Course - Les BMW s'accrochent, D'Ambrosio s'impose !

partages
commentaires
Course - Les BMW s'accrochent, D'Ambrosio s'impose !
Par :
12 janv. 2019 à 15:54

Jérôme d'Ambrosio a remporté un E-Prix de Marrakech animé, dominé par les BMW, qui auraient pu signer le doublé si elles ne s'étaient pas accrochées.

Tom Dillmann, NIO Formula E Team, NIO Sport 004
Sébastien Buemi, Nissan e.Dam, Nissan IMO1
Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Oliver Rowland, Nissan e.Dams, Nissan IMO1
Nelson Piquet Jr., Jaguar Racing, Jaguar I-Type 3
Mitch Evans, Jaguar Racing, Jaguar I-Type 3
Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05
Antonio Felix da Costa, BMW I Andretti Motorsports, BMW iFE.18
Pascal Wehrlein, Mahindra Racing, M5 Electro
Sébastien Buemi, Nissan e.Dam, Nissan IMO1
Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19
Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19, Oliver Turvey, NIO Formula E Team, NIO Sport 004
Antonio Felix da Costa, BMW I Andretti Motorsports, BMW iFE.18

B.V., Marrakech - Sam Bird occupait la pole position de cet E-Prix de Marrakech, sa première depuis la saison 2016-17, avec Jean-Éric Vergne à ses côtés et Sébastien Buemi juste derrière. Trois cadors, et ceux qui les entouraient ne manquent pas de potentiel non plus, avec la BMW d'Alexander Sims, la Jaguar de Mitch Evans et le leader du championnat António Félix da Costa qui complétaient le top 6. Le Portugais a été pénalisé de trois places pour une infraction au niveau de la puissance autorisée, laquelle ne concernait toutefois pas son tour lancé en qualifications.

Lire aussi :

Vergne en tête-à-queue

Bird a pris le meilleur envol a l'extinction des feux, mais Vergne a lancé une attaque optimiste par l'intérieur au premier virage et est parti en tête-à-queue, contraignant une partie du peloton à sortir à l'extérieur de cette courbe – dont Buemi et Evans, qui ont chuté aux 14e et 13e rangs respectivement ! Le Français, quant à lui, s'est retrouvé dernier.

Au même moment, Pascal Wehrlein a été percuté par Lucas di Grassi et a été contraint à l'abandon, alors que Stoffel Vandoorne a également dû jeter l'éponge dès le premier tour. La journée catastrophique de HWA a continué avec la crevaison ensuite subie par Gary Paffett, qui a également vu sa course tourner court.

Bird menait donc devant Sims, Félix da Costa, Robin Frijns, Jérôme d'Ambrosio et Di Grassi. Buemi, de son côté, a rapidement pris l'avantage sur Evans, lui chipant la 13e place. Quant à Félix da Costa, il a doublé son coéquipier pour la deuxième position au cinquième tour, Sims n'opposant aucune résistance inutile. Enfin, D'Ambrosio a perdu le cinquième rang au profit de Di Grassi.

Après dix des 45 minutes de course (+ 1 tour), Félix da Costa imposait une intense pression au leader Bird, constamment à moins d'une demi-seconde de son adversaire. Avec Sims et Frijns, le top 4 se tenait en une seconde et demie.

Bird dépassé par les BMW et Frijns

AFDC a lancé une première attaque pour la tête au dixième tour, non sans une touchette entre les deux monoplaces, mais sans succès. Quelques instants plus tard, le Portugais a toutefois trouvé l'ouverture au virage 4 – au chausse-pied, mais de manière propre – et son coéquipier lui a emboîté le pas : les BMW i Andretti étaient désormais aux avant-postes.

D'Ambrosio a doublé Di Grassi pour la cinquième place au 13e tour, l'avant de l'Audi étant légèrement endommagé suite au contact du premier tour, mais le top 6 se tenait toujours en quatre secondes. Derrière eux, de nombreux pilotes bataillaient avec le mode attaque, à savoir José María LópezAndré LottererDaniel Abt et Oliver Turvey.

Bird, quant à lui, était en difficulté et a été dépassé par son coéquipier Frijns, résistant un temps à D'Ambrosio avant de céder. C'est alors que Di Grassi, sixième, a été le premier des leaders à activer le mode attaque à 225 kW. Le Champion 2016-17 en a profité doubler Bird. C'est toutefois D'Ambrosio qui était en grande forme, avec la puissance classique de 200 kW, en dépassant désormais Frijns pour monter sur le podium provisoire ! Di Grassi a ensuite pris la quatrième place au Néerlandais.

