IndyCar - Comment fonctionnent les qualifs à Indianapolis ?

partages
commentaires
IndyCar - Comment fonctionnent les qualifs à Indianapolis ?
17 mai 2014 à 15:00

Ce week-end, les qualifications à Indianapolis vont avoir lieu ! Un format en deux journées qui a évolué cette année, en étant rendu un peu moins compréhensible

Ce week-end, les qualifications à Indianapolis vont avoir lieu ! Un format en deux journées qui a évolué cette année, en étant rendu un peu moins compréhensible. Mais rassurez-vous, on vous dit tout !

Premièrement, fini le "Pole Day" le samedi et le "Bump Day" de dimanche, place à une seule journée qui combine les deux ! C'est en effet lors de la deuxième journée que nous connaitrons le poleman et les éliminés, ceux qui ne feront pas partie des 33 voitures qualifiées.

Pour autant, le samedi n'est pas dénué d'intérêt. Aujourd'hui, 30 pilotes auront une place garantie dans le peloton, peu importe leur performance de dimanche. A partir de 17h (heure française), les pilotes s'élanceront un par un, dans un ordre tiré au sort, pour un run de qualifications de 4 tours. La moyenne des 4 tours détermine votre temps de qualifications.

Les pilotes auront ensuite deux choix. Soit leur temps ne leur plait pas totalement, ils peuvent se relancer à l'assaut du chrono une deuxième fois, sans perdre leur temps actuel. Ils se placent alors dans une file de voitures déjà qualifiées, qui prennent la piste après les voitures n'ayant pas encore de chrono.

Mais point intéressant, un pilote peut tenter un coup, annuler son chrono précédent, et ainsi se placer dans la file des pilotes non qualifiés ! Ces tactiques devraient être utilisées vers 23h40, quand il ne restera que 10 minutes de qualifications. Il est en effet primordial de pouvoir encore faire une tentative, avec des conditions plus fraiches !

Une fois les qualifications terminées, les 9 premiers temps se garantissent les places sur les trois premières lignes de la grille (rappelons qu'à Indianapolis, une ligne se compose de 3 pilotes). Les places 10 à 30 sont également garanties, alors que la dernière ligne se disputera le dimanche.

Le dimanche justement, les qualifications débutent à 18h45 par le Groupe 1. Ce groupe inclus toutes les monoplaces qualifiées entre la 10e et la 30e position le samedi. Les pilotes s'élancent alors un par un dans l'ordre inverse des chronos pour une seule tentative. A l'issue de celle-ci, les places 10 à 30 sont connues définitivement.

Si plus de 33 voitures sont engagées, le Groupe 2 prend alors la piste. Ce groupe se compose des trois voitures les plus lentes du samedi (places 31 à 33), plus toutes les autres voitures n'ayant pu effectuer de tentative. Le même système que le groupe 1 est utilisé, les pilotes passent un par un, et à la fin, la composition de la dernière ligne est définitive.

Si seules 33 voitures sont engagées, les deux groupes sont combinés, et on roule du 33e au 10e chrono. Cela veut donc dire qu'un pilote qualifié 28e le samedi peut encore rêver de la 10e place sur la grille !

A 14h enfin, le grand moment, le Fast Nine. Les neuf meilleurs temps de la veille repartent pour une tentative dans l'ordre inverse de leurs chronos, et le plus rapide remporte tout simplement la pole, 100 000 $ et 9 points au championnat. Le samedi aura également donné des points, avec 33 pour le plus rapide, et 1 pour le plus lent.

Voilà un système qui nous promettra de l'action lors de tout le week-end... si la météo coopère bien sûr !

Prochain article IndyCar
IndyCar - Simon Pagenaud s'impose à Indy

Article précédent

IndyCar - Simon Pagenaud s'impose à Indy

Article suivant

Ed Carpenter encore en pole à Indianapolis

Ed Carpenter encore en pole à Indianapolis
Load comments

À propos de cet article

Séries IndyCar
Type d'article Actualités