Comment Force India tente de résoudre ses ennuis

partages
commentaires
Comment Force India tente de résoudre ses ennuis
Giorgio Piola
Par : Giorgio Piola
Co-auteur: Matt Somerfield
21 mai 2018 à 17:30

Force India avoue que sa VJM11 ne fonctionne pas comme prévu et c’est pourquoi elle a utilisé les essais de Barcelone pour tenter de comprendre ce qui ne fonctionnait pas correctement.

Des capteurs sur la Force India
Des capteurs sur la Force India

Photo de: Giorgio Piola

Lors des essais libres du Grand Prix d’Espagne, l’écurie indienne a fixé plusieurs capteurs de vitesse d’air sur les pontons de la voiture afin d’obtenir des données réelles et de les comparer ensuite avec celles mesurées en CFD et en soufflerie.

Durant l'une de ces séances d'essais, une rangée de capteurs fut installée sur la courbe prononcée du ponton (image de droite, indiqué par les flèches rouges). Par la suite, seuls deux capteurs furent fixés sur le point de jonction du ponton et du fond plat. Il s’agissait de déterminer si l’ajout d’un petit volet triangulaire, fixé dans la gorge du ponton (flèche blanche), créait la différence de pression requise afin de faciliter l’écoulement de l’air à cet endroit.

Vue détaillée de la Force India VJM11
Vue détaillée de la Force India VJM11

Photo de: Giorgio Piola

Les VJM11 ont aussi eu droit à un nouveau fond plat en Espagne, destiné à stabiliser l’appui qu’il génère.

Les fentes longitudinales, vues en premier sur la McLaren cette saison, ont été reprises par quelques autres écuries. Ces fentes améliorent la performance de la section externe du fond plat tout en modifiant le comportement des giclées d’air provenant de la déformation des pneus arrière.

Ceci a pour objectif de diminuer les variations de charge qui affectent le train arrière de la voiture et à mieux contrôler la performance des pneus arrière.

Détails de l'aileron arrière de la Force India VJM11
Détails de l'aileron arrière de la Force India VJM11

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

Force India a poursuivi ses essais après le Grand Prix afin de résoudre un ennui avec son aileron arrière. Les ingénieurs ont installé cet appareillage qui ressemble à un volet supplémentaire, mais bardé de capteurs. La partie centrale est couverte d’une pellicule thermique résistant à la chaleur (à cause de la proximité de l’échappement) et de capteurs de température afin de comprendre comment les gaz d’échappement influencent le rendement de l’aileron.

Ces petits ennuis ont retardé l’introduction d’un nouvel aileron avant. Cet aileron a été vu pour la première fois à Bahreïn, mais fut laissé de côté, l’équipe n’étant pas satisfaite de l’équilibre de la voiture.

Avec les récents progrès effectués, l’écurie a donc décidé d’évaluer le nouvel aileron lors des essais libres du Grand Prix d’Espagne. En revanche, les VJM11 ont eu droit à l’ancien aileron pour le reste du week-end, mais le nouvel artifice est réapparu lors des essais d’après Grand Prix.

Détails de l'aileron avant de la Force India VJM11
Détails de l'aileron avant de la Force India VJM11

Photo de: Giorgio Piola

Comparaison des ailerons avant

Par Gary Anderson

L’ancien aileron est doté d’une transition très rapide entre la section rose centrale (celle qui produit l’appui aérodynamique) et la section noire externe, celle qui est destinée à faire dévier l’air loin des pneus avant.

Une transition aussi rapide peut parfois créer des flux d’air transversaux dans cette zone sensible, ce qui a des répercussions quand l’aileron s’abaisse vers le sol à haute vitesse et/ou quand la voiture prend du roulis au milieu des virages.

Le nouvel aileron possède une arche plus prononcée (indiquée par la flèche rouge) qui permet aux deux sections de fonctionner un peu plus indépendamment l'une de l'autre.

Cependant, ceci affecte le comportement de l’aileron en milieu de courbe, surtout dans un long virage rapide comme le numéro 3 à Barcelone. Ce type d’aileron est probablement plus efficace dans ce genre de virage, mais il peut aussi générer un sous-virage en milieu de courbe. C’est pourquoi les tests doivent continuer.

Andrew Green, le directeur technique de Force India, a confiance quant au fait de voir ce nouvel aileron installé sur ses monoplaces. "Il demande encore un peu de travail de développement, mais ce sera notre aileron de course dans peu de temps", a-t-il déclaré.

 

Prochain article Formule 1
Leclerc : "La huitième place serait un exploit" pour Sauber

Article précédent

Leclerc : "La huitième place serait un exploit" pour Sauber

Article suivant

Pour Mercedes et Ferrari, les V6 turbo hybrides n'ont "aucune limite"

Pour Mercedes et Ferrari, les V6 turbo hybrides n'ont "aucune limite"
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Giorgio Piola
Type d'article Analyse