Soucieux de trouver la solution à son manque de rythme momentané, Bird a sacrifié une place pour activer le mode attaque, doublé par López, sur qui il a repris l'avantage quelques secondes plus tard avec autorité.

Les BMW creusent l'écart

Félix da Costa, Sims et Frijns ont ensuite activé l'attack mode simultanément, et les pilotes BMW ont creusé l'écart sur D'Ambrosio, relégué à plus de quatre secondes après 20 tours de course. Pendant ce temps, le Belge, Di Grassi, Frijns et Bird se tenaient en une seconde dans la lutte pour la troisième place.

À 15 minutes de l'arrivée, les BMW caracolaient en tête avec quatre secondes d'avance sur D'Ambrosio, cinq sur Di Grassi, cinq et demie sur Frijns, six sur Bird, six et demie sur Vergne et huit sur Lotterer. C'est alors que les Virgin ont activé le mode attaque pour la deuxième fois de la course, Frijns et Bird reléguant Di Grassi au sixième rang.

Le Brésilien a perdu une autre place au profit de... Vergne, revenu du diable Vauvert ! Le pilote Techeetah était désormais dans le top 6.

Les BMW s'accrochent !

C'est alors qu'Alexander Sims a lancé l'assaut sur son coéquipier pour la tête de la course au virage 7, mais les deux BMW se sont accrochées et ont tiré tout droit ! Sims a chuté au quatrième rang alors que Félix da Costa a été contraint à l'abandon ! La voiture de sécurité a neutralisé l'épreuve.

Lire aussi :

 

Jérôme d'Ambrosio, dixième sur la grille, héritait de la première place devant Robin Frijns, Sam Bird, Alexander Sims, Jean-Éric Vergne, André Lotterer et Lucas Di Grassi. En raison du chrono qui s'écoulait, de nombreux pilotes ont profité de la neutralisation pour activer le mode attaque une deuxième fois.

Cependant, Sims et Di Grassi l'ont activé un tour plus tard et en ont bénéficié pour la dernière boucle, la seule après la rentrée au stand du Safety Car. Sims a lancé une attaque sur Bird au virage 7 par l'extérieur – comme il l'avait fait sur AFDC –, sans succès, alors que D'Ambrosio a survécu à la pression de Frijns et à un blocage de roue au dernier virage pour s'imposer avec 0"143 d'avance ! Il s'agit de la troisième victoire du Belge en Formule E, sa première depuis l'E-Prix de Mexico 2016 et la première sans bénéficier d'une disqualification devant lui. Il s'empare de la tête du championnat grâce à son podium d'Ad Diriyah !

Morocco E-Prix de Marrakech 2019

  Pilote Équipe Tours Écart
1 Belgium Jérôme d'Ambrosio   Mahindra 31 -
2 Netherlands Robin Frijns   Virgin 31 0.143
3 United Kingdom Sam Bird   Virgin 31 0.461
4 United Kingdom Alexander Sims   BMW i Andretti 31 0.740
5 France Jean-Éric Vergne   DS Techeetah 31 1.232
6 Germany André Lotterer   DS Techeetah 31 1.457
7 Brazil Lucas di Grassi   Audi Sport Abt 31 1.633
8 Switzerland Sébastien Buemi   Nissan e.dams 31 2.455
9 New Zealand Mitch Evans   Jaguar 31 2.980
10 Germany Daniel Abt   Audi Sport Abt 31 4.014
11 Argentina José María López   Dragon 31 4.528
12 Germany Maximilian Günther   Dragon 31 6.034
13 Switzerland Edoardo Mortara   Venturi 31 6.790
14 Brazil Nelson Piquet Jr  Jaguar 31 6.833
15 United Kingdom Oliver Rowland   Nissan e.dams 31 7.529
16 United Kingdom Oliver Turvey   NIO 31 9.241
17 France Tom Dillmann   NIO 31 9.665
18 Brazil Felipe Massa   Venturi 31 10.250
Ab Portugal António Félix da Costa   BMW i Andretti 25  
Ab United Kingdom Gary Paffett   HWA 3  
Ab Germany Pascal Wehrlein   Mahindra 1  
Ab Belgium Stoffel Vandoorne   HWA 1  

Article suivant
La grille de départ de l'E-Prix de Marrakech

Article précédent

La grille de départ de l'E-Prix de Marrakech

Article suivant

Championnat - D'Ambrosio prend les devants

Championnat - D'Ambrosio prend les devants
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Marrakech
Catégorie Course
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu