Alex Lynn s'empare de la première pole à Londres

À domicile, Alex Lynn a signé la pole position du premier E-Prix de Londres, disputé sur le circuit ExCeL London partiellement indoor.

Alex Lynn s'empare de la première pole à Londres

La pluie s'était invitée lors de la dernière séance d'essais du premier E-Prix de Londres et le circuit traversant le centre ExCeL London était encore humide au coup d'envoi des qualifications. En raison de l'amélioration des conditions de piste au fil des passages, il n'y avait qu'un maigre espoir de voir les pilotes du premier groupe se qualifier pour la Super Pole. Seul Edoardo Mortara était encore dans le match mais le pilote Venturi a ensuite été éliminé par les pilotes du troisième groupe.

En tête au terme des EL2, Max Günther est parti à la faute dans le dernier secteur et a provoqué la sortie du drapeau rouge. Une fois la BMW Andretti évacuée, André Lotterer s'est emparé du meilleur temps de la séance (1'23"900), devant Alex Lynn et Jake Dennis. Le top 3 n'a pas changé après le passage du quatrième groupe, mais Sébastien Buemi, Sergio Sette Câmara et Norman Nato ont tous trois décroché leur ticket d'entrée pour la Super Pole.

Lire aussi :

Premier à s'élancer, Nato a établi un temps de Super Pole de 1'23"9, ce qui a été battu d'un dixième par Sette Câmara et de deux dixièmes par Buemi. Lors des passages suivants, Dennis a amélioré (1'23"5) puis Lynn a fait encore mieux : 1'23"245 et un record dans le deuxième secteur. 

Les regards se sont alors tournés vers Lotterer, détenteur du meilleur temps après le passage des quatre groupes. Mais le pilote Porsche n'a pas été en mesure d'améliorer la marque d'Alex Lynn, offrant au Britannique sa première pole depuis l'E-Prix de New York 1 de 2017 ! La première ligne est même 100% anglaise puisque Jake Dennis est deuxième. 

Sam Bird, leader du classement général, ne s'élance que depuis la 18e position sur la grille de départ. António Félix da Costa et Robin Frijns, dauphins de Bird au championnat, partent respectivement 17e et 22e. Enfin, la dernière ligne est composée de Jean-Éric Vergne, qui a commis une erreur lors de son tour chronométré, et de Max Günther, qui n'a pas signé de temps. Le départ du premier E-Prix de Londres sera donné à 16h.

United Kingdom E-Prix de Londres 2021 - Super Pole 1

Pos. Pilote Équipe Temps Écart
1 United KingdomAlex Lynn IndiaMahindra Racing 1'23.245  
2 United KingdomJake Dennis United StatesAndretti Autosport 1'23.544 0.299
3 SwitzerlandSébastien Buemi FranceDAMS 1'23.627 0.382
4 BrazilSergio Sette Camara United StatesDragon Racing 1'23.758 0.513
5 GermanyAndre Lotterer GermanyPorsche Team 1'23.863 0.618
6 FranceNorman Nato MonacoVenturi 1'23.912 0.667

United Kingdom E-Prix de Londres 2021 - Qualifications 1

Pos. Pilote Équipe Temps Écart
1 Germany Andre Lotterer GermanyPorsche Team 1'23.900  
2 United Kingdom Alex Lynn India Mahindra Racing 1'23.921 0.021
3 United Kingdom Jake Dennis United States Andretti Autosport 1'24.032 0.132
4 Switzerland Sébastien Buemi France DAMS 1'24.124 0.224
5 Brazil Sergio Sette Camara United States Dragon Racing 1'24.199 0.299
6 France Norman Nato Monaco Venturi 1'24.329 0.429
7 Brazil Lucas di Grassi Germany Team Abt 1'24.564 0.664
8 United Kingdom Alexander Sims India Mahindra Racing 1'24.584 0.684
9 Netherlands Nyck de Vries Germany Mercedes 1'24.644 0.744
10 Sweden Joel Eriksson United States Dragon Racing 1'24.695 0.795
11 New Zealand Mitch Evans United Kingdom Jaguar Racing 1'24.820 0.920
12 Germany Pascal Wehrlein Germany Porsche Team 1'24.847 0.947
13 Germany René Rast Germany Team Abt 1'24.913 1.013
14 Belgium Stoffel Vandoorne Germany Mercedes 1'25.101 1.201
15 United Kingdom Tom Blomqvist United Kingdom NIO Formula E Team 1'25.104 1.204
16 Switzerland Edoardo Mortara Monaco Venturi 1'25.198 1.298
17 Portugal Antonio Felix da Costa China Techeetah 1'25.279 1.379
18 United Kingdom Sam Bird United Kingdom Jaguar Racing 1'25.366 1.466
19 United Kingdom Oliver Turvey United Kingdom NIO Formula E Team 1'25.398 1.498
20 New Zealand Nick Cassidy United Kingdom Virgin Racing 1'25.911 2.011
21 United Kingdom Oliver Rowland France DAMS 1'25.932 2.032
22 Netherlands Robin Frijns United Kingdom Virgin Racing 1'26.009 2.109
23 France Jean-Eric Vergne China Techeetah 1'26.168 2.268
24 Germany Maximilian Gunther United States Andretti Autosport    

partages
commentaires
On en sait plus sur la proposition de plafonds budgétaires pour 2023/24

Article précédent

On en sait plus sur la proposition de plafonds budgétaires pour 2023/24

Article suivant

Les pilotes redoutent un E-Prix de Londres sans dépassements

Les pilotes redoutent un E-Prix de Londres sans dépassements
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020