Autos, Étape 2 - Loeb s'impose et reprend du temps à Al-Attiyah

Sébastien Loeb a remporté la deuxième étape du Dakar 2022, reprenant du même coup quelques minutes à Nasser Al-Attiyah, toujours leader du classement général.

Autos, Étape 2 - Loeb s'impose et reprend du temps à Al-Attiyah

Après une première étape qui a fait du grabuge en raison de la navigation et des nombreuses erreurs commises par certains favoris, le Dakar a pris ce lundi le chemin d'Al Qaisumah. Une destination modifiée après l'annulation du principe de marathon causée par des inondations au bivouac d'Al Artawiyah. Si les liaisons routières ont donc été modifiées, la spéciale n'a elle pas changé, avec au menu 339 km chronométrés et les premiers véritables cordons de dunes de cette édition 2022. 

Lire aussi :

Vainqueur la veille et leader du classement général, Nasser Al-Attiyah a été le premier à s'élancer, et le scénario de dimanche s'est en partie répété puisqu'il a emmené dans sa trace Sébastien Loeb. Le Français a d'abord suivi le Qatari puis, au fil des kilomètres, n'a cessé de creuser l'écart sur son adversaire au chronomètre. Le tout pour finalement décrocher la première victoire d'étape de BRX Prodrive sur le Dakar, devançant le Toyota Hilux de 3'28 à l'arrivée après avoir accéléré dans le final.

C'est aussi la 15e victoire d'étape pour Sébastien Loeb sur l'épreuve, sa première depuis 2019. "C’est assez rare de dire cela sur le Dakar mais c’était une spéciale parfaite et sur cette course, il faut prendre tout ce qu’il y a à prendre", a réagi l'Alsacien à l'arrivée.

La lutte pour le scratch aujourd'hui s'est donc résumée à un duel entre deux prétendants à la victoire finale. Derrière eux, la concurrence la plus immédiate est restée à bonne distance et la menace –toute relative – au chrono est finalement venue des grands battus de la veille. Après avoir perdu plus de deux heures dimanche, Carlos Sainz s'est élancé très longtemps après les leaders mais est reparti le couteau entre les dents. L'Espagnol a démontré la vélocité du RS Q e-tron en terminant troisième à 5'52 de Sébastien Loeb. 

Stéphane Peterhansel, lui, a bien repris la route ce lundi. Après son accident de la veille et son retrait de la première étape, le tenant du titre a été autorisé par les organisateurs à poursuivre le rallye, conformément à la réglementation, mais après avoir écopé d'une très lourde pénalité dont le calcul final est 26h50. Il peut donc se battre chaque jour pour le scratch et, surtout, permettre à Audi de mener des essais grandeur nature tout en apportant assistance à ses coéquipiers si nécessaire. Il a pris la quatrième place de l'étape du jour à 7'56, devant Nani Roma, cinquième à 8'02.

Au classement général, Nasser Al-Attiyah reste un leader solide mais voit tout de même Sébastien Loeb se rapprocher sous les dix minutes, à 9'16. 

Classement général provisoire après l'Étape 2

  Pilote Auto Temps
1 Qatar N. Al-Attiyah Toyota 6:59'21
2 France S. Loeb BRX +09'16
3 Argentina L. Alvarez Toyota +40'53
4 South Africa G. De Villiers Toyota +41'22
5 Russian Federation V. Vasilyev BMW +43'39
6 Czech Republic M. Prokop Ford +44'53
7 Argentina S. Halpern Mini +47'17
8 Saudi Arabia Y. Al Rajhi Toyota +48'53
9 Poland J. Przygonski
Mini
+59'21
10 Argentina O. Terranova
BRX
+1:05'03
... France C. Despres Peugeot +1:18'37
... Spain N. Roma BRX +1:23'08
... Sweden M. Ekström Audi +1:55'52
... France M. Serradori Century +1:56'44
... Spain C. Sainz Audi +2:24'31
... France S. Peterhansel Audi +23:35'43

partages
commentaires
Motos, Étape 2 - Barreda revanchard, Sunderland nouveau leader
Article précédent

Motos, Étape 2 - Barreda revanchard, Sunderland nouveau leader

Article suivant

Loeb : "À la fin c'est devenu une spéciale de WRC"

Loeb : "À la fin c'est devenu une spéciale de WRC"
Charger les commentaires