Le KV Racing Technology met la clé sous la porte

Après de longs mois d'incertitude, la structure gérée par Kevin Kalkhoven et Jimmy Vasser a annoncé la fin de son existence, après plus de dix ans au sein du plateau du Champ Car, puis de l'IndyCar.

C'est en 2003 que KVRT, alors connu sous le nom de PK Racing, s'est créé, sous l'impulsion de Kevin Kalkhoven et de Craig Pollock, l'ancien propriétaire de BAR en Formule 1. Pollock parti fin 2003, c'est avec Jimmy Vasser et Dan Pettit que l'aventure s'est poursuivie, sous le nom de PKV Racing jusqu'en 2007, avec une victoire à la clé, en 2005.

L'année suivante, la réunification du Champ Car et de l'IndyCar emmène les troupes de Kalkhoven et Vasser (Pettit ayant stoppé son engagement) vers l'IndyCar, avec Will Power et Oriol Servia. L'équipe désormais connue sous le nom de KV Racing Technology devra alors attendre 2013 pour glaner une première "vraie" victoire (celle de Will Power à Long Beach en 2008 l'étant au volant des Panoz DP01 du Champ Car) en IndyCar.

Et quelle victoire ! Avec désormais Tony Kanaan au volant, la voiture n°11 de KV remporte les 500 Miles d'Indianapolis 2013, une victoire cruciale pour le Brésilien et son équipe, Kanaan ayant récemment déclaré que "honnêtement, on n'a réussi à aller aussi loin que grâce à cette victoire à Indy".

"J'ai vraiment adoré ma présence dans cette série, le fait d'aider à la réunification du sport et bien sûr, remporter le plus grand spectacle du sport automobile... l'Indy 500 !" a déclaré Kalkhoven dans un communiqué de presse, Jimmy Vasser ajoutant : "Cela a été un voyage plein de hauts et de bas, mais je vais toute ma vie me souvenir de cette victoire à Indianapolis."

Kevin Kalkhoven, âgé de 73 ans, se montre tout de même optimiste dans le même communiqué de presse, souhaitant également la bienvenue à Ricardo Juncos, dont l'écurie Juncos Racing semble avoir récupéré une partie des propriétés de KV, pour au moins un programme partiel en 2017.

"Je crois fermement au fait que la série est sur une pente ascendante, et qu'elle a un futur radieux devant elle sous l'impulsion de Mark Miles et Jay Frye. Je vais continuer d'aider comme je le peux, principalement en encourageant de nouveaux propriétaires et de nouveaux sponsors, en particulier Ricardo Juncos, à qui nous allons offrir du soutien."

Ces trois dernières saisons, l'écurie au plus petit budget du championnat parvenait à réaliser des merveilles avec Sébastien Bourdais au volant, le Manceau s'imposant à Toronto en 2014, Detroit et Milwaukee en 2015 et Detroit de nouveau en 2016. Le Français disputera la saison 2017 au sein du Dale Coyne Racing.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries IndyCar
Équipes KV Racing Technology
Type d'article Actualités