Course - Félix da Costa premier vainqueur de l'ère Gen2 !

António Félix da Costa a remporté sa première victoire en Formule E depuis près de quatre ans, lors d'un E-Prix d'Ad Diriyah où son principal rival Jean-Éric Vergne a été pénalisé d'un drive through.

Course - Félix da Costa premier vainqueur de l'ère Gen2 !
Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Sébastien Buemi, Nissan e.Dams, Nissan IMO1
Oliver Turvey, NIO Formula E Team, NIO Sport 004
Sam Bird, Envision Virgin Racing, Audi e-tron FE05
Oliver Rowland, Nissan e.Dams, Nissan IMO1
Robin Frijns, Envision Virgin Racing, Audi e-tron FE05
Nelson Piquet Jr., Panasonic Jaguar Racing, Jaguar I-Type 3
Oliver Rowland, Nissan e.Dams, Nissan IMO1
Maximilian Gunther, Dragon Racing, Penske EV-3
Lucas Di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05, Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05
Oliver Turvey, NIO Formula E Team, NIO Sport 004
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing, M5 Electro
Gary Paffett, HWA Racelab, VFE-05 devant Robin Frijns, Envision Virgin Racing, Audi e-tron FE05
Oliver Turvey, NIO Formula E Team, NIO Sport 004
Gary Paffett, HWA Racelab, VFE-05 devant Robin Frijns, Envision Virgin Racing, Audi e-tron FE05

António Félix da Costa s'élançait de la pole position devant José María López, Sébastien Buemi et le rookie Stoffel Vandoorne. Tom Dillmann, qui avait signé le deuxième chrono, a été déclassé et relégué en fond de grille, tout comme quatre autres pilotes, en raison de diverses infractions.

Lire aussi :

On note par ailleurs que la zone d'activation du mode attaque, critiquée par les pilotes pour sa dangerosité, a été déplacée de 23 mètres afin d'y remédier. Pour cette course, les pilotes pouvaient le pré-activer cinq fois et l'utiliser deux fois pendant quatre minutes. Rappelons que l'emploi du mode attaque est obligatoire.

Sur une piste où demeuraient quelques zones d'humidité, Félix da Costa s'est mal positionné sur son emplacement en pole position, tourné vers l'extérieur. Le pilote BMW est néanmoins parvenu à conserver l'avantage au départ, alors que Buemi s'est emparé de la deuxième place aux dépens de López. Jean-Éric Vergne a doublé Vandoorne pour le quatrième rang ; D'Ambrosio, Lotterer, Evans, Sims et Massa complétaient le top 10. Edoardo Mortara, quant à lui, a tiré tout droit dans le TecPro dès le premier tour !

 

Techeetah monte en puissance

Lotterer s'est ensuite défait de D'Ambrosio malgré une touchette entre les deux monoplaces, prenant la sixième position. Vandoorne, quant à lui, était en difficulté et a perdu deux nouvelles places. La bataille faisait rage entre Vergne et López pour la troisième place, mais le Champion en titre a fini par trouver l'ouverture, et son coéquipier Lotterer s'est engouffré dans la brèche : López a chuté au cinquième rang mais ne s'en est pas laissé conter, tentant de riposter sans succès.

Felix Rosenqvist, quant à lui, a été contraint à l'abandon par un problème technique pour sa dernière course en Formule E, avant les débuts de Pascal Wehrlein à Marrakech.

Pendant ce temps, Vergne continuait son festival de dépassements en faisant l'extérieur à Buemi pour la deuxième place, le pilote Nissan e.dams ne lui opposant pas une grande résistance. Ainsi, après dix tours (et alors qu'un petit quart d'heure était écoulé sur les 45 minutes + 1 tour), Félix da Costa menait avec deux secondes d'avance sur Vergne, deux et demie sur Buemi, trois sur Lotterer, quatre sur López, et cinq sur D'Ambrosio.

Mitch Evans, septième, était relégué à 11 secondes après avoir perdu un certain temps derrière Stoffel Vandoorne, relégué à la neuvième place. Le Belge a ensuite perdu cette position au profit de Felipe Massa, auteur d'une manœuvre sereine via un freinage tardif par l'intérieur. Plus haut dans le peloton, Lotterer s'est défait de Buemi : les deux Techeetah étaient sur le podium !

 

Vergne prend la tête...

C'est alors que Vergne a fait la jonction avec le leader. Félix da Costa n'est pas parvenu à résister longtemps, et le pilote Techeetah a pris l'avantage grâce à un superbe dépassement par l'extérieur !

