Fondateur de March Engineering, Robin Herd est mort

Robin Herd, un des fondateurs de March Engineering, est décédé à l’âge de 80 ans.

Fondateur de March Engineering, Robin Herd est mort

Né en 1939, Robin Herd fut diplômé de l’université d’Oxford en génie mécanique et en physique. Il a ensuite travaillé pour la firme Royal Aircraft Establishment, l’une de celles qui ont œuvré à la création du Concorde. Il se passionna ensuite pour le sport automobile et, en 1965, il a rejoint les rangs de l’écurie de Formule 1 créée par Bruce McLaren.

La première création de Herd fut le châssis de la McLaren M2A, construit en mallite (deux feuilles d’aluminium qui emprisonnent du balsa) : une technologie empruntée à l’aéronautique. La voiture, renommée M2B, effectua ses débuts à Monaco en mai 1966.

Un an plus tard, McLaren opta pour un moteur V12 BRM. Cependant, le bloc n’était pas prêt pour le début de la saison, ce qui força McLaren à utiliser un moteur V8 de 2,1 litres dans sa M4B modifiée. Puis, BRM commença à fournir des V12, utilisés par McLaren jusqu’à la fin de la saison.

Denny Hulme, McLaren M7A Ford

Denny Hulme, McLaren M7A Ford

Puis Herd a dessiné le châssis de la M7A de 1968 avant de quitter l’équipe pour rejoindre Cosworth. Le motoriste britannique l'avait recruté pour dessiner le prototype F1 à rouage intégral qui fut testé, mais jamais utilisé en Grand Prix. Au début de la saison 1969, Herd travailla brièvement pour Frank Williams en tant qu'ingénieur de Piers Courage.

Après être passé très près de fonder une écurie de F1 avec Bernie Ecclestone et Jochen Rindt, Herd s'associa à un ancien confrère de l’université d’Oxford et pilote amateur, Max Mosley, et à des amis, Alan Rees et Graham Coaker, pour fonder March Engineering. La première voiture de marque March fut la 693 de Formule 3 que fit débuter Ronnie Peterson à la fin de l'année 1969.

Mike Costin, la voiture F1 Cosworth à 4 roues motrices, et Robin Herd

Mike Costin, la voiture F1 Cosworth à 4 roues motrices, et Robin Herd

Herd et ses collègues avaient de grandes ambitions, dont celle de créer une écurie de F1 pour la saison 1970. Cette nouvelle fut accueillie avec un certain scepticisme dans le milieu du sport automobile. Pourtant, lors de l’épreuve d’ouverture de la saison à Kyalami, il y avait cinq March 701 sur la grille ! Les trois voitures d’usine étaient confiées à Mario Andretti, Chris Amon et Jo Siffert, tandis que deux voitures privées furent engagées par Ken Tyrrell pour Jackie Stewart et Johnny Servoz-Gavin. Stewart réalisa la pole position pour cette course et remporta la victoire lors de la seconde épreuve, en Espagne.

March s’impliqua aussi dans d’autres catégories, en Formule 2 et en F3, en plus de produire des voitures de Can-Am et de Formule Ford. Au cours des années suivantes, March continua d’inscrire des voitures officielles en F1, quoi que de façon sporadique, et de fournir des bolides privés, notamment à Frank Williams. Ronnie Peterson se classa second au Championnat du monde des pilotes en 1971, sans gagner une seule course toutefois. C’est cette année-là que Niki Lauda effectua ses débuts en F1 chez March. De plus, en 1973, James Hunt fit ses débuts en Grand Prix aux commandes d’une March privée engagée par Lord Hesketh.

Lella Lombardi, Vittorio Brambilla et Robin Herd avec la March 761

Lella Lombardi, Vittorio Brambilla et Robin Herd avec la March 761

L’écurie officielle March a dû attendre 1975 pour remporter sa première victoire en F1. Vittorio Brambilla gagna le Grand Prix d’Autriche, écourté par la pluie. La saison suivante, Peterson fit des miracles aux commandes de sa March, remportant une victoire convaincante en Italie.

