Interview des pilotes essayeurs Renault F1

- Ho-Pin TungHo-Pin Tung rejoint le RF1 Driver Programme avec une belle expérience du sport automobile

Interview des pilotes essayeurs Renault F1

- Ho-Pin Tung

Ho-Pin Tung rejoint le RF1 Driver Programme avec une belle expérience du sport automobile. Agé de 26 ans, Ho-Pin a déjà effectué des essais avec Williams F1 par le passé. En décembre dernier, dans le cadre des essais réservés aux “rookies”, Ho-Pin a collaboré avec le Renault F1 Team. Il a ainsi pu mettre à profit son expérience de pilote accumulée en GP2 Series, A1GP et en Superleague Formula. En 2010, Ho-Pin participera à la GP2 Series avec l’ecurie DAMS. Sa monoplace affichera les couleurs du Renault F1 Team.

Vous êtes officiellement troisième pilote du Renault F1 Team. Est-ce un aboutissement, pour un jeune pilote ?


Depuis mes premiers tours de roues en compétition, j’ai toujours eu la Formule 1 pour objectif. Accéder à la catégorie reine du sport automobile et faire partie de la prestigieuse équipe Renault est une opportunité fantastique. C’est donc un rêve qui se réalise, mais c’est aussi le départ d’une nouvelle aventure. D’une certaine manière, tout commence aujourd’hui.

Quel est votre objectif pour 2010 ?


Je veux profiter de ma proximité avec le Renault F1 Team pour apprendre tant que je peux, tout absorber, devenir un meilleur pilote. Cela dit, je tiens aussi à donner en retour. Dès que l’équipe aura besoin de moi, je serai prêt à lui rendre service. Lors de mes essais de début décembre, à Jerez, les ingénieurs ont été surpris par ma pointe de vitesse et par la précision de mon retour technique. Obtenir leur respect était mon premier objectif, il a été atteint.

Votre nationalité sera-t-elle un atout pour la suite de votre carrière ?


Pour le sport chinois, ma nouvelle position est une excellente nouvelle. Cette nation est débutante en sport automobile, et particulièrement en F1. Le Grand Prix organisé à Shanghaï depuis 2004 a été un premier pas. J’espère pouvoir aujourd’hui construire sur cette base et compter sur le soutien de nombreux passionnés !

- Jérôme D'Ambrosio

Le jeune pilote belge de 24 ans rejoint le RF1 Driver Programme fort de deux saisons d’expérience en GP2 Series. Par le passé, Jérôme s’est notamment aligné en championnat européen de Formule Renault, puis en International Formula Master, qu’il a remportée en 2007. Cette saison, il sera l’équipier de Ho-Pin en GP2 Series chez DAMS. Sa monoplace affichera également les couleurs du Renault F1 Team.

Que signifie votre promotion au poste de pilote de réserve du Renault F1 Team ?


C’est une nouvelle fantastique. Depuis la fin de la saison dernière, mon entourage et moi-même avons beaucoup travaillé pour parvenir à ce résultat. Une arrivée au poste de pilote de réserve est l’aboutissement d’énormément d’efforts, mais ce n’est que le début d’un nouveau chapitre. D’une certaine manière, les choses sérieuses commencent aujourd’hui ! Au final, je suis vraiment heureux d’avoir pu convaincre le Renault F1 Team de me faire confiance.

Il existe une réelle culture du sport automobile en Belgique…


Bien sûr. Nous disposons, pour commencer, du plus beau circuit du monde ! J’ai grandi dans les gradins puis sur la piste de Spa-Francorchamps. Plus sérieusement, les pilotes belges ont pris le départ de plus de 300 Grands Prix et totalisent 45 podiums. Si je pouvais un jour ajouter mon nom à la liste prestigieuse de ceux qui ont représenté le pays en F1, Ickx, Boutsen, Frère, Mairesse, ce serait un immense honneur. A moi de travailler dur pour y parvenir.

Quels seront vos objectifs en 2010 ?


Il y en aura trois. Le premier, sportif, sera de viser le titre en GP2 series. Après deux saisons passées dans la discipline, je me sens prêt pour relever ce défi. Le deuxième sera de profiter au maximum de l’opportunité que m’offre Renault pour apprendre, observer, franchir un cap personnel. Enfin, mon troisième objectif sera de prouver ma valeur de manière à passer une nouvelle étape en 2011 et pouvoir prendre place sur la grille de départ.

- Jan Charouz

A 22 ans, Jan Charouz est le plus jeune des pilotes du RF1 Driver Programme. Jan a établi sa réputation de jeune talent après avoir été sacré champion en Le Mans Series l’année dernière avec Aston Martin Racing. Auparavant, Jan a piloté en monoplace et a été sacré champion de F3000 International Masters en 2006. Son association avec Renault lui donne l’opportunité de participer aux World Series by Renault en 2010.

Jan, vous faites partie de la promotion 2010 du RF1 Driver Programme. Qu’est ce que cela représente pour vous ?


Faire partie d’un programme F1 est un rêve pour tout jeune pilote. Cette opportunité est donc un grand honneur. Le RF1 Driver Programme va m’aider dans mon développement en tant que pilote et il me permettra d’approfondir mes connaissances quant au mode de fonctionnement de la Formule Un. Etre associé à un constructeur tel que Renault m’est très précieux et je vais faire le nécessaire afin de ne pas décevoir l’équipe et pour la remercier de la confiance qu’elle m’accorde.

Quels sont vos projets en 2010?


J’ai l’intention de participer aux Word Series by Renault. J’ai vraiment hâte d’être au volant d’une monoplace des Series qui visitent de superbes circuits tels que Spa-Francorchamps, Silverstone… et même le circuit Tchèque de Brno ! Après quelques années dans le sport automobile, je suis heureux de m’aligner de nouveau en monoplace.

Vous devez être excité à l’idée de travailler avec Robert Kubica…


Absolument. Robert est un modèle qui a déjà beaucoup réussi dans sa carrière de pilote ; j’espère donc beaucoup apprendre de lui. Je me réjouis également de travailler avec l’équipe et d’apprendre son fonctionnement, de le vivre de l’intérieur.

[Communiqué de Renault F1 Team]

partages
commentaires
Interview de Vitaly Petrov, second pilote Renault

Article précédent

Interview de Vitaly Petrov, second pilote Renault

Article suivant

Toro Rosso présente la nouvelle STR5 (+ Photos)

Toro Rosso présente la nouvelle STR5 (+ Photos)
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021