SLF - Journée décevante à Portimao pour Julien Jousse

Tout avait pourtant bien débuté, ce matin, lorsque Julien signait le deuxième temps du Warm up du championnat du Monde GT1

Tout avait pourtant bien débuté, ce matin, lorsque Julien signait le deuxième temps du Warm up du championnat du Monde GT1. La course 1 de Superleague qui suivait, en revanche, s'avérait catastrophique.

Parti pour une course 'test' en vue de régler son auto pour la seconde manche, Julien ne s'attendait toutefois pas à un écart si grand avec les leaders. Parti quatorzième, il terminait péniblement à la treizième position, se battant avec sa voiture, quels que soient les pneus utilisés.

Plus qu'inquiété par le mauvais comportement de sa Superleague Formula, Julien était condamné à faire une course 2 d'attaque, lui qui s'élançait de la sixième position. Malheureusement, une surchauffe moteur mettait ce dernier en mode 'sécurité' lors du départ, et lui faisait perdre de nombreuses places. Bon dernier, il remontait dans les dix premiers, mais cela ne suffisait pas à le consoler : au-delà du problème mécanique du départ, les réglages étaient encore catastrophiques malgré les changements effectués...

La course de GT1, qu'il démarrait de la septième position, lui donnait en revanche des satisfactions. Encore une fois dans le rythme, il s'attachait à prendre soin de sa Corvette lors de son relais, afin de la céder à son équipier dans le meilleur état possible. Réalisant tout le début de course à la sixième position, il cédait le volant à Xavier Maassen à la seconde position, au gré des ravitaillements. Malheureusement, un écrou récalcitrant lors du changement de pneus ruinait les espoirs du jeune duo, et ils terminaient la course à la quatorzième position.

Julien Jousse :


"Concernant la Superleague je suis consterné, la voiture est complètement 'à l'envers', et c'est pareil pour mon équipier. Nous sommes vraiment passés à côté de quelque chose, il faut tout remettre à plat pour espérer refaire des résultats. En GT nous avons eu ce problème au pit-stop, c'est vraiment dommage car notre destination était clairement le podium. Cependant j'ai pris beaucoup de plaisir, et d'être dès mes débuts dans le groupe de tête en a étonné plus d'un, et me permet de prouver que quand j'ai une bonne auto, je suis rapide! ''

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Xavier Maassen , Julien Jousse
Type d'article Actualités