en 1'08"312. Un temps qui n'est pas battu par López, alors qu'il s'en est fallu d'un souffle : le pilote DS Virgin coupe en effet la ligne avec un retard qui se chiffre à un millième de seconde ! Heidfeld, lui, est davantage distancé, son déficit sur le meilleur temps provisoire étant de trois dixièmes.

Avant-dernier à s'élancer, Sam Bird ne retrouve pas le rythme qui lui a permis de frapper fort d'entrée. Il souffre même énormément dans la dernière courbe du tracé, et doit se contenter d'un chrono de 1'09"724 qui n'est pas à la hauteur de ses espérances. Jusqu'ici le plus rapide du jour, Rosenqvist reste donc le dernier homme capable de déloger Di Grassi de la première place.

Le Suédois ne passe pas loin de l'exploit, au terme d'un tour très offensif, mais rend 83 millièmes au meilleur chrono. C'est donc Lucas Di Grassi qui décroche sa deuxième pole position en Formule E, la deuxième de la saison également, après celle obtenue à Buenos Aires. "J'essaie de rendre ma voiture la plus rapide possible. Nous avons fait le travail en qualifications. Nous avons fait un bon tour", résume le poleman avant l'ePrix qui débutera à 16 heures. 

 ePrix de Berlin I - Superpole

 PiloteÉquipeTempsÉcart
1 brazil Lucas Di Grassi   Audi Sport Team Abt 1'08.312  
2 argentina José María López   DS Virgin Racing 1'08.313 0.001
3 sweden Felix Rosenqvist   Mahindra Racing 1'08.395 0.083
4 germany Nick Heidfeld   Mahindra Racing 1'08.650 0.338
5 united_kingdom Sam Bird   DS Virgin Racing 1'09.724 1.412

 ePrix de Berlin I - Groupes

 PiloteÉquipeTempsÉcart
1 sweden Felix Rosenqvist   Mahindra Racing 1'08.171  
2 united_kingdom Sam Bird   DS Virgin Racing 1'08.321 0.150
3 germany Nick Heidfeld   Mahindra Racing 1'08.325 0.154
4 argentina José María López   DS Virgin Racing 1'08.349 0.178
5 brazil Lucas Di Grassi   Audi Sport Team Abt 1'08.387 0.216
6 france Jean-Éric Vergne   Techeetah 1'08.457 0.286
7 united_kingdom Oliver Turvey   NextEV NIO 1'08.607 0.436
8 germany Daniel Abt   Audi Sport Team Abt 1'08.620 0.449
9 france Nicolas Prost   Renault e.dams 1'08.692 0.521
10 belgium Jérôme d'Ambrosio   Dragon Racing 1'08.825 0.654
11 germany Maro Engel   Venturi 1'08.846 0.675
12 france Stéphane Sarrazin   Techeetah 1'08.890 0.719
13 brazil Nelson Piquet Jr.   NextEV NIO 1'08.961 0.790
14 switzerland Sébastien Buemi   Renault e.dams 1'09.010 0.839
15 france Tom Dillmann   Venturi 1'09.214 1.043
16 new_zealand Mitch Evans   Jaguar Racing 1'09.219 1.048
17 netherlands Robin Frijns   Amlin Andretti 1'09.630 1.459
18 united_kingdom Adam Carroll   Jaguar Racing 1'09.898 1.727
19 france Loïc Duval   Dragon Racing 1'09.923 1.752
20 portugal António Félix da Costa   Amlin Andretti 1'11.147 2.976
Article suivant
EL2 - Heidfeld et Mahindra prennent la main avant les qualifications

Article précédent

EL2 - Heidfeld et Mahindra prennent la main avant les qualifications

Article suivant

La grille de départ de la première course à Berlin

La grille de départ de la première course à Berlin
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement ePrix de Berlin
Lieu Berlin Tempelhof Airport
Auteur Basile Davoine
Type d'article Résumé de qualifications