Le mode attaque jugé "dangereux" à Ad Diriyah

partages
commentaires
Le mode attaque jugé
Par : Alex Kalinauckas
15 déc. 2018 à 04:49

Plusieurs pilotes de Formule E, dont Jean-Éric Vergne et Tom Dillmann, ont critiqué le tracé du mode attaque pour l'E-Prix d'Ad Diriyah.

La zone d'activation du mode attaque se trouve à la sortie du virage 17, un virage qui donne sur la plus longue ligne droite du tracé, celle où sera donné le départ de la course.

Lire aussi :

Cette zone d'activation est plus précisément située à droite de la piste en sortie de virage, ce qui signifie que les pilotes vont devoir adopter une trajectoire bien plus serrée – et pour ce faire, ralentir sur la trajectoire et passer très près du mur.

"C'est un très bon système, c'est une très bonne idée, mais la façon dont il a été conçu pour cette piste n'est pas bonne", estime Jean-Éric Vergne. "Je pense que c'est bien trop près de la sortie du virage. Il faut ralentir jusqu'à 20 km/h. Ça va être dangereux pour les pilotes, qui vont littéralement s'arrêter pour aller toucher le mur, parce que c'est vraiment près du mur. Et si l'on ne s'en rapproche pas, on ne l'active pas."

"Par conséquent, tout le monde va l'utiliser sous Full Course Yellow ou Safety Car, et la FE ne verra pas ce à quoi elle s'attend. Là, activer le mode attaque nous fait perdre trois à quatre secondes."

Selon le pilote NIO Tom Dillmann, le mode attaque sur ce tracé ne va pas avoir l'effet escompté : "Nous perdons beaucoup de temps en passant là, donc je pense que beaucoup de gens vont l'utiliser sous Safety Car pour s'en débarrasser. On ne gagne pas tant de temps que ça quand on a plus de puissance, parce qu'on reste limité en énergie, et il faut quand même économiser l'énergie."

"Et c'est tellement serré qu'on perd peut-être deux secondes pour l'obtenir. Ne serait-ce qu'en passant dans la zone d'activation, on risque de perdre deux places, et pour les récupérer, on n'a pas beaucoup de puissance en plus. Je ne pense pas que ce sera comme on l'a vu dans les vidéos. Il n'y a pas un gain suffisant pour compenser la perte de temps. Donc soit on le garde comme ça mais on ne perd pas de temps à l'activer, soit la puissance doit être supérieure."

Quant à António Félix da Costa, qui souligne le problème de la différence de vitesse entre les voitures, il juge que "JEV ne s'est pas exprimé correctement, car il a dit que nous allions perdre trois secondes pour l'activer. Même si c'est le cas, je ne pense pas que ce soit un problème. C'est cool pour la course si l'on perd beaucoup pour gagner beaucoup. Le problème est ce qu'il est – la différence de vitesse sur la même trajectoire, ce sera autre chose. À mes yeux, c'est un peu dangereux pour l'instant."

Article suivant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix d'Ad Diriyah
Pilotes Jean-Éric Vergne
Équipes Techeetah
Auteur Alex Kalinauckas