Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
6 jours
Formule E
22 nov.
-
22 nov.
Événement terminé
23 nov.
-
23 nov.
EL3 dans
11 Heures
:
52 Minutes
:
51 Secondes
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
19 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Scandale en DTM - Et maintenant, Dr Ullrich?

partages
commentaires
Scandale en DTM - Et maintenant, Dr Ullrich?
Traduit par: Guillaume Navarro
4 août 2015 à 16:30

Arno Zensen, Patron d'Audi Sport Team Rosberg et le Dr. Wolfgang Ullrich, Patron d'Audi Sport
Dr. Wolfgang Ullrich, Patron d'Audi Sport
Dieter Gass, Ullrich Fritz, HWA AG, Jens Marquardt à la journée médias du DTM
Timo Scheider, Audi Sport Team Phoenix Audi RS 5 DTM
Timo Scheider, Audi Sport Team Phoenix Audi RS 5 DTM
La Grid Girl de Robert Wickens, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Dr Wolfgang Ullrich
Robert Wickens, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Robert Wickens, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Robert Wickens and Paul Di Resta, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Pascal Wehrlein, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Podium : le vainqueur Edoardo Mortara, Audi Sport Team Abt, le deuxième, Pascal Wehrlein, HWA AG Mercedes, et le troisième, Paul di Resta, HWA AG Mercedes
Pascal Wehrlein, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Dr. Wolfgang Ullrich, Patron d'Audi Sport
Timo Scheider, Audi Sport Team Phoenix Audi RS 5 DTM
Robert Wickens, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Le deuxième, Pascal Wehrlein, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Dr. Wolfgang Ullrich, Audi Sport
Dr. Wolfgang Ullrich, Patron d'Audi Sport

Stefan Ziegler, correspondant Motorsport.com Allemagne, explique pourquoi Audi et son Directeur de la Compétition Wolfgang Ullrich pourraient avoir à faire face aux conséquences du fameux message "Pousse-le dehors".

 

Ce que l'on a vu et entendu

Un bref message radio dans le casque de Timo Scheider. Un petit contact entre celui-ci et Robert Wickens, qui allait s'encastrer contre l'arrière de l'auto de son collègue Mercedes Pascal Wehrlein, alors leader du championnat. Deux Mercedes dans les graviers, et une Audi qui continuait sa route sereinement… La scène fut brève, mais représente la plus grande controverse connue en DTM ces dernières années.

Le résultat du weekend, sans cela, était parfait pour Audi : deux victoires en autant de course, remportées avec style, et permettant à Mattias Ekstrom de prendre le commandement du Championnat des Pilotes. Mais tous ces points positifs furent éclipsés dans le dernier tour du weekend, lorsque le Dr Wolfgang Ullrich prononça les fameux mots dans la radio.

Mais a-t-il réellement donné un ordre? Lui-même semblait ne plus réellement le savoir à l'arrivée…

Ce qui s'est produit, en tous les cas, est très clair : Wickens, 6ème, faisait tout pour retenir Scheider dans le but de permettre à son équipier Wehrlein de revenir sur le duo. Wickens a réalisé un bon travail, permettant à Wehrlein de dépasser le duo en une même manœuvre. Bien entendu, cela n'a pas plu à Audi. Mais personne ne s'attendait à une revanche aussi grossière.

 

 

Quelques secondes après que Scheider ait perdu sa position, il entendit la voix du Dr Ullrich dans la radio prononcer "Pousse-le dehors"! Et c'est exactement ce que le pilote Audi fit sans questionner l'ordre, enfonçant l'arrière de Wickens dans le freinage du virage 3. Wickens se retrouva propulsé contre Wehrlein : fin de course instantanée dans les graviers pour les deux Mercedes. Scheider, lui, franchissait la ligne en sixième position.

 

Qui a dit quoi et comment?

Mais une petite minute! Est-ce qu'Audi a réellement dit à Scheider de se débarrasser des rivaux, dont l'un était alors leader du championnat? C'est exactement la question qui fut posée au Dr Ullrich après la course. Et celui-ci confirma alors avoir prononcé les mots en question, avant de faire marche arrière quelques instants plus tard en conférence de presse, expliquant que cela ne pouvait pas avoir été lui car il n'est pas en mesure de parler aux pilotes pendant la course.

L'imbroglio de communication s'est poursuivi dans les minutes suivant la conférence de presse : dans les communiqués distribués par Audi aux journalistes, le Dr Ullrich confesse finalement avoir prononcé la phrase incriminée, tout en ajoutant "qu'il ne savait pas que la radio était allumée". Conscient des risques encourus vis-à-vis des autorités sportives du championnat, le Chef du département sport Audi s'est empressé d'expliquer que cela "n'était en aucun cas une consigne adressée à Timo".

