Masi revient sur son Grand Prix le plus éprouvant de 2019

Remplaçant au pied levé Charlie Whiting, décédé juste avant le début de la saison 2019 de Formule 1, Michael Masi a été propulsé au poste de directeur de course de la discipline reine.

Masi revient sur son Grand Prix le plus éprouvant de 2019

Comme toutes les saisons depuis 1997, Charlie Whiting s'apprêtait à occuper son poste de directeur de course pour le GP d'Australie 2019. Mais le jeudi précédant l'épreuve, il s'est éteint à l'âge de 66 ans. Il a fallu en urgence le remplacer pour assurer la bonne tenue de la course et pour cela, c'est Michael Masi, qui avait été adjoint de Whiting lors de quelques Grands Prix en 2018, qui a été nommé provisoirement puis installé définitivement dans ce rôle par la suite.

"Ce qui s'est passé à Melbourne est un ensemble de circonstances extrêmement tristes et malheureuses à plusieurs niveaux", a déclaré Masi. "Et on m'a demandé quelques fois ces derniers temps, quel a été mon événement le plus difficile de l'année. C'était Melbourne, de loin."

Lire aussi :

"Mais globalement, je n'aurais pas pu tenir cette année sans l'équipe de gens que j'ai immédiatement autour de moi à la FIA, et au soutien que j'y ai reçu. Aussi, nos partenaires du Groupe F1 et la façon dont le tout monde là-bas, de Chase [Carey] à tous les gars sur le terrain, que ce soit les caméras embarquées, le chronométrage, les données, qui que ce soit, m'a soutenu et aidé. Et, vous savez, le plus important c'est qu'il y ait 20 types qui pilotent des voitures et 10 écuries, et tous ils m'ont entouré, soutenu et aidé, et sans chacun d'entre eux je n'aurais pas pu finir cette année."

Masi affirme d'ailleurs avoir eu du mal à souffler lors de cette saison de 21 Grands Prix et qu'il continuait à apprendre les ficelles de son nouveau rôle. "C'est probablement quand je serai de retour à Sydney, pour rendre visite à la famille pendant la pause de Noël et du 1er de l'an, que je vais enfin avoir un petit peu de temps pour réfléchir, parce que pendant l'année, je n'ai pas eu cette opportunité."

"Je suis heureux du travail que j'ai fait car, pour moi, j'ai fait du mieux possible. Et j'ai énormément appris, pas seulement de course en course, mais d'heure en heure, à chaque Grand Prix. Nous comprenons tous et sommes d'accord sur le fait que nous sommes dans une industrie hautement complexe. Mais, ayant dit cela, c'est une industrie que j'aime, que j'apprécie, et je ne pouvais pas être plus reconnaissant du soutien que j'ai reçu de la part de tout le monde. Il y a toujours des bons et des mauvais moments dans tout, et vous êtes aussi bon que la dernière décision que vous prenez dans n'importe quel rôle. Mais je n'ai pas encore eu l'occasion de m'asseoir et d'y réfléchir, pour être honnête."

partages
commentaires
Hamilton : Débutée avec une "épave", 2019 est sa meilleure saison

Article précédent

Hamilton : Débutée avec une "épave", 2019 est sa meilleure saison

Article suivant

C'était un 9 décembre : la F1 instaure les points doublés

C'était un 9 décembre : la F1 instaure les points doublés
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021