Au 20e tour, Vergne était le plus rapide en piste et comptait deux secondes d'avance sur AFDC, trois sur Lotterer, huit et demie sur Buemi, neuf sur López, neuf et demie sur d'Ambrosio et 17 sur Evans. López a d'ailleurs lancé une attaque audacieuse sur Buemi mais a freiné trop tard : le Suisse est parvenu à décroiser pour reprendre l'avantage. L'assaut suivant, un tour plus tard, a été le bon, et Buemi a même chuté au sixième rang.

Pendant ce temps, Lotterer était le premier des hommes de tête à utiliser le mode attaque, et en a profité pour doubler Félix da Costa assez aisément. Vergne et Buemi l'ont activé à leur tour.

Vergne pénalisé...

C'est alors que quatre pilotes ont écopé d'un drive through en raison d'une infraction technique : Vergne, Lotterer, Massa et Sims ! Vergne et Lotterer se sont retrouvés cinquième et septième. López, de son côté, a tenté d'activer le mode attaque mais a complètement manqué le premier capteur et s'est fait doubler par D'Ambrosio. L'Argentin s'est immobilisé en bord de piste quelques instants plus tard, suspension arrière gauche brisée. La course a été neutralisée par Full Course Yellow, puis par le Safety Car.

 

Il restait quatre minutes + 1 tour à couvrir lorsque le drapeau vert a été agité, et de nombreux pilotes en ont profité pour activer le mode attaque, dont Félix da Costa, premier, Vergne, troisième, Evans, cinquième et Lotterer, sixième. D'Ambrosio et Buemi, deuxième et quatrième, n'ont pas pu en faire autant, et ils ont perdu une et deux places respectivement.

Vergne remonté !

Vergne se retrouvait ainsi au deuxième rang, toutefois à deux secondes d'AFDC, qui a utilisé son FanBoost pour creuser encore davantage l'écart. Le pilote Techeetah était cependant bien plus rapide et a franchi la ligne d'arrivée à moins d'une demi-seconde de son rival, après avoir tenté un freinage tardif au dernier tour, sans succès !

António Félix da Costa remporte ainsi sa première victoire en Formule E depuis l'E-Prix de Buenos Aires en janvier 2015, la toute première de BMW i Andretti dans la discipline par ailleurs. Jean-Éric Vergne et Jérôme d'Ambrosio complètent le podium devant Mitch Evans, André Lotterer et Sébastien Buemi. Oliver Rowland est le premier rookie au septième rang, suivi par Daniel Abt, Lucas Di Grassi et Nelson Piquet Jr. Les deux Brésiliens, qui entretiennent une rivalité de longue date, n'ont pas manqué de se toucher dans leur lutte pour la neuvième place !

Quatrième sur la grille après une belle séance qualificative, le débutant Stoffel Vandoorne a connu une course très difficile et se classe 17e, deux places derrière Tom Dillmann.

Saudi Arabia E-Prix d'Ad Diriyah 2018

  Pilote Équipe Trs Tps/Écart
1 Portugal António Félix da Costa   BMW i Andretti 33 46:29.377
2 France Jean-Éric Vergne   DS Techeetah 33 0.462
3 Belgium Jérôme d'Ambrosio   Mahindra 33 4.033
4 New Zealand Mitch Evans   Jaguar 33 5.383
5 Germany André Lotterer   DS Techeetah 33 5.579
6 Switzerland Sébastien Buemi   Nissan e.dams 33 6.625
7 United Kingdom Oliver Rowland   Nissan e.dams 33 9.105
8 Germany Daniel Abt   Audi Sport Abt 33 9.819
9 Brazil Lucas Di Grassi   Audi Sport Abt 33 10.936
10 Brazil Nelson Piquet Jr.   Jaguar 33 11.564
11 United Kingdom Sam Bird   Virgin 33 11.747
12 Netherlands Robin Frijns   Virgin 33 12.189
13 United Kingdom Oliver Turvey   NIO 33 13.104
14 Brazil Felipe Massa   Venturi 33 13.610
15 France Tom Dillmann   NIO 33 14.273
16 Germany Maximilian Günther   Dragon 33 16.161
17 Belgium Stoffel Vandoorne   HWA 33 20.013
18 United Kingdom Alexander Sims   BMW i Andretti 33 47.712
19 Switzerland Edoardo Mortara   Venturi 32 1 tour
Ab Argentina José María López   Dragon 25 8 tours
Ab United Kingdom Gary Paffett   HWA 9 24 tours
Ab Sweden Felix Rosenqvist   Mahindra 8 25 tours

partages
commentaires
La grille de départ de l'E-Prix d'Ad Diriyah

Article précédent

La grille de départ de l'E-Prix d'Ad Diriyah

Article suivant

Championnat - Félix da Costa et Techeetah leaders

Championnat - Félix da Costa et Techeetah leaders
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021