C'était un 9 décembre : la F1 instaure les points doublés

Le 9 décembre 2013, à la surprise générale, la FIA annonce l'introduction d'une nouveauté dans le règlement sportif de la Formule 1 : le doublement des points pour le dernier Grand Prix de la saison, effectif à partir de 2014.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W05

Rétro : Dans l'Histoire des sports méca

Sur deux ou quatre roues, replongez-vous dans l'Histoire des sports mécaniques, celle qui a écrit la légende des hommes et des machines durant des décennies.

Au sortir des neuf victoires consécutives d'un Sebastian Vettel qui venait de s'adjuger son quatrième titre mondial, la Formule 1, en passe de vivre une révolution technologique avec l'arrivée des unités de puissance turbo hybrides, a sorti de son chapeau une mesure dont elle a le secret.

Après des réunions du Groupe Stratégique et de la Commission F1, un communiqué de la FIA tombait en début de soirée le 9 décembre 2013. Un certain nombre de mesures étaient annoncées, dont certaines perdurent encore aujourd'hui comme l'introduction d'une fameuse pénalité de cinq secondes (qui a largement fait son trou dans l'arsenal des commissaires) ou encore, sur une note plus légère, les numéros permanents pour les pilotes.

Lire aussi :

Mais un autre élément, totalement inattendu, attirait l'attention : la mise en place de points doublés pour le dernier Grand Prix de la saison pour "maximiser l’attention sur le Championnat jusqu’à la fin de la saison". Sitôt annoncée, la mesure, proposée par Bernie Ecclestone, alors président de la FOM, laissa perplexe. Parmi les fans, elle s'avéra immédiatement très impopulaire et assez peu appréciée chez les pilotes. Plus pragmatiques, les directeurs d'équipes et les autres responsables de la discipline estimaient que cela n'empêcherait pas les puristes de regarder quand même tout en ayant la possibilité de prolonger la lutte pour les titres et d'attirer l'attention d'un autre public.

Appliquée pour la première fois en 2014, cette règle aura pour principale conséquence de réduire la marge de manœuvre des deux candidats au titre pilotes, Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Ainsi, le Britannique, arrivé à Abu Dhabi avec 17 points d'avance, devait au minimum terminer second en cas de victoire de l'Allemand pour être assuré de l'emporter, mais pas plus bas. Cependant, cette règle n'aura finalement aucune influence : parti en pole, Rosberg manqua son envol puis rencontra des problèmes de fiabilité pour terminer 14e alors que Hamilton l'emporta pour empocher son second titre. Pire, l'écart final au classement, de 67 points, ne reflétait pas vraiment l'intensité du duel livré par les pilotes Mercedes.

La mesure n'ayant pas convaincu, le 3 décembre 2014, moins d'un an après son officialisation, elle sera abandonnée. Elle laissera en héritage deux records symboliques qui, si le barème n'évolue pas, resteront sans doute longtemps : les 50 points marqués par Lewis Hamilton et les 66 unités inscrites par Williams (avec Felipe Massa second et Valtteri Bottas troisième) en un seul Grand Prix.

Diaporama de la Mercedes W05 de 2014

Cliquez sur chaque photo pour passer à la suivante.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W05
Nico Rosberg, Mercedes F1 W05 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W05
Lewis Hamilton, Mercedes W05
Lewis Hamilton, Mercedes W05, devant Nico Rosberg, Mercedes W05, et Felipe Massa, Williams FW36
Lewis Hamilton, Mercedes W05, passe sous le drapeau à damier
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W05
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W05
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W05
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W05 Hybrid, passe sous le drapeau à damier
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W05 devant Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W05 au départ
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W05, fête son titre de Champion du monde en passant la ligne
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W05
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W05
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W05
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W05
Nico Rosberg, Mercedes F1 W05 Hybrid
17

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Masi revient sur son Grand Prix le plus éprouvant de 2019
Article suivant McLaren ajuste encore son organisation technique

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France