Le cycle de vie de la Gen2 prolongé jusqu'à 2022

partages
commentaires
Le cycle de vie de la Gen2 prolongé jusqu'à 2022
Par : Alex Kalinauckas
5 déc. 2018 à 12:00

Le championnat de Formule E va prolonger le cycle de vie de la monoplace Gen2 pour une quatrième saison, selon les informations de Motorsport.com.

La Gen2 au look agressif va faire ses débuts en 2018-19 et était censée être utilisée pendant trois saisons, mais il y en aura finalement une quatrième, jusqu'à la fin de la campagne 2021-22. D'après le PDG de la Formule E, Alejandro Agag, il s'agit d'une "requête des motoristes".

Lire aussi :

"Cela nous importe peu, mais c'est pour qu'ils promeuvent leur dur travail sur une période plus longue", déclare Agag pour Motorsport.com.

"Nous ferons donc quelque chose de similaire à ce que nous avons fait avec cette génération : avoir un nouveau package aéro en saison 7 par rapport à la saison 6. La voiture aura donc un nouveau look mais restera la même. Elle aura deux ans de plus avant de passer à la Gen3." Mettre à jour la carrosserie de la Gen2 serait en effet similaire à l'évolution de l'aileron avant et du museau de la Gen2 pour la saison 3, en 2016-17.

Les écuries vont pouvoir développer leurs groupes propulseurs tout au long de l'ère Gen2. Seuls la batterie et le châssis resteront identiques. À noter qu'à l'heure où nous publions ces lignes, la FIA n'a pas répondu à notre requête de commentaire concernant la prolongation du cycle de vie de la Gen2.

Nelson Piquet Jr., Jaguar Racing, Jaguar I-Type 3

Lorsqu'il lui est demandé où en sont les discussions concernant la Gen3, Agag répond : "Il y a eu des discussions, mais très générales. J'ai mon avis sur la Gen3 : j'aimerais des voitures avec des batteries plus légères dont le rechargement est ultra rapide, et deux arrêts au stand."

"Plus de puissance, ou la même puissance avec 100 kg de batteries en moins, peut-être. La performance serait plus élevée, on mettrait en valeur la technologie de rechargement ultra rapide, et il y aurait des arrêts au stand. Ces derniers pourraient durer 60 secondes, avec la possibilité d'injecter autant d'énergie que possible lors de ces 60 secondes."

"C'est ce que j'aimerais voir, je ne sais pas s'il en sera ainsi. Nous prenons les décisions commerciales, la FIA prend les décisions techniques et sportives. Ils ont donc le dernier mot. Mais nous coopérons étroitement et aimerions aller dans cette direction."

Le transfert de données en direct déclaré légal

À l'aube de la saison 2018-19, il a été demandé aux écuries de voter sur la proposition d'une interdiction du transfert de données télémétriques en direct entre les nouvelles monoplaces en action sur les circuits et les bases des équipes.

Selon les informations de Motorsport.com, cette proposition n'a pas fait l'unanimité et le transfert de données va donc demeurer légal. La FIA devrait confirmer que cette pratique sera illégale en 2019-20 lors du prochain Conseil Mondial du Sport Automobile, qui a lieu ce mercredi.

Article suivant
Pippa Mann participera aux essais de FE à Riyad

Article précédent

Pippa Mann participera aux essais de FE à Riyad

Article suivant

Pour Audi, c'est BMW qui est favori

Pour Audi, c'est BMW qui est favori
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Auteur Alex Kalinauckas