En 1977, l’écurie officielle March fut vendue à Günther Schmidt, d’ATS. Malgré tout, les affaires allaient bien pour March. En 1981, March s’associa à Roger Penske et fit ses débuts en IndyCar, y affrontant Lola. Des châssis March remportèrent l’Indy 500 de 1983 à 1987 grâce à Tom Sneva, Rick Mears, Danny Sullivan, Bobby Rahal et Al Unser Sr. Adrian Newey fut l’un des jeunes ingénieurs à avoir appris son métier sous les ordres de Robin Herd.

En 1981, le nom de March revint en F1 suite à un partenariat avec l’équipe RAM de John McDonald. Toutefois, les voitures de cette équipe restèrent en fond de grille. Puis en 1987, Herd créa un partenariat avec Leyton House.

Par la suite, l’entreprise March rencontra des ennuis financiers. Herd vendit alors ses parts et fonda sa propre compagnie d’ingénierie. Sa dernière implication date de la fin des années 90, quand il travailla pour une écurie de la série Indy Racing League. Herd quitta le sport automobile et rencontra pas mal de succès dans d’autres entreprises. Il fut aussi le président du club de football Oxford United FC.

partages
commentaires
Commissaires : la FIA serre la vis après le pire évité à Monaco

Article précédent

Commissaires : la FIA serre la vis après le pire évité à Monaco

Article suivant

Pirelli a choisi les pneus pour le GP de Singapour

Pirelli a choisi les pneus pour le GP de Singapour
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper
Comment le drame d'Elio de Angelis a changé la F1 Prime

Comment le drame d'Elio de Angelis a changé la F1

Il y a 35 ans, Elio de Angelis a connu un accident au Circuit Paul Ricard, lequel n'aurait jamais entraîner sa mort, et dont la Formule 1 a tiré des leçons précieuses.

Les changements nécessaires pour adapter Barcelone à la F1 moderne Prime

Les changements nécessaires pour adapter Barcelone à la F1 moderne

Ces dernières années, les critiques sont devenues récurrentes envers le circuit de Barcelone, présent au calendrier depuis désormais trente ans. Malgré un spectacle de bonne facture en 2021, notamment grâce à la bataille stratégique entre Mercedes et Red Bull, le tracé catalan a de nouveau affiché ses failles, qui doivent être réparées pour atteindre les objectifs de la F1 actuelle.

Formule 1
13 mai 2021
L'acteur qui a contribué aux sept titres consécutifs de Mercedes Prime

L'acteur qui a contribué aux sept titres consécutifs de Mercedes

Mercedes règne en maître sur la Formule 1 depuis le début de l'ère hybride, et c'est en partie grâce à Petronas.

Formule 1
12 mai 2021
Monaco : Pourquoi Villeneuve a échoué là où son père a triomphé Prime

Monaco : Pourquoi Villeneuve a échoué là où son père a triomphé

Au volant de la meilleure monoplace du plateau, Jacques Villeneuve n'a pas marqué le moindre point au Grand Prix de Monaco en 1996 et en 1997, avec deux des pires courses de sa carrière. Son père Gilles s'était pourtant illustré en Principauté.

Formule 1
11 mai 2021
Les notes du Grand Prix d'Espagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Espagne 2021

Après le Grand Prix d'Espagne, quatrième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
10 mai 2021
Red Bull a besoin que Verstappen fasse moins d'erreurs Prime

Red Bull a besoin que Verstappen fasse moins d'erreurs

Affronter la grande puissance de Mercedes et son atout Lewis Hamilton a toujours exigé le meilleur de Red Bull et de Max Verstappen. Mais après avoir commis quelques erreurs supplémentaires lors du Grand Prix du Portugal, le pilote néerlandais a montré les failles qu’il doit combler s’il veut lutter pour le titre jusqu’à la fin de la saison.

Formule 1
8 mai 2021
L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé Prime

L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé

Yuki Tsunoda impressionne pour sa première saison F1, comme il l'a fait durant ses brefs passages en F3 puis en F2. Motorsport.com a interrogé le principal intéressé et ceux qui l'ont entouré, afin de comprendre ce qui le rend si spécial...

Formule 1
7 mai 2021
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Formule 1
6 mai 2021