Avec Blueprints, Mahindra veut "démystifier" la Formule E

partages
commentaires
Avec Blueprints, Mahindra veut
21 mars 2018 à 16:01

Nous discutons avec Dilbagh Gill, PDG et directeur de Mahindra Racing, de la série vidéo Blueprints qui va être produite par Motorsport Network.

Comment comptez-vous attirer les fans avec la campagne Blueprints ?

Depuis la création de la Formule E, nous avons eu le sentiment que l'une de nos responsabilités envers les fans était d'essayer de la démystifier. En gros, nous voulons faciliter la conversation, et Blueprints en est capable : nous diffusons les informations, nous essayons de partager autant que possible et nous laissons les gens en parler et poser des questions.

Le succès était au rendez-vous mais nous avons un peu ralenti l'an dernier, puis nous avons trouvé la bonne plateforme en Motorsport.com pour passer la vitesse supérieure.

Notre objectif est essentiellement de faire comprendre aux gens ce que nous essayons d'accomplir dans ce championnat en termes de technologie – pas juste les courses mais aussi le transfert entre les courses et la route. Nous sommes plus qu'heureux de rester ouverts à ces conversations.

Pouvoir visualiser les données sous forme de graphiques et d'animations est la clé pour faire passer ces informations et pour encourager les gens à être actifs sur Internet, n'est-ce pas ?

Nous avons étudié de nombreux médias différents pour atteindre le public, et nous passons d'une communication basée sur le texte et les images à la vidéo, aux graphiques et aux effets spéciaux. C'est beaucoup plus interactif, engageant et susceptible d'être partagé.

Dilbagh Gill, Team Principal, Mahindra Racing, sur le podium

La Formule E évolue constamment : la monoplace de deuxième génération arrive, vous allez avoir de nouvelles histoires à raconter.

C'est un nouveau châssis et le groupe propulseur va continuer d'évoluer, avec une énergie plus dense dans les batteries et la possibilité d'une puissance accrue et de meilleures performances. Il y aura un nouveau système de freinage actif également, donc nous allons pouvoir beaucoup parler de la façon dont nous exploitons et contrôlons ces nouveaux éléments de software et de hardware.

Comment voyez-vous ces technologies se transférer de la piste à la route ?

Il y a un lien très clair entre la Formule E et les voitures électriques haute performance, mais nous devons aussi analyser globalement la mobilité électrique et la façon dont notre technologie peut être bénéfique. Dans une certaine mesure, les véhicules commerciaux ont un plus grand impact que celui de tout un chacun.

Du point de vue de Mahindra, la Formule E nous aide à faire passer ce message. Cela nous a permis développer des logiciels de contrôle et des technologies efficientes qui bénéficient aux deux types de véhicules.

Felix Rosenqvist, Mahindra Racing

Il y a deux formes de pollution dont nous devons parler. L'une d'elles – les émissions de CO2 – est présente dans l'esprit du public comme un aspect négatif du moteur à combustion interne. La pollution sonore, surtout dans les villes et dans des pays où les véhicules commerciaux sont plus anciens, est un problème bien moins évoqué mais qui affecte sérieusement la qualité de vie. Je ne parle pas que du bruit du moteur, mais aussi des échappements bruyants ainsi que du bruit sec du passage des vitesses.

Si nous avions 20'000 bus et camions électriques qui roulent à Bombay, par exemple, le niveau sonore diminuerait de 30 ou 40 décibels, et ce serait une énorme amélioration de la qualité de vie.

Avant même la création de la Formule E, Mahindra s'est engagé à rendre 25% de son parc automobile soit hybride, soit électrique, d'ici 2020. Nous étions en avance sur notre temps. En fait, nous avons vendu nos premières voitures électriques il y a 20 ans. Des marchés émergents comme l'Inde sont en train de sauter des générations ; des gens qui n'ont jamais eu de mobilité personnelle passent directement aux énergies alternatives et nous sommes en mesure d'aider à faciliter ça.

À quel point est-ce important que la Formule E fasse passer ce message dans le monde entier ?

Nous devons montrer la montée d'adrénaline inhérente que procurent les véhicules électriques, quelque chose qui démontre ce dont ils sont capables. La performance est toujours un aspect intéerssant, et c'est là que la Formule E entre en jeu.

M3Electro inverter
Prochain article Formule E
Photos - DS a fait rouler sa nouvelle Formule E

Article précédent

Photos - DS a fait rouler sa nouvelle Formule E

Article suivant

Buemi : "J'ai gâché nos chances de podium"

Buemi : "J'ai gâché nos chances de podium"

À propos de cet article

Séries Formule E
Type d'article Interview