Hamilton : Débutée avec une "épave", 2019 est sa meilleure saison

En 2019, Lewis Hamilton a remporté son sixième titre mondial, le cinquième avec Mercedes et le troisième consécutif. Mais il rappelle que lors des essais hivernaux, cette perspective était encore lointaine.

Hamilton : Débutée avec une "épave", 2019 est sa meilleure saison

Lors de la première semaine d'essais hivernaux de Barcelone, Mercedes semblait en grande difficulté avec sa monoplace, qui a subi un travail en profondeur avant la seconde semaine, où elle a réussi à se mettre au niveau de la Ferrari. Lewis Hamilton ne mâche pas ses mots au moment de parler de la W10 dans sa version hivernale et rappelle qu'à ce moment-là, le succès était loin d'être garanti.

Lire aussi :

"Quand nous avons débuté cette saison, notre voiture était une vraie épave à piloter", a lancé Hamilton au gala de la FIA. "Ça ne semblait pas aller fort lors des essais. Nous n'arrivions pas à mettre la voiture dans la bonne fenêtre de fonctionnement, et il nous a fallu attendre le dernier jour pour y parvenir. Et ensuite, nous sommes arrivés à la première course et nous avions de bons résultats."

Hamilton a qualifié la saison 2019 de "meilleure année de [sa] carrière", et lorsque Motorsport.com l'a interrogé sur les facteurs ayant permis cela, il a ajouté : "Je dirais que ce sont les influences de l'extérieur. Je crois que c'est ce qui a fait de cette année la meilleure. Je pense que la saison était globalement aussi bonne que la précédente."

"Les qualifications n'étaient pas aussi solides cette année mais tout de même, je me suis qualifié assez souvent en première ligne ou dans le top 3, et je séparais les Ferrari quand ils avaient soudainement 30 chevaux de plus que tout le monde. Les qualifications étaient quand même bonnes, mais c'était une voiture plus difficile à piloter cette année. Les courses étaient aussi bonnes que l'an dernier."

Lire aussi :

Sur le plan personnel, il gardera un souvenir mitigé de cette année. S'il a entretenu de bonnes relations à titre personnel et a pu développer ses lignes de vêtements, la saison a été marquée par les décès de Charlie Whiting, Niki Lauda et Anthoine Hubert, qu'il note comme des étapes difficiles en 2019.

"Les courses sont vraiment là où le championnat s'est joué, mais je pense qu'en dehors, j'ai été plus heureux dans ma collaboration avec les gars, sur le plan du travail d'équipe. Et il y a eu d'autres choses, comme des portes qui se sont ouvertes du côté de la mode. Cela a été très bien reçu et accepté, et mes fans ont été incroyables dans leur soutien à ce sujet."

"J'ai pu faire toutes ces choses sans qu'on en parle trop, car si l'on voit cela négativement, c'est une distraction. Mais il y aussi eu quelques personnes que l'on a perdues, donc c'étaient des montagnes russes émotionnelles. Dès la première course, puis à Monaco et à Spa, le monde du sport automobile a été sérieusement ébranlé. Et je pense que tout le monde a eu du mal avec cela."

partages
commentaires
Alonso nie être un pilote égoïste

Article précédent

Alonso nie être un pilote égoïste

Article suivant

Masi revient sur son Grand Prix le plus éprouvant de 2019

Masi revient sur son Grand Prix le plus éprouvant de 2019
Charger les commentaires
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021