WTCC - Bilan saison : Muller contre le vent

partages
commentaires
WTCC - Bilan saison : Muller contre le vent
28 déc. 2014 à 15:00

Yvan Muller n’a guère été épargné lors de la saison 2014

Yvan Muller n’a guère été épargné lors de la saison 2014. Avec quatre abandons, qui ne lui ont jamais été imputables, le pilote Citroën, quadruple champion du monde WTCC, n’a pu faire que laisser filer vers le titre son équipier José Maria Lopez.

Quadruple champion du monde de WTCC, recordman du nombre de victoires dans la discipline, pilote le plus expérimenté dans le championnat, Yvan Muller partait, à 45 ans, grandissime favori de l’exercice 2014. D’autant qu’il retrouvait un statut de pilote d’usine (après son intermède de pilote "privé" avec RML, tout de même soldé par un titre mondial), et des équipiers novices dans la discipline : Sébastien Loeb, et José-Maria Lopez.

Alors que ses équipiers s’acclimataient à la C-Elysée durant les tests de préparation en 2013, en vue de l’arrivée de Citroën en WTCC en 2014, Yvan Muller s’attelait sans rechigner à sa mission : développer la voiture. Après tout, il fut l’un des artisans de la venue de Citroën en WTCC : il avait donné à Loeb le goût de la discipline, en lui proposant un test sur sa Chevrolet Cruze alors officielle en 2012. Loeb avait alors insisté auprès de Citroën pour s’engager en WTCC, et faire appel à Muller pour régler la voiture.

Chef de file, Muller a cependant dû faire face à deux éléments qui l’ont fortement contrarié en 2014. D’abord, l’avantage qu’aurait pu lui procurer son immense expérience fut finalement quasiment réduite à néant en raison de l’arrivée de la nouvelle réglementation TC1 en WTCC, qui modifiait considérablement l’aspect et les performances des voitures, et surtout la façon de les piloter. Un pilotage plus typé "monoplace", assez éloigné de celui auquel étaient habitués les vieux briscards du supertourisme, comme Muller.

Ensuite, et surtout, Muller dut faire face en 2014 à un incroyable manque de réussite. Premier coup dur dès l’ouverture à Marrakech, où il fut victime collatérale de l’accrochage Coronel-Bennani au départ de la course 2. Alors qu’il devançait Lopez et Loeb au départ, et pouvait légitimement viser la victoire, le pilote alsacien était contraint à l’abandon, et voyait ses équipiers signer le doublé. Un déficit de point qu’il a traîné toute l’année. Sa pénalité en Slovaquie (départ anticipé), puis surtout son accrochage avec Lopez en Autriche (qui le laissait sur le carreau alors que l’Argentin poursuivait pour s’imposer), n’arrangeaient pas ses affaires.

Harponné par Sébastien Loeb à Shanghai, Yvan Muller était ensuite victime d’une crevaison lente à Suzuka, qui mettait définitivement hors d’atteinte José Maria Lopez pour le titre mondial.

Mais Muller s’est battu jusqu’au bout, il a su prendre les risques dans le peloton, et gérer ses courses comme il a pris l’habitude de la faire ces dernières saisons. Sa science du pilotage, de la technique et de la course font toujours de lui l’une des références du plateau, même si Lopez a su se montrer un rien plus incisif en course cette année.

Finalement deuxième du championnat devant Loeb (avec quatre victoires, trois pole positions et trois meilleurs tours en course), Yvan Muller peut tout de même se réjouir de ce résultat final au vu des circonstances, à l’issue d’une année bien remplie pour lui. Papa de la petite Tia, sa deuxième fille, depuis la fin 2013, le pilote haut-rhinois s’est également fortement investi dans le développement de sa propre structure de course, le Yvan Muller Racing, impliqué en Porsche Carrera Cup France ainsi qu’en Mitjet Deux Litres, où l’équipe a d’ailleurs été titrée avec le jeune Yann Ehrlacher, qui n’est autre que le fils de… Cathy Muller, et donc le neveu d’Yvan Muller. Relève assurée ? En tous cas, Yvan Muller repartira au combat en 2015, plus motivé que jamais, et fortement décidé à récupérer sa couronne en WTCC.

Prochain article WTCC
WTCC - Bilan saison : La folle année Lopez

Article précédent

WTCC - Bilan saison : La folle année Lopez

Article suivant

WTCC - Bilan saison : Loeb en veut plus

WTCC - Bilan saison : Loeb en veut plus
Load comments

À propos de cet article

Séries WTCC
Type d'article Actualités