 

"Scheider, cependant, assure de pas avoir entendu le message lui demandant de le faire".

 

Selon les commissaires, en tous les cas, il n'y a pas là de coïncidence malheureuse. Après avoir analysé la situation avec toutes les données disponibles, le Directeur de Course est arrivé à la conclusion que Scheider avait bel et bien délibérément poussé son auto contre la Mercedes se trouvant devant lui. Scheider, cependant, assure de pas avoir entendu le message lui demandant de le faire. Ce dernier point ne peut être prouvé ou réfuté, bien entendu. Lui seul le sait réellement. Malgré tout, Scheider a vu sa 6ème place annulée, et a accepté la sentence des commissaires, faisant profil bas.

 

Une saga loin d'être finie

L'histoire comptera encore à coup sûr quelques chapitres. Il est triste que le DTM arrive sur le devant de la scène de cette manière, mais tous les ingrédients d'une seconde moitié de saison haute en tension sont ainsi réunis, et attireront à coup sûr une nouvelle audience.

Le cas, lui, a été soumis à l'Association Allemande des Sports Mécaniques (DMSB) pour des recherches complémentaires. La Cour d'Appel aura le dernier mot sur le sujet, idéalement avant la prochaine manche DTM, qui se dispute à Moscou, à la fin du mois d'août. Aucune date n'a cependant été encore définie pour l'audience. Quant à ce qui se passera après, bien malin est celui qui pourra le deviner.

Plusieurs conclusions sont possibles s'il était avéré qu'il s'agit bien là d'une "instruction radio antisportive", comme le suggèrent les commissaires. Les autorités pourraient par exemple abandonner toute action. Mais aux yeux de la majorité, il ne s'agirait pas là d'une décision juste, et un tel scénario est improbable au vu de la magnitude de l'incident. Un non-lieu laisserait également une porte grande ouverte par jurisprudence à des actes douteux en course, qui pourraient ainsi devenir légion et escalader sous couvert de non-sanction.

Une lourde sanction financière semble déjà inévitable pour Audi. Mais les choses pourraient être pires, et la Cour pourrait décider d'ôter la licence de pilote de course de Timo Scheider, voire celle de l'équipe.

 

Le dilemme du Dr Ullrich

Quel que soit le mot de fin de cette histoire, le Dr Ullrich semble ne pas être amené à être affecté directement. Ce dernier ne dispose pas d'une licence, contrairement à Scheider ou à l'équipe Phoenix, enregistrés comme concurrents en DTM. La DMSB ne peut ainsi pas légalement dispenser le patron d'Audi Motorsport.

Ceci dit, l'emblématique figure du groupe aux anneaux pourrait laisser avec sa présence dans le paddock beaucoup de tension. La question est donc : quelle décision le principal intéressé prendra-t-il lui-même, pour le bien de la marque en DTM et l'image du constructeur, en réagissant ou non à ce scandale du dernier tour?

A 65 ans, celui qui a supervisé avec un succès fantastique l'épopée Audi en Championnat du Monde d'Endurance, avec le succès que l'on connait, pourrait estimer qu'il s'agit là du moment le plus approprié pour se diriger vers un retrait de la scène publique; et l'on parle là de présence physique et de coordination et non simplement d'apparences avec un départ des réseaux sociaux!

Une décision sage de la part du Dr Ullrich pourrait également apaiser la Cour et provoquer une certaine mansuétude à l'égard du constructeur.  

Ce qui est certain est que Mercedes exerce désormais une énorme pression pour placer Audi dans une situation défavorable vis-à-vis du DMSB. Wehrlein, par exemple, a été très loquace devant les médias : "Je dirais qu'Audi a déclenché une énorme guerre. J'espère qu'il y aura de grosses conséquences. J'espère que tout le monde écrira sur cette situation et que personne n'achètera d'Audi la semaine prochaine". Le message est passé.

 

En conclusion

Quelqu'un devra en tous les cas payer. Verra-t-on Scheider crucifié pour sauver le DTM d'une embarrassante situation à l'heure où il est par ailleurs très difficile d'imposer des sanctions à un concurrent représentant un tiers du plateau? Le Dr Ullrich partira-t-il sur cette mauvaise note pour assainir les esprits, et assumer jusqu'au bout les mots, qu'ils aient été prononcés radio allumée ou non?

La saga ne fait que commencer!

Article suivant
Vidéos - Pluie, polémique et erreurs de pilotage en DTM à Spielberg

Article précédent

Vidéos - Pluie, polémique et erreurs de pilotage en DTM à Spielberg

Article suivant

Jamie Green, le vrai grand perdant de Spielberg

Jamie Green, le vrai grand perdant de Spielberg
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Spielberg
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Timo Scheider , Robert Wickens , Pascal Wehrlein
Équipes Phoenix Racing