Suspensions - Le point faible de la Formule E évoluera en 2015-2016

partages
commentaires
Suspensions - Le point faible de la Formule E évoluera en 2015-2016
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
1 avr. 2015 à 14:53

Nicolas Prost, e.dams-Renault
Jérôme d'Ambrosio, Dragon Racing
Salvador Duran, Amlin Aguri
Loic Duval, Dragon Racing
Une Formule E lors d'une conférence de presse à Genève
Sebastien Buemi, Team e.dams Renault

La seconde saison Formule E, qui se tiendra à cheval sur 2015-2015, offrira un grand nombre de nouveautés pour permettre à la discipline et ses acteurs de se positionner au-delà du simple aspect médiatique sur le panorama de l'industrie automobile électrique.

Afin d'impliquer les constructeurs automobiles et parties prenantes du monde de l'électrique, le championnat laissera l'an prochain une assez grande liberté à tous pour développer des propulsions "maison" et jouer le rôle de pionnier dans le domaine R&D de l'électrique.

Les ouvertures techniques existeront également dans le domaine des suspensions. Il faut dire que celle se trouvant actuellement sur le package Spark-Renault a été fortement critiquée par les insiders du sport en raison de sa fragilité et de l'impossibilité relative pour les pilotes d'envisager l'attaque sereine des vibreurs sans risquer un redoutable bris. Nombreux sont les pilotes à déjà en avoir fait les frais, et les premières courses de la saison ont apporté leur lot de rebondissements, notamment à Punta del Este, en raison du manque de résistance des suspensions ayant laissé plusieurs leaders sur le carreau.

Les améliorations introduites en urgence à Miami pour ne pas risquer une nouvelle débâcle se sont montrées positives : les problèmes ont globalement été réglés, même si la Mahindra de Bruno Senna a tout de même été touchée par deux bris de suspension au cours de l'évènement.

Il semble que la discipline soit désormais ouverte au fait de disposer de fournisseurs différents pour le design de la suspension arrière. La raison? La suspension arrière communique directement avec la transmission, dont l'évolution technique est autorisée par le règlement FIA la saison prochaine. Les constructeurs développant eux-mêmes leur propulsion et leur transmission devraient ainsi opter pour une nouvelle solution au niveau de la suspension également, pour une meilleure intégration au package global. 

Prochain article Formule E
Officiel - Franck Montagny suspendu jusqu'en décembre 2016

Article précédent

Officiel - Franck Montagny suspendu jusqu'en décembre 2016

Article suivant

Pourquoi un tracé plus court à Monaco pour la Formule E ?

Pourquoi un tracé plus court à Monaco pour la Formule E ?

À propos de cet article

Séries Formule E
Pilotes Bruno Senna
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Analyse