Un nouveau format de qualifications pour les 24 Heures du Mans

Pour l'édition 2020 des 24 Heures du Mans, l'Automobile Club de l'Ouest (ACO) a dévoilé un tout nouveau format de qualifications, appelé "Le Mans Hyperpole".

Un nouveau format de qualifications pour les 24 Heures du Mans

L'édition 2020 des 24 Heures du Mans sera la finale de la saison 2019-2020 du WEC et la dernière sous l'égide de la réglementation technique actuelle. À cette occasion, l'ACO a décidé d'innover en adoptant un nouveau format de qualifications. 

Lire aussi :

Finies les trois séances de deux heures chacune réparties sur deux journées. Les qualifications version 2020 seront condensées et auront pour objectif de recentrer l'attention sur la recherche de la vitesse et le spectacle en piste, tout cela en deux temps. Premier temps : le mercredi, de 23h15 à 0h00, 45 minutes vont être consacrées aux qualifications pour l'ensemble des engagés. Au terme de cette séance, les six meilleurs concurrents de chacune des quatre catégories seront retenus pour prendre part à l'Hyperpole. Cette dernière constitue le second temps et sera organisée le jeudi soir de 21h00 à 21h30. Elle verra les 24 voitures prendre la piste pour tenter de signer le meilleur temps possible, qui sera retenu pour constituer la grille. Petite subtilité : les concurrents n'auront pas le droit de rentrer dans leur box mais pourront choisir librement leurs pneus.

Voici donc le programme complet des festivités :

Mercredi 10 juin 2020 15h30 - 20h00 Essais Libres
  22h00 - 23h00 Essais Libres
  23h15 - 00h00 Qualifications
Jeudi 11 juin 2020 17h00 - 19h00 Essais Libres
  21h00 - 21h30 Hyperpole
  22h00 - 00h00 Essais Libres
Samedi 13 juin 2020 09h00 - 09h45 Warm-up
  16h00 Départ des 24 Heures
Dimanche 14 juin 16h00 Arrivée des 24 Heures

Autre changement de taille : la grille de départ sera désormais constituée par catégorie (à savoir LMP1, LMP2, LMGTE Pro et LMGTE Am) et non plus indépendamment, en ne tenant compte que des temps. Les concurrents qui n'ont pas pris part à l'Hyperpole seront classés en fonction de leur meilleur chrono des 45 minutes de qualifications du mercredi.

"Les 24 Heures du Mans 2020 innovent", déclare Pierre Fillon, président de l'Automobile Club de l'Ouest. "Avec ce nouveau format de qualification, avec cette Hyperpole réservée aux 24 concurrents les plus rapides, respectivement six dans les quatre catégories, nous redonnons aux concurrents et surtout aux spectateurs, deux temps forts et spectaculaires consacrés à la vitesse pure, à la recherche du tour parfait. L'adrénaline, le suspense, la concentration seront à leur maximum dans toutes les équipes. Une belle entrée en matière avant la lutte durant vingt quatre heures sur ce mythique tracé de 13 kilomètres. Encore une fois, nous démontrons que les 24 Heures se présentent comme un festival automobile qui se joue sur plusieurs jours et pas seulement le temps d'un week-end."

Vidéo - Le résumé des 24 Heures du Mans 2019

partages
commentaires
Porsche alignera quatre voitures au Mans

Article précédent

Porsche alignera quatre voitures au Mans

Article suivant

Delétraz et Piquet avec Charouz pour la saison 2020 de F2

Delétraz et Piquet avec Charouz pour la saison 2020 de F2
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021